Lysiane Beaubien



Je suis moi avant tout. Avant d’être maman. Je crois sincèrement que je me suis oubliée jadis naguère. Mais plus maintenant. Je suis franche, sincère, honnête. Pif. Paf. Je fonce. Parfois je dis que je suis un vrai gars. À la semi-rigolade. Je suis enseignante, chef d’entreprise, bénévole en allaitement, chanteuse, sportive, et mère de famille (divorcée en garde partagée) de trois jeunes enfants et deux préfabs. J’ai toujours aimé écrire, depuis que ma mère m’a offert un journal intime à l’âge de dix ans. Quelques années plus tard, je vois ce blogue comme exutoire, un médium pour évacuer mes idées plus ou moins tranchantes. Et par la bande rallier quelques mamans, qui sait?

Posts récents

5 bonnes raisons de devenir maman

À la base, ça ne prend pas de véritables raisons pour devenir maman. Peut-être fais-tu partie de celles qui l’ont ressenti jusque dedans le fin fond de leurs tripes, le besoin viscéral d’avoir des enfant. Peut-être que pour toi, c’était une évidence que tu en aurais quelque part dans ton parcours sur le chemin de la vie. Lire la suite…

Mes enfants, parfois, j’aimerais que le temps s’arrête

Chers enfants, Parfois, j’aimerais que le temps s’arrête. Souvent, la routine et le temps qui va trop vite me font oublier de regarder, de vous observer, dans toute votre splendeur, votre innocence grandiose. Il y a de ces petits moments parfaits qui mettent un baume sur notre vie imparfaite. Parfois, je ne les vois pas. Lire la suite…

La catéchèse et tes kids au 21e siècle

Il y a dix ans, Quelqu’un Quelque Part (et oui! Encore lui!) a décidé que c’était out l’enseignement religieux catholique dans les écoles. Qu’il vaudrait mieux, en tant que société progressiste-socialiste-inclusive d’opter pour quelque chose de plus général, rassembleur et mondialiste. Quelque chose comme l’éthique et cultures religieuses. Un cours qui se veut à la fois Lire la suite…

Je t’ai échappé, mon bébé

Mon bébé, La semaine dernière, je t’ai échappé. Tu es tombé et j’ai réagi trop tard. Tout s’est passé tellement vite. J’ai paniqué, j’ai pleuré, je m’en suis tellement voulu. J’ai eu peur que quelque chose de terrible survienne dans ton petit corps si fragile. D’abord emplie de regrets, de « j’aurais-donc-dû », puis d’un grand sentiment Lire la suite…

Mon garçon, tes câlins me manquent

Mon fils, Je ne sais pas ce qui s’est passé. Du jour au lendemain, tu es devenu grand. L’espace d’un été, tu as non seulement poussé verticalement, mais ton goût pour l’indépendance a, pour mon plus grand dam, lui aussi grandi de façon exponentielle. Entre deux randonnées à vélo, deux degrés scolaires et pendant ce Lire la suite…

Ode à ma maudite fatigue

Chère fatigue, Jadis, je t’en voulais. Beaucoup. Jusqu’à tout récemment, je maudissais mes nuits entrecoupées, les cernes me colorant le visage jusqu’en dessous des bras, les bâillements qui me décrochaient la mâchoire 482 fois par jour et les maudits trous de mémoire liés au manque flagrant de sommeil accumulé depuis plusieurs années. Mais j’ai fini Lire la suite…

Lettre à ma grande amie de jadis

Chère amie, Il fut un temps où nous partagions tout. Que ce soit à l’école, les fins de semaines, pendant l’été… notre quotidien nous ramenait l’une à l’autre, tournait autour de nos conversations, nos fous rires, nos épreuves et nos pleurs. Le temps et les circonstances ont fait en sorte que notre amitié s’est terminée, Lire la suite…

Prends soin de ta famille pis laisse faire le monde

Si tu es comme moi, tu avais, naguère, une tante ou une grand-mère fatigante pour deux qui répétait à qui mieux-mieux que « la famille, t’sais, c’t’important! «  ou « Tant qu’y a la famille, toutte va ben ». Pis ça te tombait sur les nerfs pas rien qu’à peu près. Chaque événement, rencontre, party – name it Lire la suite…

6 des repas à ne pas commander lors d’une première date

Nombre de mamans séparées se lancent dans la jungle du dating après le deuil réglementaire (ou pas) post-séparation. Ou pas. Pour celles qui osent, ne serait-ce qu’un premier rendez-vous, souvent l’option resto semble toute indiquée. T’sais, tout le monde aime ça manger. Surtout toi, la mère qui mange des restants et bois du café frette Lire la suite…

J’ai l’humeur bipolaire depuis que je suis mère

Mes chers enfants, Depuis que vous faites partie de ma vie, je passe par des montagnes russes d’émotions. Pis moi qui suis pas trop trop du type manège-de-haute-voltige, ben disons que j’ai le haut-le-cœur facile depuis que j’ai mis bas. Ne vous y méprenez pas, mes bébés, maman vous aime plus que tout au  monde. Lire la suite…

À toi, la fille qui se plaint tout le temps

Salut, toi la fille qui se plaint tout le temps, Oui, oui, c’est à toi que je parle. De derrière ton écran, tu te crois peut-être à l’abri… mais non, je t’ai vue. En fait, nous sommes plusieurs à t’avoir repérée. Si tu crois que ton écran, voire les quatre murs de ta maison (ou Lire la suite…

Lettre à mon grand sensible

Cher fils, Aujourd’hui, mon bébé, j’aimerais te parler du lien qui nous unit, mais aussi de ta grande sensibilité. Parce que les deux vont de pair, parce que lorsque tu as mal, comme lorsque tu es heureux, je le ressens au plus fond de mes tripes. Le cordon n’a jamais été coupé, et le tien Lire la suite…

Ma fille, ne sois pas une guidoune

Ma fille, J’aimerais ça te parler. Aujourd’hui. Parce que quand tu seras dans ta période ado-rebelle, c’est fort possible que tu veuilles pu m’écouter pantoute. Ne me regarde pas comme ça, je le sais – t’sais, j’suis déjà passée par là, moi aussi. Je te promets que tu voudras faire à ta tête plus souvent Lire la suite…

Les 6 phrases que ton chum pourrait garder pour lui

Parfois, c’est plus fort qu’eux. Nos chums veulent nous rendre service. Je parle pas ici de tâches ménagères, de dons d’argent faramineux ou de « garder » les enfants. Nennnnnon. Pas ce genre de service-là. Ce dont il est question aujourd’hui se rapproche plutôt du « commentaire » ou « conseil » ou « remarque » se voulant aidant, bienveillant, gentil… mais qui Lire la suite…

Les 4 grands drames de tes p’tits l’été

Avec l’été qui vient d’arriver viennent les chaleurs plus ou moins intenses de notre terre québécoise. C’est plaisant la saison de la construction, mais les mères indignes que nous sommes savent très bien que les mois de juillet et août apportent en même temps que le beau temps, un lot de désagréments. Comme je suis Lire la suite…

5 dépendances étranges de la mère indigne

Que ce soit alimentaire, matérielle, ludique ou tout simplement débile, chaque mère indigne qui se respecte a une ou plusieurs dépendances plus ou moins weird. Je te vois de derrière mon écran en train de rouler des yeux de derrière le tien, te disant que cet article ne te concerne pas… mais je sais fort Lire la suite…

Pour toi, qui cherches (ou pas) l’amour avec un grand A

J’espère que tu es bien assise. Parce qu’aujourd’hui, j’ai le goût de te faire une révélation-choc. Es-tu prête? Je pense pas que tu sois prête, mais voici quand même : en amour, tu as le droit de te tromper. Tu as le droit de te tromper, mais tu as aussi le droit d’admettre tes erreurs Lire la suite…

Les 8 qualités de l’homme idéal selon la mère indigne

Parce qu’on le sait toutes, l’homme parfait n’existe pas en ce bas monde. N’empêche que certaines qualités supplantent d’autres caractéristiques chez l’homme idéal, nous permettant, à nous, les mères indignes, de faire un choix judicieux quand vient le moment de choisir l’élu de notre cœur. #1 Lève-tôt Parce qu’une maman, c’est en carence de sommeil Lire la suite…

Les 5 endroits les plus inusités pour allaiter ton p’tit

Si tu es en train de lire ce texte, c’est peut-être que tu as déjà enfanté. Tu as peut-être même allaité ton bébé. Au sein, genre. (Parce qu’il y a aussi le tire-allaitement, donc je sentais le besoin de préciser.) Si tu es dans la catégorie des mamans qui allaitent ou qui ont déjà allaité, Lire la suite…

Quand bébé se cache derrière ton six-pack

En réaction à l’article Pregnant model with six-pack abs sparks controversy. Pis là, je parle pas d’un six-pack de bière. Parce que c’est clair que tu oserais pas boire enceinte, nenon. Tu as aimé ta crevette, puis ton foetus, puis ton bébé en devenir. Mais le problème, c’est qu’il y a juste toi (ou presque) Lire la suite…