image_pdfimage_print

À toi qui souffres et s’enfonces

À toi qui souffres et s’enfonces, Je veux que tu saches que ta vie est importante et que c’est une raison suffisante pour que tu prennes soin de toi et que tu t’organises pour faire de ton existence quelque chose de beau, même si de temps à autre, elle t’apparaît moins belle. Je sais que Lire la suite…

Toi, mon anxiété

Elle est sournoise et désagréable. Elle tisse sa toile comme une araignée, lentement mais avec acharnement. Elle débarque comme la gastro et les poux, sans prévenir. Personne n’en veut, mais elle réussit facilement à s’incruster. Elle n’avertit personne de sa venue, elle ne frappe jamais avant d’entrer et elle a décidé de s’inviter chez moi Lire la suite…

Comment je survis au suicide de mon enfant

Ma fille a été emportée par un cancer de l’âme. Elle n’allait pas bien depuis quelques années, mais on avait l’impression d’être sur la voie de la guérison. Elle semblait être mieux, son cœur semblait moins lourd, son sourire était plus souvent de retour dans son joli visage. On avait bon espoir de la voir Lire la suite…

Cher post-partum

Cher post-partum, C’est ce soir, en sortant de ma douche, lunettes sur le nez et sans brassière que je décide que j’en ai assez. Cher post-partum, je te dis au revoir. Ça fait cinq mois que j’ai le plaisir d’être la mère d’une merveilleuse et parfaite petite fille. Et toi, qu’as-tu fait? Tu m’as masqué Lire la suite…

L’anxiété de mon coeur à rapiécer

J’en partage des belles affaires, parce que je suis positive pis ben ben forte qu’ils disent. J’en ai vécu des affaires rushantes, j’en ai surfé des vagues de vraiment pas beau, mais là, depuis un temps, j’ai jamais eu autant peur, été aussi effrayée, j’ai jamais été aussi engloutie par la vague. Jamais je pensais Lire la suite…

Tes antidépresseurs, ta honte

Je veux te parler du papier chiffonné au fond de ta sacoche qui te ramène à ce que tu crois être tes faiblesses. Oui, je veux te parler de ta prescription d’antidépresseurs que tu te refuses à aller chercher à la pharmacie. Je suppose que t’es allée consulter parce que tu te sentais ben fatiguée, Lire la suite…

À toi, mon anxiété

À toi, mon anxiété, J’aimerais tellement être en mesure d’être ton amie, ton alliée. Je rêve du jour où nous pourrons nous côtoyer sans souffrance et sans manquements. Que tu ne débarqueras plus en ville que pour une brève période. Juste pour qu’on ne se tape pas sur les nerfs toi et moi. Tu sais, Lire la suite…

Je passerais mon tour cette année

Cette année, je passerais mon tour. Je skipperais le temps des fêtes, le Eggnog, les becs plein de microbes, la sempiternelle préparation de la bouffe, les malaises familiaux, le ménage à refaire sans fin et la fatigue pour ne nommer que ceux-là. Cette année, je passerais tout droit de Noël  et j’embrayerais en deuxième vitesse sur le Lire la suite…

La bête noire

C’était une journée comme une autre. Tu vaquais à tes occupations habituelles, tu n’étais ni plus ni moins stressée qu’hier. Fatiguée, comme à l’habitude, comme une maman qui dort plus ou moins bien. Puis, sans prévenir, c’est arrivé comme ça. Comme un coup de poêle en fonte qui se serait abattue sur ta tête. En Lire la suite…

Quand la tête de Maman ne répond plus

Certains enfants pensent naïvement, et heureusement d’ailleurs, que les adultes sont en total contrôle de leur vie et de leurs émotions. Mais ça n’a jamais été mon cas. J’ai appris assez jeune que les parents peuvent eux aussi être vulnérables, voire fragiles, et que les papas peuvent pleurer. Mon papa à moi, il était de Lire la suite…