Ton Papi est malade

J’ai choisi de t’annoncer cette nouvelle par l’écriture, à toi mon fils qui ne sait pas encore lire. C’est paradoxal, je sais, mais c’est parce qu’il y a une partie de moi qui ne veut pas que tu le saches et qui aimerait mieux ne pas avoir à t’annoncer ce genre de chose. J’ai pris Lire la suite…

Lettre au père de mes enfants parti trop tôt

Tu es parti beaucoup trop tôt. La vie t’a arraché à moi, à tes enfants, à ta famille, à tes amis. Tu étais encore jeune et tu avais la vie devant toi. Une vie pour voir tes enfants grandir. Une vie pour pratiquer ton sport préféré. Une vie pour voyager. La vie est ingrate parfois. Lire la suite…

Les 10 peurs qui te font hésiter à avoir des enfants

Nous avons la chance de vivre dans une époque où les femmes ont le choix; avoir des enfants n’est plus une obligation. Mais parfois, avoir le choix, c’est lourd. Certaines femmes veulent des p’tits depuis qu’elles jouent à la poupée, pour d’autres, c’est l’inverse. Tu n’es pas certaine de vouloir te reproduire? Je faisais partie Lire la suite…

À ma fille, ma guerrière

Ma grande fille, Tu as presque tes onze ans. Tout ce que tu as pu surmonter depuis ta naissance est tout simplement irréel. Depuis que tu es sortie de mon ventre, tu as enchaîné les rendez-vous médicaux sans broncher. Passant de médecin en médecin, tu as laissé chacun d’eux t’examiner sans même te plaindre. Heureusement Lire la suite…

La revanche de papa : c’est malade un enfant

Je sais très bien où est la vaseline. Je la convoite en silence, sur la tablette du haut, entre ton Ativan et ton cache-cernes “pêche creuse tombante” qui ne fait pas vraiment la job (je parle du cache-cernes car l’Ativan semble être efficace quand vient le temps de faire nos devoirs). Elle me regarde quand Lire la suite…

Mon fils, l’échappatoire à mon anorexie

C’était arrivé. J’étais enceinte. La joie et l’amour auraient dû être au rendez-vous. Mais la vérité c’est que tu m’as donné mal au ventre dès les premiers instants que j’ai su que tu t’y trouvais. Et pas seulement au sens littéraire. Non. Mon corps était paralysé d’apprendre qu’il n’était maintenant plus le seul à vouloir Lire la suite…

Ta chute, mon homme

Tu étais mon pilier. Mon roc. Mon homme fort toujours prêt à m’aider, m’épauler, à prendre la relève quand j’étais épuisée. Tu étais tellement à l’écoute que souvent, tu t’apercevais de mon besoin de prendre un temps d’arrêt avant moi. Tu prenais alors en charge nos cocos et je pouvais aller me réfugier dans une Lire la suite…

Aujourd’hui, je n’ai pas pleuré

En hommage à Camille. Aujourd’hui, je n’ai pas pleuré. Non pas que je n’ai pas pensé à toi, car, mon amour, tu occupes chaque instant de mes pensées, mais la douleur que je ressens s’est transformée. Hier, tu aurais eu treize mois tout juste. Treize mois au cours desquels tu t’es battu contre une maladie invisible qui Lire la suite…

Chère maman dont le fils a vomi à l’école aujourd’hui

Chère maman que je ne connais que de vue (pis encore), Mon fiston vient d’arriver de l’école et le fait saillant de sa journée a été quand ton enfant chéri a déversé le contenu de son estomac sur le plancher. Juste à côté de mon p’tit à moi. Ouin. Après m’être renseignée directement aux sources, Lire la suite…

Ma locataire : l’anxiété

Elle est débarquée un bon matin. Je me suis levée et ses valises traînaient dans le salon. Elle s’était étalée de tout son long sur le divan. Je ne la connaissais pas et je me suis tuée à lui demander qui elle était, en vain. Elle restait muette et me scrutait de son regard perçant. Lire la suite…

Toi, la mère qui a un trouble de santé mentale

Toi, la mère qui a un trouble de santé mentale, Y’a des jours où tu te sens seule. Tu es entourée d’enfants, t’as un chum qui t’aime, tu mènes la vie la plus équilibrée possible, mais tu te sens seule au monde. T’as beau avoir les meilleurs amis du monde, avoir une famille présente, l’univers Lire la suite…

À toi, la mère qui ne capote pas avec les microbes

À toi, la mère qui ne capote pas avec les microbes, la mère pas assez aseptisée, Je sais combien tu te sens jugée. Par ta mère, par ta belle-soeur, par la gardienne, par le CLSC, même par ton chum parfois, tu te sens condamnée. Parce que toi, les microbes, ça te fait pas capoter tant Lire la suite…

Garde tes microbes pour toi

À boutte. On va se le dire, les satanés échanges de microbes, j’en ai ma claque. Ça fait qu’on va se parler entre adultes et se dire les vraies affaires. Quand ton bébé de quelques mois à peine a la grippe et la gastro, tu restes chez vous. Peu importe à quel point t’as envie Lire la suite…

Les 10 plus grandes peurs de la mère moderne

Avant d’avoir des enfants, t’avais peur de faire un accident de char, de te crasher en avion ou de passer à côté de ta vie en te matchant avec le mauvais gars. Maintenant que t’es mère, tu t’en fais avec les vraies affaires de la vie. #1  La peur de la gastro Ton p’tit est Lire la suite…

À toi, la maman d’un bébé hospitalisé à l’unité néonatale

Je suis solidaire avec tous les parents qui sont dans la même situation que nous et je souhaite souligner l’immense professionnalisme des médecins et infirmières qui s’occupent de nos bébés comme si c’étaient les leurs. Vous faites partie de l’histoire familiale de beaucoup de gens et je vous fait une place dans la mienne avec Lire la suite…

Ode à toi, la maman d’un enfant “hors norme”

À vous, les mamans d’enfants que l’on classe comme « hors norme », je vous dédie ce texte. À toi, la maman d’un enfant TDAH, je lève mon chapeau et je m’incline bien bas. Vivre chaque jour avec les comportements difficiles, les prises de médicaments si nécessaires, les rendez-vous avec les professionnels, les crises, les incompréhensions, tout Lire la suite…

Les 12 plus grands avantages d’être parent

On a beau s’en plaindre autant qu’on veut, la parentalité vient avec une barge d’avantages indéniables. Question de te remonter le moral quand ça fait trois nuits d’affilée que tu dors pas pour cause d’épidémie de gastro, en voici les douze plus grands. #1  Tu peux voir le soleil se lever tous les matins On Lire la suite…

Et si le bébé que je porte n’était pas normal ?

Première grossesse. Je traîne quelques certitudes depuis quelque temps, tout droit sorties de cette peur d’avoir à trop m’investir, de regretter. Cette peur de me perdre et de n’exister que dans la soumission devant une maternité grisaillée par la maladie mentale ou le handicap. J’ai cette conviction coupable qui me colle à la peau  comme Lire la suite…