À toi, la fille brisée par sa séparation

Ton petit monde s’est écroulé depuis un moment déjà. Ton couple a pris le bord, ça faisait des années que ça ne fonctionnait plus, ce n’était pas un secret ni pour toi ni pour lui. Comme une guerrière, tu fais face à la tempête, protégeant du mieux que tu peux tes enfants. Comme une combattante, Lire la suite…

Je suis une maman de fin de semaine

Presqu’au terme de cette première année loin de toi, ma fille, je suis enfin capable d’en parler. Moi qui avais la plume si productive, j’avais perdu le goût d’écrire, et encore davantage le goût de partager ça avec d’autres. Une mère n’est pas préparée à ça, devenir une maman de fin de semaine. Parmi toutes Lire la suite…

À toutes les mamans qui viennent de se séparer

On va se le dire, vivre une séparation, c’est difficile, d’autant plus si tu te sépares du père de tes enfants. Que tu aies commencé ton deuil il y a un certain temps ou non, tu peux en venir à être prête à te séparer du gars, mais jamais de tes petits. Je t’écris donc Lire la suite…

Si t’es pas contente, va-t’en

ATTENTION : La Dure-Mère est la nouvelle couverture controversée utilisée par toutes les mamans qui ont envie de partager leurs opinions les plus arrêtées sur la maternité. Fracassante, sans nuances, aux limites caricaturales, La Dure-Mère juge, dérange, choque, soulève les passions et suscite des débats. Vous l’aimerez jusqu’au jour où vous ne l’aimerez plus parce qu’elle Lire la suite…

Je suis une maman séparée et je veux vivre pour vrai

Je ne sais pas comment raconter la suite en beau, en lisse avec la lumière et l’espoir pis tout ça. Je ne sais pas décrire cette nouvelle réalité. Cette liberté, ce monde de possibilités, imposé au départ, que je tente maintenant de choisir au quotidien. Un apprentissage rythmé par mes obligations et mes désirs. Je Lire la suite…

À toutes les mamans qui se sont séparées cette année

Cette année tu as enduré toutes sortes d’affaires. Tu a vu s’effondrer le château de cartes de ton unité familiale. Tu as braillé comme jamais auparavant. Tu t’es retrouvée dans une maison qui ne n’appartenait pas. Tu t’es laissé aller, sans trop penser, lors de soirées trop arrosées. Tu as ri. Tu as déprimé aussi. Lire la suite…

Notre séparation me fait mal, mais je me relèverai

Mon âme semble avoir pris le large, en coup de vent. Je t’en veux. Je suis fâchée contre toi. Tu n’as pas réellement voulu entendre ce que je te disais depuis des mois, voire des années. Comme une autruche, tu as préféré te mettre la tête dans le sable au lieu de bien vouloir entendre Lire la suite…

Ta séparation ne sera pas aussi libératrice que tu le crois

T’as toujours été en couple. Dormir à deux, souper à deux, se lever à deux, faire le lavage pour deux, regarder un film à deux ont toujours fait partie de ton quotidien. Puis ton couple s’est mis à battre de l’aile. Au début, tu en as mis des efforts et tu t’es battue même quand Lire la suite…

Le début de la fin

Une fois toutes mes boîtes dans le camion, la porte fermée, l’onde de choc. Les spasmes de larmes alors que je vois les déménageurs dans mon rétroviseur. Ça y est. Je devrai me contenter de ça. Accepter le rejet. Surmonter une peine immense. Te perdre. Toi. Nous. Eux. Me retrouver mère célibataire épuisée. Qui déteste Lire la suite…

Son petit lit vide

La simple idée de voir son petit lit vide plusieurs soirs par semaine te fait reculer. Y penser te fait mal alors comment arriverais-tu à survivre si ça faisait partie de ta réalité et de ton quotidien ? Tu essaies de te convaincre que tu n’es pas si malheureuse que ça, que les besoins de Lire la suite…

Ce matin, je t’ai remise à la DPJ, ma petite fille

“Ce matin, j’ai fait ta valise mon bébé. Je t’ai regardée partir pour l’école, j’ai refermé la porte derrière toi et j’ai commencé à réunir chacune de tes choses. Toutes ces petites choses auxquelles je m’étais habituée, moi, ta maman. Dans ta valise, j’ai mis ta robe de nuit tout effilochée, usée à la corde. Lire la suite…

À toi, mon amoureux à distance

Ce n’était pas prévu comme ça au départ, mais ça devait clairement arriver. La vie a voulu qu’on se rencontre au moment même où tu devais partir pour réaliser tes projets de vie que tu caressais depuis si longtemps. Pis je te trouvais tellement beau de vouloir aller au bout de ces rêves-là… On savait Lire la suite…

Mes amours, vos chicanes me grugent

C’est tout le temps. Pour tout. Pour n’importe quoi. Pour un jouet, pour un regard un peu trop appuyé, pour un mot de travers, pour décider qui va dans le bain en premier (alors que depuis toujours, on alterne religieusement tous les jours en tenant presque un registre…), pour le biscuit qui a une pépite de plus Lire la suite…

Je t’aime, mais je ne veux pas de notre famille recomposée

Mon beau chum, Te rappelles-tu nos débuts? Quand j’y pense, un sourire niaiseux se dessine sur mon visage, mes jambes deviennent un peu molles et j’ai une explosion de papillons qui s’envolent dans mon ventre. Plusieurs soirées, plusieurs journées, plusieurs fins de semaine plus tard, on se connaissait suffisamment pour graduer à l’étape suivante et Lire la suite…

À toi, qui viens de se séparer

Tu avances, mais t’es amère de ta séparation.  Parce que tu y croyais.  Parce que, mon dieu, que tu y as mis des efforts.  Même quand ta petite voix intérieure te disait d’arrêter, même quand ton entourage te conseillait de tirer la plogue, toi, t’as maintenu le cap.  Parce que t’as une fichue tête de Lire la suite…

Non, tu n’auras JAMAIS la garde complète de nos enfants

Cher ex, J’ai tenté tant bien que mal de me montrer agréable à ton égard depuis le début de notre séparation, de notre nouvelle vie-en-tant-que-parent-chacun-de-son-bord. À la fin de notre vie à deux, pour le bien des enfants, j’ai tenté de recoller les morceaux d’un casse-tête qui fittaient pas vraiment. (T’sais, ce même casse-tête que Lire la suite…

Mes beaux-enfants, je ne veux pas vous quitter

C’était il y a bien des années que vous êtes entrés dans ma vie. En tombant amoureuse de votre papa, je me suis retrouvée sans le vouloir belle-maman d’une grande fille de quatre ans et d’un petit bonhomme de deux ans à peine, alors que moi je n’avais pas d’enfants. Je ne vous le cacherai Lire la suite…

La culpabilité d’avoir un deuxième bébé

Quand j’ai su que tu t’étais fait une petite place dans mon bedon, toi, mon deuxième bébé, j’ai pleuré. J’ai pleuré de joie, mais spécialement pour ton grand frère qui perdrait si vite sa place de petit bébé. Ce soir-là, je l’ai bercé en pleurant et en le serrant de toutes mes forces comme si Lire la suite…