À tous ceux qui me jugent parce que je veux accoucher à la maison

pregnant woman at home

À toi qui ne me prends pas au sérieux lorsque je te dis que je souhaite accoucher à la maison tellement cette idée peut sembler bizarre et complètement folle, je serai peut-être considérée comme étant celle qui ne veut pas faire comme tout le monde, mais je serai très heureuse d’avoir pu réaliser mon accouchement à domicile.

À toi qui me traites d’inconsciente et qui es convaincu que cela ne se fait qu’en Afrique, sache qu’il n’y a pas si longtemps, c’était tout à fait normal dans notre culture d’accoucher chez soi et que ce projet a été réfléchi et fait du sens pour moi.

À toi, inquiet de croire que je serai seule le jour J, sois rassuré, une sage-femme qualifiée m’accompagnera tout au long de cette aventure.

À toi qui connais une mère ou un bébé qui seraient décédés si l’accouchement avait eu lieu à la maison, merci de garder tes angoisses pour toi et ainsi m’épargner du stress supplémentaire. J’ai confiance en mon gynécologue et ma sage-femme qui prendront la meilleure décision en fonction de l’évolution de ma grossesse qui permettra ou non de réaliser mon souhait d’accoucher chez moi.

À toi qui doutes que je puisse supporter la douleur sans péridurale et qui ne comprends pas pourquoi je veux m’en priver alors qu’elle existe, rassure-toi; j’ai bien conscience que la douleur sera vive, mais je suis aussi convaincue qu’être au calme à la maison et avec des personnes de confiance m’aidera à mieux gérer les contractions.

À toi surpris que la sage-femme n’apporte pas sa table d’accouchement, sache que l’une des raisons qui motivent les femmes à accoucher à domicile est de pouvoir accoucher dans une position physiologique et tu comprendras du coup qu’un lit d’hôpital (en position gynécologique) n’est pas du tout comparable à un lit à la maison.

À toi qui es dégoûté à l’idée que ce soit le père de mon bébé qui nettoiera mon caca (s’il y en a) et qui es convaincu qu’il ne me regardera plus jamais de la même façon, sache que je n’y aurais sans doute jamais pensé si tu t’étais abstenu de ce commentaire, et qu’après tout, une fois bébé né, les changements de couche se feront aussi par papa.

À toi qui penses que mon bébé va se noyer si j’accouche dans l’eau, rappelle-toi qu’il grandit dans du liquide amniotique depuis neuf mois et donc que sa sortie dans l’eau sera d’autant plus douce et la sage-femme à mes côtés prendra les précautions nécessaires afin qu’il reste bien hors de l’eau une fois posé dans mes bras.

À toi qui se demandes qui va sortir bébé en cas de retard de la sage-femme, retiens-toi de dire que c’est le papa qui devra m’accoucher comme si j’étais spectatrice de ce moment car c’est bien moi qui accoucherai et personne ne peut le faire à ma place.

À toi qui trouves “glauque” l’idée de manger dans le salon en me disant que c’est là que j’ai accouché, sache que je trouve cette pensée plutôt géniale, qu’elle me rappellera à jamais ce moment magique où j’ai pu tenir mon bébé pour la première fois dans les bras et j’en suis très fière.

À toi qui espères encore que je change d’avis et qu’une ambulance attendra devant la maison le jour J; au risque de te décevoir, ma décision est prise, il n’y aura pas d’ambulance devant chez moi et je n’irai pas à l’hôpital une fois bébé né (sauf si c’est nécessaire) car c’est la sage-femme qui s’occupera aussi des soins postpartum.


À toi, petite maman qui souhaite un accouchement à domicile et qui appréhende les réactions de tes proches, sache qu’elles reflètent bien souvent leurs peurs et la méconnaissance de ce projet de naissance et que tes explications pourront les aider à respecter ton choix, voire te soutenir ou même être présents le jour J.

À toi, petite maman qui a décidé de ne pas en parler à ton entourage pour éviter d’être envahie de reproches et de réactions négatives pendant la grossesse, sache qu’en annonçant la naissance de bébé le jour J, les personnes seront davantage bienveillantes car rassurées que l’accouchement se soit bien déroulé et peut-être même impatientes de t’entendre raconter comment tu as donné naissance à ton enfant à la maison.

Crédit : Emituu/Shutterstock.com
Jodie Langohr
JODIE LANGOHR

Une réflexion sur “À tous ceux qui me jugent parce que je veux accoucher à la maison

  1. Marnie Répondre

    Merci d’avoir écrit ces mots, ça me rappelle certains souvenirs au moment où j’ai entrepris mes recherches et pendant la grossesse de plusieurs de mes enfants. J’ai eu la chance de pouvoir accoucher 2 fois dans mon domicile et je le conseille à toutes les mamans qui le peuvent. J’aurai bientôt 39 ans, j’ai eu bébé 3 en été 2018 dans mon lit et bébé 4 en novembre 2020 toujours dans mon propre lit (en pleine pandémie). Pour moi le simple fait de minimiser mes temps d’attente dans un lieu aussi public et à risque de contamination qu’hôpital était un stress important en moins et j’ai du mal à m’expliquer comment l’information sur les suivis de grossesse avec les sages-femmes sont aussi peu faciles d’accès et tellement stigmatisés.
    Ça a changé ma vie et ma manière de percevoir beaucoup de choses de pouvoir accueillir mon bébé directement chez moi et pouvoir vraiment commencer à récupérer rapidement comme déjà dans mes choses et non à l’hôpital rempli de gens, de bruits, de tests plus ou moins utiles et rarement expliqués et de décisions à prendre alors qu’on est souvent pas vraiment en état de le faire. Le suivi sage-femme est axé sur le choix informé et d’aider maman à amener bébé de notre côté du monde. J’ai rarement vu plus humain comme contact para-médical. Elles prennent soin de la santé physique et mentale de maman pendant toute la grossesse, que la grossesse soit menée à terme ou non. Elle font aussi des visites post-natales à domicile plusieurs fois après la naissance (1, 2 et 7 jours après la naissance si tout se passe bien) et font un suivi final 6 semaines après l’accouchement pour bébé et maman. Pour moi c’était merveilleux et je le referais sans hésitation aucune!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *