À toi, petite maman en peine d’amour

sad woman

À toi, petite maman en peine d’amour,

T’as le coeur brisé.

Tu te rappelles de ta première rencontre avec lui. De ce que ça t’a demandé d’ouvrir à nouveau ton coeur. Je sais à quel point tu y as cru. Je connais la force nécessaire qui t’a permis d’abaisser la garde quand il a franchi ta dernière barricade.

Tu pétillais, tu suintais littéralement de bonheur; à ce moment-là, c’était ton sourire et non ton coeur que tu avais de fendu. Jusqu’aux oreilles.

Quelque chose ne tournait pas rond et tu as fermé les yeux. Mais ça n’a pas été suffisant. Tu as retenu ton souffle quand il n’y a plus eu de place pour l’espoir et que le sol s’est ouvert sous tes pieds.

T’as tout donné ma guerrière, tu as de quoi être fière. Respire, laisse aller. L’amour ne devrait jamais être une guerre, mais bien deux personnes prêtes à se donner.

Retourne-toi vers les gens qui t’entourent. Laisse-les tenir ta main dans cette tempête. Laisse-les être là pour toi.

Et n’oublie jamais que même si tu as l’impression de faire du surplace et que les jours ne font que passer en se répétant. Que même si les cris de tes enfants et la routine te font littéralement t’écrouler, et que tu maudis chaque nuit au point de ne plus vouloir exister. Le beau s’en vient plus tôt que tard, je te le promets.

Crédit : Julia Cherl/Shutterstock.com
Stéphanie Hébert
STÉPHANIE HÉBERT

5 thoughts on “À toi, petite maman en peine d’amour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *