À toi, mon amie malade

À toi mon amie malade. Bientôt dix-sept années qu’on se connaît. Dix-sept ans à se côtoyer, c’est un peu comme un vieux couple. À vrai dire, c’est plus de la moitié de notre vie. On a eu nos hauts, nos bas. L’important, c’est que nous en sommes toujours ressorties plus fortes.   À toi ma vieille amie. Ce moment est arrivé, Lire la suite…

Ton rêve d’être maman, et après?

C’était ton rêve depuis que tu étais toute petite. Tu rêvais d’être maman. Bien sûr, tu voulais rencontrer l’homme de ta vie et te marier dans ta belle robe blanche. Mais par-dessus tout, tu rêvais d’être enceinte et de fonder une famille. Pour la petite fille que tu étais, ça paraissait si loin que c’en Lire la suite…

À toi, l’enfant qu’on a forcé à devenir grand

Du plus loin que tu te souviennes, tu ne te rappelles que de violence, jurons et querelles.  Pourtant, il y avait de l’amour quand même dans ton petit cœur d’enfant pour ces personnes qui se chicanaient sans cesse. Le jour où tes parents ont décidé de se séparer, ce fut comme une libération pour toi, Lire la suite…

J’ai peur de mourir depuis ta naissance

J’ai toujours su qu’après la vie il y avait la mort, mais ça ne m’a jamais effrayée. Puis tu es né. Et depuis, j’ai peur de mourir, mon amour. J’ai peur de ne pas pouvoir te transmettre toutes ces valeurs qui me tiennent tant à cœur. J’ai peur de ne pas pouvoir partager avec toi Lire la suite…

Le père de tes enfants, ton seul amour

C’est samedi matin, tu es réveillée, mais tu traînes un peu. Tu entends les rires qui proviennent de la cuisine, la voix de celui avec qui tu partages ta vie depuis des années et un sourire en coin se dessine sur ton visage. Parce que c’est ça, le bonheur. C’est à ce moment que tes Lire la suite…

Que je t’aime

Je t’ai mené la vie dure pendant quelques jours, voire quelques semaines. Puis, je ne sais ni comment ni pourquoi, je t’ai regardé un matin et je suis retombée en amour avec toi. J’ai alors vu combien j’aimais tes petites rides au coin de tes yeux, tes quelques cheveux gris, ton odeur bien à toi Lire la suite…

Vis le moment présent, mon amie

Mon amie, il faut qu’on se parle. Ça fait des années qu’on se connaît, toi et moi. Tellement d’années que j’ai arrêté de les compter. On en a vécu des choses ensemble, des belles, des moins belles, des joyeuses, des tristes, des folles, des plus plates. Notre amitié a même survécu à la maternité. Autour Lire la suite…

Es-tu celle que tu pensais être ?

Genre, t’es là. T’as trente ans. Est-ce que t’es devenue celle que tu pensais être ? Quand t’étais petite fille, pis que tu t’imaginais à trente ans, c’est-tu à ça que tu pensais ? De mon côté, la réponse, c’est non. Est-ce que c’est mieux, est-ce que c’est pire ? Je ne sais pas. Mais c’est pas à Lire la suite…

Cher demain

Cher demain, Je t’écris ces quelques mots pour te dire que tu es la cause de mes tourments, la raison principale de mes insomnies.  À peine la tête posée sur l’oreiller,  je songe à toi,  à la température qu’il fera, comment  j’habillerai mes enfants et aux rendez-vous à organiser.   Il m’arrive de penser aux dossiers Lire la suite…

Notre vie démolie : la séparation

Après que ta respiration se soit calmée, que tes muscles se soient relâchés et que le poids de ta tête ait coupé la circulation de mon bras, je me suis faufilée hors de ton lit. Je suis allée m’enfermer dans la salle de bain adjacente à la chambre qu’on partage, toi et moi. J’ai eu Lire la suite…

Jouer avec le feu

Parfois, je me demande si toi et moi, on aurait pu être un couple solide et fonder une famille ensemble. Mais je ne le saurai jamais, parce que je ne t’ai pas choisi. T’en souviens-tu? On était jeunes, j’étais innocente. Pas toi. J’avais envie de plonger dans ton regard ardent. Mais le feu dans tes Lire la suite…

Merci à toi, le prof

J’ai le goût de te dire merci, à toi, qui côtoies mon enfant et lui apprends les matières qui lui permettront un jour de choisir à son tour un métier. Je ne veux pas te dire merci parce que tu enseignes avec dévouement à mon enfant. Il va de soi que c’est ton travail, non Lire la suite…

Je voudrais arrêter le temps pour ne jamais oublier

Parce que le temps passe trop vite. Parce que tu grandis à la vitesse grand V. Parce que, mon enfant, ta maman a parfois la tête remplie de choses, qui en principe, devraient être moins importantes que toi. Ta maman voudrait parfois pouvoir arrêter le temps pour se souvenir de plein de petits instants quand tu Lire la suite…

Tourner la page

Salut 2017, Je ne sais pas comment tu vas déjà, ni comment tu vas aller. Mais j’ai envie de te parler. Je veux te dire une chose. Je veux te dire que je suis prête. J’ai finalement closé 2016, pis 2015, 2014 et les autres aussi. Parce qu’on ne se mentira pas, j’essayais surtout d’arrêter Lire la suite…

Ta vie de famille qui passe trop vite

T’as sûrement eu l’impression que t’as hiberné même si ça fait des mois que t’as pas eu une nuit de sommeil de plus de six heures consécutives. Ça y est sa mère, ton congé de maternité est fini. Done. N’a pu. Dès lundi matin, tu retournes sur le marché du travail. Tu devrais déjà te voir Lire la suite…

À toi, la maman d’un enfant différent

Je me demande à quel moment t’as réalisé que ton bébé n’était pas comme les autres, pas « normal ». À ton écho, le doc a vu que sa nuque n’avait pas la bonne épaisseur ? À quelques mois de vie, quand t’as remarqué qu’il ne cherchait pas ton regard ? A l’école, quand ses profs ont Lire la suite…

Ta mauvaise maman qui t’aime

D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours voulu fonder une famille. Les rumeurs voulaient que je sois faite pour enfanter une armée de lardons. J’y croyais. Aujourd’hui je doute. Fiston, trop souvent je me demande si je suis la bonne personne pour toi. Si je suis celle que tu aurais choisie. Continuellement, je ne Lire la suite…