Je serai toujours là pour toi

mother kiss baby in room

Mon enfant,

Je voulais que tu saches que je serai toujours là pour toi.

Du petit matin jusqu’au soir, dans tes moments les plus difficiles de ta petite enfance, je serai là. Je te surveillerai, tantôt patiemment, tantôt distraitement, mais je serai là pour toi. Aux premiers pleurs, aux premiers cris, j’accourrai. Peut-être pas toujours avec la même cadence, mais toujours remplie de tout l’amour que j’ai pour toi. Peu importe le lieu ou le moment, je serai là pour toi.

Du lundi au vendredi, lors des journées bien remplies de ton primaire, je serai là. Oui, j’aurai recommencé à travailler, mais je penserai à toi souvent. Bien plus que toi tu pourras songer à ta maman, je t’assure. Je garderai mon téléphone à portée de main, pour les «au-cas-où», les «peut-être-que» et les «si-jamais». Tu occuperas toujours mes pensées, malgré l’effervescence de mes 9 à 5. Peu importe l’urgence du bureau, je serai là pour toi.

Toutes les semaines du calendrier de ta tumultueuse adolescence, je serai là. Même lorsque tu voudras m’effacer de ta vie et me traiteras de tous les noms de la terre, je serai là. Lorsque tu renonceras à mon amour et mes démonstrations d’affection, malgré ma douleur qui sera intense et les pleurs que je tenterai de dissimuler, je serai là. Je me ferai discrète, à ta demande, mais si le besoin se fait sentir, mon épaule et mon oreille seront tes alliées, mon enfant. Peu importe le ton que tu emploieras et l’orage qui grondera en toi, je serai là.

Lorsque tu quitteras le nid familial, mon bel oiseau, je resterai là. Pour toi. Quand ton envie d’indépendance se fera sentir, quand tu auras un agenda bien plus chargé que le mien, quand toi aussi ton rôle sera d’être parent, je serai là. Tous les mois de l’année, l’été comme l’hiver. Souvent au bout du fil, parfois en personne, je serai toujours présente. Je suis ta maman et tu seras toujours mon bébé.

Le jour où la vie me quittera, je te ferai une promesse. La promesse de toujours veiller sur toi, sur les tiens, peu importe où j’irai. Lorsque je quitterai cette terre, mon souvenir habitera tes pensées, et j’ose espérer qu’il te guidera vers les plus beaux des petits bonheurs. Même après mon départ, je serai là. Mon chagrin de ne plus pouvoir de tenir dans mes bras sera immense. Mais je sourirai.

Car la fierté de te voir avancer dans la vie comme toi seul sait le faire me donnera la force d’aller en paix.

Aujourd’hui, sache que je serai toujours là pour toi. Peu importe qui tu es, ce que tu deviens, les aléas de la vie. Au petit jour comme au soir, tu pourras compter sur moi.

Maman qui t’aime plus que tout

Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *