Christine Jean



La maternité amène son lot de défis et de merveilleux. L'amour de l'écriture combiné au désir de partager m'ont convaincue de publier mes textes et j’ai eu envie de partager mon point de vue, mes questionnements, mes peurs et mes rêves de maman avec vous. Je crois que tout peut se dire dans le respect et la dignité et c'est ainsi que je choisis de m'adresser à vous via mes textes, qui, je l'espère sauront vous intéresser et susciter des discussions intéressantes.

Posts récents

À toi qui crois que je donne trop d’attention à mon enfant

À toi qui te permets de remettre régulièrement en question la façon dont j’élève mes enfants, Je comprends que mes méthodes ne sont pas tout à fait orthodoxes et que je peux te paraître bizarre avec mes choix. Ceci dit, ce sont les miens et tout comme toi, j’ai la capacité de réflexion et aussi celle Lire la suite…

Depuis ta naissance, je rêve d’un monde meilleur

Depuis ta naissance, La maternité m’a frappée à grands coups de lucidité et de sensibilité et je ne peux m’empêcher de craindre pour les années à venir, pour ton futur. Et depuis, je rêve. Je rêve du monde de demain. Je rêve d’un monde plus beau dans lequel les humains se tiendront la main pour le Lire la suite…

Lettre à mon désir de perfection

Salut désir de perfection, On a jamais officiellement fait connaissance et c’est aujourd’hui que je vais mettre fin à notre anonymat respectif. Tu fais partie de moi depuis très longtemps, seulement dernièrement, il me semble que tu chuchotes trop souvent à mon oreille. Bizarrement, depuis que je suis maman, tu t’incrustes dans toutes les facettes Lire la suite…

Ton BABI (bébé à besoins intenses) d’amour

Tu savais qu’être maman ne serait pas facile et tu étais prête à vivre le beau comme le plus difficile. Tu avais lu des tonnes de livres et d’articles sur internet. Avant même de donner la vie, tu faisais partie de quelques groupes de mamans qui semblaient avoir les mêmes valeurs que toi. Tu lisais Lire la suite…

C’est désagréable pour moi de porter la vie

C’est fascinant de le voir dans tes yeux, le point d’interrogation, l’incertitude, le malaise que tu ressens quand je te dis à quel point c’est désagréable pour moi de porter la vie. J’ai l’impression à chaque fois, que la terre arrête de tourner et que je viens de dire le plus gros blasphème qui existe.   Toi, Lire la suite…