La Parfaite Maman Cinglante


Blogueuse à temps plein, adepte du sarcasme et toujours à la recherche du sujet qui te fera sourire ou grincer des dents selon ton humeur et la mienne, je suis maman d’un petit garçon de 4 ans au cœur sur deux pattes et belle-maman d’un petit garçon de 4 ans vraiment dégourdi et d’une petite fille de 6 ans totalement rafraichissante au caractère (parfois) flamboyant. Entre une partie de WII avec ma petite colonie, un souper aux chandelles avec mon homme et une soixantaine d’heures quelques heures de travail hebdomadaires, je carbure aux défis et je m’arrête parfois pour manger, dormir et pour me rappeler de respirer.

Posts récents

Ces temps-ci, ça va ordinaire

Ces temps-ci, ça va ordinaire. Ça ne va pas mal, ça ne va pas bien. Ça va vide. Entre mes trente-quatre brassées de lavage, les allers-retours entre le travail et la garderie qui se multiplient au fil des jours qui passent et les soupers que je fais en batch comme une automate programmée pour faire Lire la suite…

10 jeux de société sur la coche pour jouer avec tes p’tits

Il fait frette, c’est le temps des p’tites laines pis du bœuf bourguignon pis après une heure dehors, tes p’tits rentrent en dedans les orteils gelés et se mettent à tourner en rond comme des lions en cage. Question de les entertainer, v’là dix jeux de société le fun pour passer du temps de qualité Lire la suite…

Je ne suis pas à boutte de mes enfants

Je ne suis pas à boutte de mes enfants. Mais par moments, je suis à boutte des responsabilités. Je suis à boutte d’être en charge des repas, du linge à laver, des devoirs à faire, du taxi entre les quarante cours la fin de semaine, du shift de nuit, de la petite voix qui me Lire la suite…

10 bons spots pour cueillir des citrouilles avec tes p’tits

Le temps des pommes est fini pis c’est celui des citrouilles qui commence. Si tu cherches quoi faire en fin de semaine, aller en chercher une couple, c’est une maudite bonne idée pour passer du temps de qualité avec tes p’tits, prendre l’air, faire de la bouffe pis décorer le pas de ta porte à Lire la suite…

Les 14 meilleurs vins en bas de 20$ à boire vendredi prochain

Merci de noter que je n’ai pas été payée pour te parler de ces vins-là. C’est ben dommage d’ailleurs. Être payée pour boire du vin, ça me parlerait pas mal. Vendredi s’en vient pis tu t’apprêtes encore à passer vingt minutes à la SAQ à la recherche d’une nouvelle sorte de de vin pour finalement Lire la suite…

Merci de respecter les femmes enceintes

Être enceinte, ce n’est pas un handicap, mais ça n’en demeure pas moins handicapant pour un paquet de bonnes raisons et ça ne va pas en s’améliorant plus la grossesse avance. Ça fait que cède donc ta place aux bedaines et comprends leurs limitations. #1  Merci de céder ta place dans les transports en commun Lire la suite…

Je suis une maman et je ne m’habille pas à la mode

Je suis une maman et je ne m’habille pas à la mode. Je ne suis pas à la mode parce que je ne comprends rien à la mode d’aujourd’hui. Je ne sais pas qui a décrété que des Reebok bruns s’assortissaient parfaitement avec une robe paysanne rose nanane ni que les bodies des années quatre-vingt Lire la suite…

Merci de ne pas capoter avec le matériel scolaire

Avec la rentrée vient l’achat du matériel scolaire pis dans les dernières semaines, toutes les mères d’enfants de cinq à dix-sept ans ont foulé le plancher des Bureau en gros de ce monde pour se procurer les trente-douze articles demandés par l’école de leur p’tit. Chaque année, tout le monde panique avec la liste de Lire la suite…

Ce soir, je suis venue te border

Ce soir, je suis venue te border. Je suis restée là, debout, immobile, dans la pénombre, à contempler ton petit visage endormi. J’ai tenté de me remémorer tes traits, il y a six mois, un an, six ans et j’ai réalisé que ces souvenirs m’échappaient peu à peu. Qu’à chaque jour qui passe, tu grandis Lire la suite…

Rappelle-toi que tout passe

Rappelle-toi que tout passe. Les minutes. Les heures. Les saisons. L’enfance. Le deuil. La peine. Quand ton univers s’écroule, se fracasse, qu’il s’éparpille aux quatre coins du monde et que c’est sur les genoux que tu le parcours, le cœur à l’envers à la quête de milliers de fragments de verre dont tu ne retrouveras Lire la suite…

On ne subit pas ses enfants

On ne subit pas ses enfants. On subit le contrecoup du changement. Parce qu’avant on était deux et maintenant qu’on est trois, le dernier arrivant prend toute la place. Il prend un espace qu’on avait sous-estimé, faute de savoir à quoi s’attendre, faute d’avoir estimé à sa juste valeur l’ampleur de la tâche à venir. Lire la suite…