À toi que j’aime et qui as le cancer du sein

Jeune adulte, ils étaient tes alliés pour séduire du premier regard. Ton décolleté a toujours eu beaucoup de classe. Jamais choquant, toujours élégant. Des seins dans toute leur féminité et dans toute leur beauté. Tu t’achetais des sous-vêtements à des prix fous pour les mettre en valeur. Malgré qu’ils n’ont pas toujours été coopératifs quand Lire la suite…

À tous les parents d’enfants malades

À vous, mamans et papas d’enfants malades, Je pense souvent à vous car j’ai vécu ce que vous vivez et je vous comprends. Je vous comprends d’avoir envie de crier et de vous effondrer quand, du jour au lendemain, la maladie frappe votre famille et que votre enfant est désormais à la merci de la Lire la suite…

À toi dont l’enfant ne se réveillera plus

À toi dont l’enfant ne se réveillera plus, J’aimerais te dire que je comprends cette tristesse infinie, cette détresse qui t’envahit. Mais ce serait te manquer de respect. Parce que personne, qui n’est pas passé par ce que tu vis actuellement, le peut. Je sais cependant que chaque parent a cette peur au ventre qui Lire la suite…

Mon chien, tu es parti

Mon chien, Tu es parti bien avant que les grands froids te mordent les pattes, toi qui détestais l’hiver. Tu as été une petite terreur toute ta jeunesse mais les années te faisaient du bien, tu devenais plus sage. Nous nous sommes fait une famille à deux, à trois, puis tu as accueilli de petits Lire la suite…

À ma petite battante

Depuis que tu es née, tu as passé plus de temps ici à l’hôpital, entre ces murs gris, que dans ta chambre. Celle qui a été décorée pour toi, celle que tes toutous gardent précieusement. La maison est bien silencieuse sans toi. La bassinette vide, la balançoire qui ne berce plus, les petits vêtements bien Lire la suite…

Ne t’en fais pas maman, maintenant je peux voler

Maman, J’aurais tant aimé grandir près de toi plus longtemps. J’aurais tant aimé que tu aies la chance de m’aider à franchir toutes les étapes de ma vie d’enfant. J’aurais aimé que ma petite main reste au creux de la tienne une journée de plus, une année de plus. J’aurais aimé vivre comme tous les Lire la suite…

À mes enfants, de votre papa qui va bientôt mourir

Mes enfants, Je ne veux pas mourir, mais il me reste peu de temps devant moi et ça m’arrache le cœur. À mon âge, avec la vie saine et prudente que j’ai menée, avec notre famille qui m’apporte tant de bonheur, ce n’était pas censé arriver. Pas à moi, pas à nous. C’est injuste. Tellement Lire la suite…

À toi que j’aime et qui as le cancer

J’ai mis du temps à rassembler mes idées, à assimiler. J’ai mis du temps à comprendre que tu pouvais en mourir. À réaliser que tu devenais une statistique et que ce que je fuyais en vivant dans le déni, c’était ma rage. Mais ce soir, j’accepte d’être triste, d’être en colère. De mettre un genou Lire la suite…

Ce qui brise le coeur d’une mère

Ce qui brise le cœur d’une mère, c’est bercer son bébé qui pleure de douleur sans savoir comment le soulager. C’est aller et venir dans le corridor en lui flattant le dos sans que les larmes ne cessent de rouler sur ses joues. C’est le déposer dans son lit en se sentant impuissante et à Lire la suite…

Maman, j’ai encore tellement besoin de toi

Maman, j’aimerais te dire tant de choses avant que tu partes car il m’est très difficile de voir la vie sans toi. Je cache souvent ma peur, ma peine et mon impuissance, mais ta maladie me hante. Tu es tellement forte que je déteste te voir souffrir en silence, toi, la femme qui a toujours Lire la suite…

Quand je vais pouvoir te serrer dans mes bras

Lorsque cette vague, cette pandémie, cette situation plus qu’exceptionnelle, sera chose du passé, je n’ai qu’un seul souhait : envoyer un tsunami d’amour à toutes ces personnes, tous ces êtres, plus chers les uns que les autres, qui m’ont tant manqué ces derniers mois. La technologie m’a peut-être permis de vous voir évoluer, chers parents, chers Lire la suite…

À toi, petite maman qui vit une grossesse difficile

À toi, petite maman qui vit une grossesse difficile, sache que tu es courageuse. À toi, petite maman qui accumule les journées de nausées et de vomissements, garde espoir cela s’estompera bientôt. À toi, petite maman qui angoisse à l’idée de faire une fausse couche, du mieux que tu peux, fais confiance à la vie. Lire la suite…

12 choses qui me manqueront quand la pandémie sera finie

Même si la pandémie comporte définitivement beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages et que nous avons tous hâte qu’elle se termine pour retourner à la vie normale, voici douze choses qui me manqueront quand elle sera finie : #1  Me coucher tôt sans que personne ne me juge parce qu’il n’y a clairement rien de mieux à Lire la suite…

Merci aux infirmières en néonatalogie

Merci aux infirmières en néonatalogie. Que nos bébés aient une malformation, qu’ils soient prématurés ou qu’ils aient un retard de croissance important, vous êtes au premier rang. Vous les attendez, couverture chaude à la main. Comme des fourmis acharnées, vous vous activez car les première secondes sont souvent cruciales pour déterminer quels soins seront les Lire la suite…

Ode à vous, chers parents d’un enfant malade

Ode à vous, chers parents d’un enfant malade. Dès que les mots ont passé la bouche des médecins et spécialistes, le sol a disparu sous vos pieds. Vous vous êtes retrouvés devant des termes médicaux incompréhensibles, des tests, des incertitudes, une attente interminable et le sentiment d’impuissance auquel vous avez été soumis vous a momentanément Lire la suite…

Mon bébé, maman est malade

Mon bébé, Lorsque papa a senti la bosse dans mon sein, mon cœur s’est serré et la peur s’est immiscée en moi. Comment ce sein qui te nourrissait jour et nuit pouvait aussi cohabiter avec la maladie ? J’étais seule avec toi lorsque le médecin m’a contactée. Il m’a dit : « Je suis désolé, mais Lire la suite…

Avant la Covid, t’étais une meilleure mère

Avant la Covid, t’étais une mère et une employée presque parfaite. Dans tous les cas, tu t’efforçais de l’être et aux yeux de plusieurs, tu l’étais. T’avais le poids du monde sur le dos, un poids qui n’appartenait pas qu’à toi, mais tu gérais. Tu as toujours géré. Telle une funambule marchant sur un fil Lire la suite…

Voici pourquoi nous ne passerons pas l’Halloween cette année

Mes enfant, nous ne passerons pas l’Halloween cette année. Je sais que plusieurs de vos amis circuleront et cogneront aux portes. Je sais que vous les envierez. Je sais que vous déclinerez leurs invitations en rageant intérieurement. Je sais que dans votre tête d’enfant, vous vous direz que votre mère est vraiment plate et bien Lire la suite…