Mes chers enfants

mother kiss kid

Mes chers enfants,

Aujourd’hui, je prends ma plume pour vous écrire, mes amours, car maman ne peut plus imaginer sa vie sans vous. Et j’ai envie de vous dire merci. Merci pour avoir fait de moi la personne que je suis, une seconde version de moi-même, une bien meilleure. Une étape à la fois, vous avez fait évoluer la personne que je ne suis plus. Sans le vouloir, vous avez fait de l’aventure de la maternité une révélation, une transformation. Une course à obstacles, certes, mais un parcours qui m’a fait redécouvrir la vie, à travers vous.

Pendant les mois de mes grossesses et le jour de chacune de vos naissances, j’ai découvert une force en moi qui était insoupçonnée. Cette force, elle venait de vous, mes bébés. Tout en grandissant en moi, vous faisiez grandir la confiance, la fierté. Quelle beauté que celle de donner la vie. Ce que je ne savais pas, c’est que chaque jour qui passait me transformait encore plus mentalement que physiquement. Ce que j’ignorais, c’est que votre naissance était aussi la mienne. Votre venue a fait éclore en mon âme une toute autre raison de vivre. Et ces raisons se sont multipliées en même temps que vous, mes chers trésors.

Depuis le début de votre tendre enfance, malgré vos crises lors de jours de grand froid, de pleine lune et de pluie, vous me faites grandir. Vous foncez naïvement dans la vie à grands coups d’erreurs et de questions loufoques. Le bonheur est dans les petites choses, comme dans les couleurs d’un ciel au crépuscule, une promenade en forêt ou une soirée à jouer aux cartes avec grand-maman. Aujourd’hui, quand vous me pointez les teintes orangées ou violettes du firmament, surplombées de vos yeux ébahis, je ne peux m’empêcher de sourire, moi aussi; j’aime m’imaginer grand-mère un jour, prenant vos enfants dans mes bras, tournant mes yeux à nouveau vers la beauté du ciel. Le regard embué par tant de beauté, je regarderai à nouveau mes petits-enfants en les enveloppant de baisers.

Pendant votre adolescence, où vous croirez tout sauf le fait que ce sera la plus belle phase de votre vie, vous tomberez peut-être en amour. Je vous laisserai prendre votre envol, mais je serai là pour vous attraper, vous écouter, vous consoler. Je vous souhaite les papillons, les étincelles, mais aussi les éclairs et la tempête. Vous nagerez à contre-courant, mais je serai la bouée pour vous aider à remonter à la surface. Après quelques années à la repousser, je souhaite que mon épaule redevienne assez confortable afin que vous puissiez y poser votre tête pour vous y confier ou y étouffer vos larmes.

Lorsque vous serez de jeunes adultes, vous serez submergés de rêves et de projets. Vous, mes enfants, quitterez le nid familial sans jamais regarder derrière et oubliant parfois d’être reconnaissants de ce que j’aurai fait pour vous. Quand à votre tour vous serez parents, tout votre univers basculera. Vous comprendrez tout ce que le mot “maman” signifie. Aucune image, aucune observation, aucune définition n’arrive à bien expliquer tout ce que la maternité implique. La maternité est une succession de naissances et de deuils. Chaque jour est le début d’une étape et la fin d’une autre. Chaque année est le deuil d’une liberté, mais la permission de renaître en découvrant le monde, à nouveau, à travers les yeux de nos enfants.

Aujourd’hui, je vis le moment présent à chaque jour, avec vous, les amours de ma vie. Vous, mes enfants, qui me siphonnez mon énergie vitale, mais m’en redonnez tout autant. Les années devant moi, je les vois encore plus belles, plus vraies, plus signifiantes. Parce que je sais qui je suis, d’où je viens et où je vais.

Et tout ceci, c’est à vous que je le dois.

Maman qui vous aime

Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *