Stéphanie Létourneau



Je suis entrée dans le monde de la maternité un peu trop intensément, comme je fais toutes les choses dans ma vie. À coup de deux bébés, dans mon cas, il fallait s’y attendre. Un agenda trop vide nourrit mon anxiété et me déprime et je suis incapable de rester assise; il faut que je bouge, tout le temps, tous les jours. Je ne suis pas de celles qui aiment l’été. J’aime l’hiver, j’aime lorsque le froid me saisit le visage à six heures du matin. J’écris, je couds, j’étudie, je suis infirmière, je suis amoureuse, je suis belle-maman, je suis maman et ça va, je ne suis presque pas essoufflée! Ah et, prendre mon café froid ne me choque pas, ça m’inspire!

Posts récents

J’aimerais vous offrir une enfance à la campagne

J’aimerais vous donner un chez-vous où on voit le ciel à cent quatre-vingt degrés, au nord comme au sud, à l’ouest comme à l’est. J’aimerais vous offrir la campagne. J’aimerais vous donner des dimanches matin à courir après les poussins, des mardis soir à pêcher en pyjama avec des bottes de rubber déjà un peu Lire la suite…

Mes enfants, voici ce que j’ai réalisé depuis votre naissance

À l’aube de votre anniversaire, mes enfants, j’ai réalisé que j’ai grandi moi aussi. J’ai réalisé qui sont mes vrais amis et ma vraie famille. Ceux qui ont été là dans mes premiers moments de détresse en tant que nouvelle mère rudement mise à l’épreuve. Ceux qui ont su être présents, à distance. Ceux qui Lire la suite…