La p'tite mère



Nouvellement maman solo d’un troupeau de quatre petits singes, je jongle entre le travail, les repas et les activités de tous dans le plus grand chaos. Mon nouveau mode de survie? Lâcher prise! Ici, un vendredi soir, le toupet au vent, on n’hésite pas à réécrire le guide alimentaire version simplifié. On choisi aussi nos batailles : au diable si la mini donne mal aux yeux avec sa robe soleil de Olaf, ses bas collants en laine et son tutu trouvé dans la boite de déguisements, elle est habillée et c’est ce qui compte, non?

Posts récents

À toi, mon élève différent

À toi, mon élève qui voit la vie sous un autre angle, Je sais que “voir la vie sous un autre angle” n’a aucun sens car pour toi, ça veut simplement dire de pencher sa tête à quatre-vingt-dix degrés. Je t’entends déjà me dire que tu préfères dire que tu vois les choses différemment. Et Lire la suite…

Quand tu me dis que tu m’aimes

Quand tu viens me rejoindre dans mon lit pour me souhaiter bonne journée par un matin brumeux, tu me donnes la force de me lever et d’affronter ma journée. Quand tu me prépares une surprise, quand tu réussis à me surprendre par ta débrouillardise, ta fierté remplit mon coeur de maman d’un immense sentiment de Lire la suite…

À toi, la fille brisée par sa séparation

Ton petit monde s’est écroulé depuis un moment déjà. Ton couple a pris le bord, ça faisait des années que ça ne fonctionnait plus, ce n’était pas un secret ni pour toi ni pour lui. Comme une guerrière, tu fais face à la tempête, protégeant du mieux que tu peux tes enfants. Comme une combattante, Lire la suite…

Papa, pourquoi t’es-tu enlevé la vie ?

Te souviens-tu quand j’étais tout petit et que tu me lançais haut haut haut dans les airs pour me faire rire? Je te voyais si grand, la tête dans les nuages, tel un géant. Te souviens-tu de la première fois où j’ai réussi à patiner? Tu te tenais devant moi, si fier, m’encourageant à avancer Lire la suite…

Tous ces petits moments où je voudrais arrêter le temps, mes enfants

Mes enfants, Aujourd’hui, quand je me suis levée, vous étiez tous collés les uns sur les autres devant vos petits bonhommes du dimanche matin et j’ai gravé cet instant dans mon coeur; le calme, la tendresse de votre fratrie et l’harmonie parfaite le temps d’un instant. Ce matin quand, ma grande, tu t’es portée volontaire Lire la suite…

Chère maman, arrête de te mettre de la pression

Je m’adresse à toi, la maman qui se sent dépassée. Celle qui pense qu’elle n’en fait jamais assez. Celle qui est convaincue qu’elle va scrapper son toddler parce qu’elle a pogné les nerfs après trente-cinq minutes de crise intense de bacon. Je m’adresse à la maman que tu es et à celle que je suis Lire la suite…

À toutes les mamans qui n’ont pas le temps de pleurer

À toi, la maman qui n’a pas le temps de pleurer, Je t’ai vue dans la rangée des cannes de petits pois en conserve.  Le regard fixé sur le cannage, évitant ainsi toute personne du regard, tu étudiais les différents types de pois avec une assiduité jamais vue. Puis je t’ai reconnue.  J’ai reconnu la Lire la suite…

Cher toi qui partageras ta vie avec la mienne un jour

Cher toi qui partageras ta vie avec la mienne un jour, J’ai longtemps pensé que ce qui te faisait peur chez moi, c’était ma vie de fou. La job temps plein, les enfants, leurs activités, les entraînements, les loisirs de tout un chacun et notre vie sociale bien remplie.  Je pensais bêtement que tu ne Lire la suite…

Mon élève, tu vas me manquer

À toi, le petit timide dont je n’ai presque pas entendu la voix, tu vas me manquer.  Silencieux mais fidèle au poste, tu étais mon phare et mon repère.   Contre vents et marées tu faisais ton travail, tu m’as toujours donné de ton mieux et tu m’as poussée à garder le cap et à devenir Lire la suite…

Les maudites campagnes de financement de tes p’tits

Quand tu as inscrit tes p’tits à la gymnastique, à la natation et à un cours de guitare, tu as calculé que c’était un bon investissement.  D’un bord, tu payais un montant relativement raisonnable et ton p’tit s’amusait une heure de temps dans sa semaine sans toi.  De l’autre bord,  tu te retrouvais libre comme Lire la suite…

À toi, ma fille musclée que les gens jugent

Ma fille, Depuis plusieurs années, tu pratiques ce sport qui te passionne. Trois soirs semaine sans compter les compétitions, tu te donnes et tu te pousses à fond. Tu gères ton entraînement en même temps que tes devoirs et ton petit travail de gardienne d’enfants avec la précision d’un chef d’orchestre. J’admire ta discipline digne Lire la suite…

Mes enfants, vous êtes ma force et ma faiblesse 

Mes enfants, en venant au monde, vous m’avez fait découvrir la maternité dans ses moments de joie comme de désespoir.  Vous m’avez inspiré par votre côté naïf et fonceur et grâce à vous et pour vous, je tente souvent de nouvelles aventures. Mes enfants, vous m’avez appris que je ne pouvais me diviser en deux, Lire la suite…

Ton enfant ne t’appartient pas

Dès que tu as su qu’il grandissait en toi, tu as pris pour acquis qu’il était à toi. Ton rêve, ta joie, ta petite boule d’amour qui se développait en toi. Tu parles de lui au “mon” et au “ma”: mon bébé, ma petite douceur, mon petit être, mon enfant. Il n’est pas que le Lire la suite…

Ne me souhaite plus d’amour, je suis trop écorchée

Ne me souhaite plus d’amour, je suis trop écorchée. Souhaite-moi du bonheur dans mon chez-moi qui se vide une semaine sur deux des cris et des rires d’enfants, mais ne me souhaite pas de remplir ce vide. Souhaite-moi d’apprendre à vivre avec le silence. Souhaite-moi d’apprécier tous les petits bonheurs passés avec mes enfants maintenant Lire la suite…

À toi, le parent d’une famille d’accueil

Je voudrais lever mon chapeau à toi, le parent d’une famille d’accueil. Tu ouvres tes bras à chaque fois qu’on te demande si tu peux accueillir un nouvel enfant. Pour quelques jours, quelques semaines, quelques mois, tu tiens le rôle de parent pour les enfants d’un autre. Le temps que les “vrais parents” se reprennent Lire la suite…

Maman ne sera pas toujours derrière vous

Mes chers enfants, Je sais que ça paraît cruel aux yeux de certains, mais maman ne sera pas toujours là pour vous. Vous allez devoir apprendre à faire vos choses sans moi. Vous allez devoir apprendre à vous débrouiller comme des grands. Pas parce que je ne vous aime pas ni parce que je veux me Lire la suite…

Pense à toi, ma belle amie

Ma belle amie, J’ai peur que tu disparaisses. Depuis que tu es devenue maman, ta priorité c’est tes petits, ta famille, ton chum. Tu fais une foutue de belle job partout. Tu donnes le meilleur de ton toi-même pour le bonheur de tes petits. Tu as fait des choix de carrière et des choix de Lire la suite…