image_pdfimage_print

Mon bébé, j’ai peur de te laisser dans des bras étrangers

Mon bébé, J’ai toujours su que ce moment arriverait. J’ai toujours su que je devrais éventuellement laisser ce que j’ai de plus précieux dans les bras d’une étrangère lorsque mon congé de maternité arriverait à terme. Mais trouver une éducatrice à la hauteur pour le petit trésor que tu représentes à mes yeux semble impossible. Lire la suite…

À toi, mon amie toujours présente dans ma vie

À toi mon amie, merci d’être là, à mes côtés, dans ma vie, depuis toutes ces années. Qui aurait cru que cette amitié, qui a commencé banalement, perdurerait et perdure encore et encore au travers des années ? Merci d’être dans ma vie, malgré les kilomètres qui nous séparent et malgré nos vies de fou. Lire la suite…

J’ai deux enfants, mais je dis que j’en ai seulement un

J’ai deux enfants. Pourtant, lorsque les gens me demandent combien j’en ai, je ne dis pas la vérité. Je n’ose pas parler de mon petit deuxième. J’évite le malaise. Je ne mentionne que mon grand garçon. Pourtant, dans ma gorge est coincé le prénom de mon plus jeune. Mon cœur de maman voudrait en parler Lire la suite…

Ce message est pour toi, le père qu’on a tassé du portrait

Ce message est pour toi, le père qu’on a tassé du portait. Celui à qui on a volé sa paternité par vengeance ou par vanité. Le père qui est considéré comme signe de piastre sur deux pattes, un géniteur, une simple paire de couilles, un pourvoyeur. Le père payeur de pension. Celui qui met de Lire la suite…

Mon amour, si je meurs promets-moi ceci

Mon amour, nous savons tous les deux que la vie ne tient qu’à un fil et que tout peut basculer d’une seconde à l’autre. Alors si je meurs demain matin, fais-moi ces cinq promesses. Promets-moi de border les enfants tous les soirs. Embrasse-les sur le front, dis-leur que tu les aimes et que je les Lire la suite…

Mon enfant, c’est difficile de te voir comme ça

Mon enfant, c’est difficile de te voir comme ça. Lorsque j’ai laissé ton père et suivi le chemin vers mon bonheur, j’ai accepté de perdre une partie de toi. J’ai accepté que des valeurs autres que les miennes te soient inculquées. J’ai fait le deuil d’être toujours là, même si on ne s’en remet jamais Lire la suite…

J’ai le droit de ne pas avoir envie de faire garder mon enfant

J’ai le droit de ne pas avoir envie de faire garder mon enfant et j’aimerais que tu arrêtes de me le reprocher. Ce n’est pas une question de confiance envers les gardiens, c’est plutôt que j’aime passer le plus de temps possible avec mon enfant. Il passe déjà la semaine à la garderie parce que Lire la suite…

J’aimerais aimer de nouveau

J’aimerais aimer de nouveau. Malgré le fait que l’amour m’a infligé tant de blessures profondes dans le passé et malgré que je suis devenue une femme moins confiante envers les hommes. J’aimerais aimer de nouveau. Pas de n’importe quelle façon ni à n’importe quelle condition, mais j’aimerais pouvoir partager les petits bonheurs de la vie Lire la suite…

À mon amie qui n’a jamais baissé les bras devant le cancer

Quand ont t’a annoncé cette nouvelle qui vous a déchirés toi et tes proches, celle de ton cancer, tu as su te tenir debout pour expliquer à ceux que tu aimes les étapes qui allaient suivre dans les prochains mois en les rassurant davantage qu’ils ne t’ont rassurée toi-même, leur montrant dès le départ que Lire la suite…

Pour toi, la maman d’un bébé miracle

Chère petite maman, Tu es tout sauf petite. Tu es grande, voire immense, et ta force est aussi gigantesque que l’amour que tu portes à ton bébé. Toi, celle qui est passée à travers toute la gamme des émotions. Toi, celle pour qui la famille est si importante. Toi, à qui ce rêve d’être maman Lire la suite…

Je ne veux pas te perdre, papa

Papa, Je t’avoue que je n’avais jamais pensé vraiment à ce que la peur de te perdre pourrait me faire pour la simple et bonne raison que je me croyais à l’abri de ce danger pour plusieurs années encore. Nous voilà face à cette réalité et je te jure que mes sentiments sont si mélangés Lire la suite…

J’aime apprendre à devenir maman avec toi

J’aime quand tu ris et qu’on voit toutes tes dents. J’aime quand tu m’aides à remplir et vider la laveuse et la sécheuse. J’aime quand tu me vois assise par terre et que tu dis “Câlin!” en me collant un quart de seconde (même si j’aimerais que ça dure plus longtemps). J’aime respirer tes cheveux. Lire la suite…

À toi, mon amie qui n’a pas d’enfants

À toi, mon amie qui n’a pas d’enfants, ne me laisse pas toujours faire les premiers pas. Écris-moi avant que je ne t’écrive, parce que des fois c’est pas facile de passer toutes mes journées seule avec un petit humain qui ne peut pas me parler. À toi, mon amie qui n’a pas d’enfants, ne Lire la suite…

Voici ce que je veux que tu te souviennes de ton enfance

Mon grand, Ce soir fut une soirée qui n’en finissait pas. Ce genre de soirée où l’heure du coucher n’arrive pas assez vite pour la patience qu’il me reste. C’est dans ces soirées-là, lorsque tu es enfin couché, que je me permets de penser. Je pense à mon rôle de maman, à tes attentes envers Lire la suite…

Pour toi, mon premier-né

À toi, mon premier-né, Tu trouves ça dur depuis l’arrivée de ta soeur, je le sais. Tout est chamboulé à la maison et plus rien n’est comme avant. Pour l’instant, je suis plus souvent avec elle et moins avec toi. Tu m’en veux de ne plus jouer avec toi aussi longtemps qu’avant. Ton coeur est Lire la suite…

À tous les parents qui vivent des moments difficiles

À toi, le parent qui vit des moments difficiles, Sache que parfois dans la vie, on fait ce qu’on peut, pas ce qu’on veut, que tu n’as pas toujours à être le plus fort et qu’être le plus fort, c’est aussi affronter ta vulnérabilité. Tu as non seulement le droit de mettre le genou à terre, Lire la suite…

Lettre à l’éducatrice de mon enfant

À toi, l’éducatrice de mon enfant à qui j’ai confié mon petit un peu trop tôt à mon goût. Toi, qui chaque matin alors que j’arrive à la garderie, as le sourire collé aux lèvres lorsque tu vois la bouille endormie de mon enfant. Tu me confirmes que j’ai fait le bon choix. Que même Lire la suite…

Mon bébé, tu m’apprends la douceur

Mon bébé, tu m’apprends la douceur. La douceur d’un instant volé. D’un moment capturé. De ces quelques minutes où tout s’arrête et durant lesquelles je te regarde dormir dans mes bras. Paisiblement. Enrobé de ma chaleur. Dans ton abandon total. Bercé par la confiance sans limite que tu me portes en ce moment même. La Lire la suite…

Aujourd’hui, je laisse aller ta main

Aujourd’hui, je laisse aller ta main. Parce que le temps est venu qu’une autre personne que moi la prenne pour t’accompagner cinq jours par semaine, huit heures par jour et fermant la porte de la garderie derrière moi, je me rappelle tous ces matins qui n’appartenaient qu’à nous deux alors que tu n’avais encore que Lire la suite…