La Collaboratrice dans l'Ombre



La Collaboratrice dans l'Ombre est la couverture utilisée par toutes les collaboratrices de l'équipe qui souhaitent écrire des articles crus et criant d'une vérité sans filtre. Souhaitant exprimer et assumer leurs opinions sans pour autant blesser leur entourage immédiat, elles préfèrent alors utiliser le couvert de l'anonymat.

Posts récents

Je veux un autre bébé, mais mon chum n’en veut plus

J’adore ma famille et elle m’apporte énormément, mais je veux un autre bébé. Je vois mes amies tomber enceintes, prendre de belles photos de leur bedaine, être excitées par leur prochaine échographie, se demander si elles veulent savoir le sexe ou non, flatter leur ventre en se berçant et je les envie. Je veux un Lire la suite…

Je t’ai quitté, mais ce n’est pas juste de ma faute

Aux yeux de tous, je suis la méchante. C’est moi qui ai brisé la famille. C’est moi qui suis partie. C’est du moins ta description des événements lorsque quelqu’un te demande pourquoi nous ne sommes plus ensemble. Tu as décidé de balayer du revers de la main toutes les fautes que tu aurais pu t’attribuer, Lire la suite…

Je suis inquiète pour tous les enfants confinés en danger

Je suis inquiète pour toi, petite tête blonde de quelques années, pour qui maintenant plus aucun filet de sécurité n’existe. Coincé tous les jours et toutes les nuits depuis plus d’un mois avec des parents bien souvent malgré eux toxiques. Je suis inquiète pour toi, parce qu’il n’y a plus le regard de madame Amélie, Lire la suite…

À mon ex : en ces temps de pandémie, j’aimerais que tu comprennes

À toi, mon ex, en ces temps de crise, j’aimerais que tu comprennes. J’aimerais que tu comprennes que les prochaines semaines ne sont pas des semaines de simple congé, mais bien d’isolement pour nos enfants, afin de freiner la propagation du virus. J’aimerais que tu comprennes que nos enfants sont des vecteurs de transmission hyper-importants Lire la suite…

Je suis une maman et j’ai peur de la COVID-19

Je suis une maman et j’ai peur de la COVID-19. J’ai peur de l’attraper. Même si je considère que je fais tout ce qu’il faut, rester à la maison, me laver les mains et éviter les rassemblements à la maison avec familles ou amis, j’ai peur d’être contaminée. La souffrance ne m’effraie pas vraiment; ce Lire la suite…

Mes enfants en garde partagée, vous avez deux vies

Vous avez deux boîtes à lunch, une pour chez maman, une pour chez papa. Vous avez deux sacs à dos, deux manteaux d’hiver et deux paires de bottes. Vous avez deux maisons et deux vies et je sens bien votre grande déception, lors de l’échange du vendredi, quand votre toutou préféré et vos nouveaux trésors Lire la suite…

Lettre d’une employée de la DPJ

Dès qu’il est question de la DPJ, ça frappe fort aux nouvelles, le sensationnalisme et la désinformation se font aller à grands coups de reportages théâtraux, la politique s’en mêle et ça ne vole pas haut. Je ne perdrai pas d’énergie à tenter de nuancer ce qui est rapporté. J’ai juste envie de vous dire Lire la suite…

Si je n’avais pas peur de te faire fuir

Si je n’avais pas peur de te faire fuir, je te dirais que tu es la plus belle chose qui me soit arrivée depuis longtemps, que nos deux corps autant que nos personnalités sont faits l’un pour l’autre. Je te dirais qu’une journée passée sans t’embrasser et pouvoir te coller me torture toujours un peu Lire la suite…

J’ai brisé ma famille

J’avais tout pour être heureuse. Un chum sexy, des enfants en parfaite santé, le VUS de l’année, un prêt hypothécaire, des souvenirs, des projets, une belle carrière, une vie à priori enviable. J’avais tout pour être heureuse mais moi, je focussais sur ce que je n’avais pas. Je me fouettais l’existence à grands coups de Lire la suite…

Maman n’a plus d’amoureux

Maman n’a plus d’amoureux et je suis tellement désolée. Désolée de devoir une fois de plus vous sourire dans le rétroviseur tout en cachant ma peine. Désolée de brasser ma soupe, soir après soir, et de ne plus avoir personne pour vous tenir compagnie. Comme je suis désolée de devoir encore mentir en vous disant Lire la suite…

À la mère de mes enfants en attente d’un diagnostic de maladie grave

Tu m’as demandé de peigner la petite. J’ai vu dans ton regard qui se voulait fort que cela te déchirait. De te retrouver incapable de coiffer ta fillette, de lui faire une simple toque, te donnait envie de pleurer. Tes symptômes s’intensifient sournoisement de jour en jour. Les petites tâches banales du quotidien deviennent complexes Lire la suite…

Mes enfants, vous me tombez sur les nerfs

Mes enfants, vous me tombez sur les nerfs. Quand vous ne respectez aucune des consignes que je vous donne. Quand vous testez mes limites à tous les jours. Quand vous me faites répéter sans arrêt. Mes enfants, vous me tombez sur les nerfs. Quand je n’ai jamais une minute seule. Quand vous êtes toujours collés Lire la suite…

Ce message est pour toi, le père qu’on a tassé du portrait

Ce message est pour toi, le père qu’on a tassé du portait. Celui à qui on a volé sa paternité par vengeance ou par vanité. Le père qui est considéré comme signe de piastre sur deux pattes, un géniteur, une simple paire de couilles, un pourvoyeur. Le père payeur de pension. Celui qui met de Lire la suite…

Mon enfant, c’est difficile de te voir comme ça

Mon enfant, c’est difficile de te voir comme ça. Lorsque j’ai laissé ton père et suivi le chemin vers mon bonheur, j’ai accepté de perdre une partie de toi. J’ai accepté que des valeurs autres que les miennes te soient inculquées. J’ai fait le deuil d’être toujours là, même si on ne s’en remet jamais Lire la suite…

À toi qui prétends aimer mon enfant TDAH

À toi qui prétends aimer mon enfant TDAH, Quand tu juges la façon dont j’interviens auprès de mon enfant en me disant que je suis trop sévère, que j’exagère, que tu ne ferais pas les choses comme moi et que même si Papa et Maman ont dit non, toi, tu lui donnes la permission, ton Lire la suite…

À mon bébé que j’ai tué

Mon bébé d’amour, pardonne-moi. Pardonne-moi de t’avoir tué. Pardonne-moi d’avoir fait le choix le plus atroce, le plus ignoble qu’une mère puisse faire, celui d’ôter la vie à son enfant. Pardonne-moi de t’avoir enlevé la chance de grandir au sein de notre famille, avec tes grands frères, de t’épanouir et d’être heureux avec nous. Mon Lire la suite…