Ton entrée à la garderie approche et mon coeur est rempli d’appréhensions

bébé à la garderie

Mon bébé, ton entrée à la garderie approche et ma tête et mon coeur de maman sont remplis d’appréhensions. Tu vas franchir une si grosse étape et j’ai l’impression que c’est un monde trop grand pour le petit être que tu es.

Mon bébé en t’envoyant à la garderie, je sais très bien que je ne serai plus toujours aux premières loges pour te voir. J’ai peur de manquer plein de premières choses que tu accompliras dans ce milieu. J’ai peur de passer à côté de moments magiques que nous pourrions vivre ensemble. Tu évolues si vite et je me sens parfois égoïste, car je voudrais garder ces moments pour ton papa et moi. Je voudrais que tous ces instants soient exclusifs à notre petite bulle familiale. En même temps, je suis tellement heureuse de savoir qu’une nouvelle personne fera partie de ta vie et t’aidera à grandir, à évoluer et à te développer. Je sais très bien que c’est une belle chance tu puisses avoir une éducatrice ou un éducateur qui te fera découvrir tant de nouvelles choses. Il n’y aura jamais trop d’adultes de confiance près de toi pour t’aider à grandir, ça c’est certain. Tu sais mon bébé, j’ai déjà hâte de te retrouver à la fin de chaque journée pour en savoir plus sur ce que tu as fait et constater à quel point tu auras évolué.

Mon bébé, papa et moi savons que tu as un côté assez craintif face à tout ce qui est nouveau. Je ne voudrais pas que ce soit trop pour toi. De nouveaux visages, un nouvel environnement, même de nouveaux jouets, peuvent être inquiétants pour toi. Commencer la garderie représentera beaucoup à gérer en même temps pour toi. J’espère que ton éducatrice ou ton éducateur prendra le temps qu’il faudra pour te mettre en confiance et apprendra à te connaître assez pour découvrir à quel point tu es rempli de curiosité, que tu aimes rire et que tu es un petit être tellement attachant quand tu te sens bien dans un milieu. C’est merveilleux que tu puisses créer des liens significatifs avec d’autres adultes que ton papa et moi. et c’est précieux pour toi comme pour nous de savoir que ta confiance grandira peu à peu et que tu pourras te sentir en sécurité à d’autres endroits que ta maison.

Mon bébé, on nous a souvent dit que malgré ton âge, tu avais un fort caractère et une grosse personnalité. J’ai peur qu’on te qualifie rapidement d’enfant difficile dans ton nouveau milieu et  je ne veux pas que tu occupes cette case dans ton groupe. J’ai peur que ce soit la première chose qui vienne en tête des gens qui vont te côtoyer et c’est une étiquette trop intense pour ton petit âge.  Au plus profond de nous, papa et mois savons que c’est loin d’être le cas. Tu t’exprimes déjà sur ce que tu n’aimes pas et lorsque que tes inquiétudes sont trop fortes, tu veux que nous le sachions et c’est très bien ainsi. C’est une belle force de caractère que tu démontres. J’espère que ta future éducatrice ou ton futur éducateur verra cela comme un atout chez toi. Qu’il ou elle comprendra que tu es un enfant qui sait tout simplement s’exprimer et qui tente de prendre sa place,

Tu sais mon bébé, à l’approche de ton premier jour de garderie, c’est difficile pour mon coeur de maman de ne pas être submergé d’appréhensions. Ton papa et moi passons tout notre temps avec toi depuis ta naissance, nous apprenons à te connaître et il arrive encore qu’on s’y perd. Je sais toutefois que l’éducatrice ou l’éducateur qui prendra soin de toi a déjà vu beaucoup d’enfants passer au cours de sa carrière et que pour faire ce métier, il faut être de douceur de bienveillance et de patience. Alors je dois me rassurer avec tout cela.

J’ai confiance en cette personne qui prendra bientôt soin de toi, en ce nouveau milieu, mais j’ai surtout confiance en toi mon bébé.
Nous irons doucement, à ton rythme, et je suis certaine que tu sauras t’adapter et nous surprendre comme toujours.

Crédit : santypan/Shutterstock.com
Maman Chou
MAMAN CHOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *