image_pdfimage_print

Je suis une maman en confinement et je vais bien

Je suis une maman en confinement et je vais bien. Je vais bien parce que je peux passer du temps avec ma famille. Aucun bisou n’est entravé par un masque de papier, aucun câlin n’est gêné par une chemise d’isolement et aucune caresse n’est faite avec un gant en latex. Je peux aimer mes petits Lire la suite…

Tu négliges ta quarantaine et j’ai peur pour mon bébé

À toi qui es revenu de voyage. Qui as un petit mal de gorge ou qui tousses (ou pas) et qui ne s’inquiètes pas et ne changes rien à tes habitudes malgré la pandémie qui sévit et ton obligation de rester chez toi en isolement pendant quatorze jours. À toi qui continues d’accueillir des gens Lire la suite…

Mon enfant, voici ce que j’aimerais te dire au sujet du Covid-19

Mon enfant, Aujourd’hui, j’aimerais te rassurer. En ce temps de mesures exceptionnelles, j’aimerais trouver les mots justes pour répondre à toutes tes questions. J’aimerais pouvoir te dire toute la vérité et rien que la vérité. J’aimerais calmer tes inquiétudes, apaiser tes peurs et te dire que tout ira bien. La vérité, c’est qu’une situation comme Lire la suite…

Je suis maman et j’ai besoin d’un break

Je suis maman et j’ai besoin d’un break. Un vrai. Pas de faire une sieste de trois quarts d’heure en même temps que mon p’tit qui peut se réveiller à tout moment. Je suis maman et j’ai besoin d’un break. Un vrai. Pas de prendre un bain l’espace de vingt minutes pendant que papa s’occupe Lire la suite…

Je suis une enseignante et ce soir, j’ai pleuré

Je travaille avec “la belle jeunesse” comme dirait ma grand-mère. Je travaille avec une bande de petits monstres comme dirait mon voisin. Je travaille avec des enfants selon mon patron. Je travaille avec des petits poqués me dirait la DPJ. Je travaille avec des petites boules d’émotions, que je te dirais. Je suis enseignante. Mon Lire la suite…

Aux enfants du drame de Mascouche

En réaction au meurtre d’une mère de famille à Mascouche laissant dans le deuil ses six enfants. Quand ton père tue ta mère. C’est rough. Comme préambule, pis comme réalité. Beaucoup de petits humains vivent ou auront à vivre ce drame. Ce deuil si lourd à porter pour de si frêles épaules, que celui de Lire la suite…

J’ai peur de te perdre, Papa

Papa, Depuis mon premier souffle, tu as toujours été là pour moi. Tu m’as tenue dans tes bras pour me consoler. Tu m’as tenu la main pour ne pas me voir tomber. Tu m’as donné confiance en moi afin que je puisse affronter les obstacles de la vie, un à la fois, sans m’écrouler et Lire la suite…

Prends-la, ta pilule

Mon amie, Depuis des années, tu prenais ta pilule, la p’tite pilule du bonheur. La pilule qui t’a aidée à passer à travers bien des coups durs dans la vie. Celle qui t’a permis de tenir debout quand tu ne te sentais pas capable de passer à travers tes journées. Celle qui te donnait une Lire la suite…

Je suis brûlée, je suis vidée, m’entends-tu ?

Je suis brûlée, je suis vidée, m’entends-tu ? Quand je te dis que je suis fatiguée, je ne veux pas dire que j’ai besoin que quelqu’un prenne le relais pour s’occuper des petits le temps d’une sieste; ce que je veux dire, c’est que chaque matin, lorsque j’ouvre les yeux, je me demande comment je Lire la suite…

Je t’en supplie, fais vacciner tes p’tits

Je suis une maman, la maman d’un enfant fragile, malade. Le long nom de sa condition particulière signifie principalement qu’il est sans défense immunitaire. Pour nous, chaque fièvre nécessite un séjour à Sainte-Justine, une infection quelle qu’elle soit est catastrophique; sa vie peut être compromise par une simple otite, une infection respiratoire, une brûlure ou Lire la suite…

Touche pas à mon bébé

Touche pas à mon bébé. C’est assez simple comme règle et c’est une loi non écrite qui relève du savoir-vivre mais apparemment, ce n’est pas une évidence pour tout le monde. À toi, la madame qui a du rouge à lèvres sur les dents et qui sent un peu fort le parfum Neige de Lise Lire la suite…

Voici l’histoire d’une maman victime de violence conjugale

Je suis une victime de violence conjugale. Pas de la violence qui laisse des bleus sur le corps, mais de celle qui laisse des plaies dans l’âme. Pendant des années, j’ai enduré les cris, les menaces, les insultes et le chantage émotif. Non pas par amour, mais par instinct de survie. Ma survie, mais, plus Lire la suite…