À toi qui n’es plus heureuse dans ton couple

sad couple in room

Tu vois clair. Au fond de toi, tu sais que tu n’es plus heureuse dans ton couple. Sans que tu leur aies dit clairement, même tes proches l’ont remarqué. Tu le sais, tu le sens, tu le vois. Tu vis avec un homme avec qui tu formais une équipe bien avant que ta marmaille arrive. Un chum que tu as connu il y plusieurs années lorsque tout était facile, sans réel engagement autre que celui de s’appeler une fois par jour dans le temps où les textos n’existaient pas encore.

Ta relation a changé et la femme que tu es devenue a elle aussi changé. Et cette femme qui a de nouveaux besoins, ne se retrouve pas dans cette relation qui s’est transformée au fil des années. Il n’y a rien de mal là-dedans; ton chum et toi avez pris deux routes côte à côte plutôt que de marcher main dans la main sur la même. Ça ne fait pas de toi ou de lui une mauvaise personne, mais ça fait de vous un couple malheureux parce que vos besoins ne sont plus comblés. Du moins pas les tiens. Et tu es là, à te mentir à toi-même, tentant des les ignorer.

Un jour, tu racontes sans retenue à ta meilleure amie à quel point tu es tannée, au bout du rouleau, envisageant la séparation parce que tu as envie de liberté, d’autre chose et parfois même d’un autre homme dans ton lit. Mais le lendemain, tu t’empresses de lui dire que tu t’es trompée et qu’il fait de gros efforts pour te rendre davantage heureuse pour vous convaincre, elle et toi, que tu l’aimes toujours, honteuse d’avoir dit du mal de lui. Tu as honte d’avoir rabaissé l’homme avec lequel tu vis depuis des années. Tu as honte d’avoir osé penser laisser le bon gars, le bon père de famille, le bon mari aux yeux de tous. Tu as honte d’avoir eu un béguin pour un autre homme.  Voyons? Toi? La femme fidèle, la femme droite et loyale, comment as-tu pu te rendre aussi bas? Toi, qui as si souvent jugé les femmes infidèles.

Certes, il fait de gros efforts par moments parce qu’il sent la soupe chaude, mais tu sais que le naturel revient au galop quand on tente de le chasser. Le cercle vicieux de la femme insatisfaite recommence donc peu de temps plus tard, tu deviens de plus en plus insatisfaite et tu continues d’ignorer tes besoins. Plusieurs choses te freinent dans ton envie de partir : la famille que tu as bâtie, les enfants que tu ne veux pas faire souffrir, tes parents que tu vas décevoir, ta belle-famille que tu n’as pas envie de perdre et l’onde de choc que tu auras l’impression de créer en te séparant. Tu n’as pas envie de ce tsunami. Et toute cette tempête intérieure te convainc de lui donner une dernière chance. Mais vraiment, une dernière chance. Une trente-troisième dernière chance car celle-là sera vraiment la dernière, pour vrai.

Avant que ne débute le prochain cycle de faux bonheur, cesse d’ignorer la petite voix au fond de toi et entends-la te chuchoter que tu n’es plus heureuse et que tu devais arrêter de te faire passer en dernier. Écoute-la parce que tout porte à croire que ça n’ira pas en s’améliorant. Et si tu continues de l’ignorer, cette voix pourrait bien se mettre à crier plus fort ou mourir avec une partie de toi.

 

Crédit : True Touch Lifestyle/Shutterstock.com
La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Une réflexion sur “À toi qui n’es plus heureuse dans ton couple

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *