image_pdfimage_print

Lettre d’une employée de la DPJ

Dès qu’il est question de la DPJ, ça frappe fort aux nouvelles, le sensationnalisme et la désinformation se font aller à grands coups de reportages théâtraux, la politique s’en mêle et ça ne vole pas haut. Je ne perdrai pas d’énergie à tenter de nuancer ce qui est rapporté. J’ai juste envie de vous dire Lire la suite…

Chères mamans à la maison

Chères mamans à la maison, Je vous envie non pas parce que je crois que votre quotidien est plus facile, mais parce que vous passez vos journées avec vos précieux; vous assistez à tout, vous êtes toujours là. Pour la sieste, pour les jeux, pour les promenades au grand air. Chères mamans à la maison, Lire la suite…

À toi qui crois que je suis une mère indigne

À toi qui crois que je suis une mère indigne parce qu’il arrive parfois que je te donne l’impression d’être désorganisée, toujours à la dernière minute ou plus intéressée par mon travail que par mon enfant, j’aimerais te dire que les apparences sont souvent trompeuses. Tu as peut-être déjà cru que mon enfant passait en Lire la suite…

Mon bébé, j’ai peur de te laisser dans des bras étrangers

Mon bébé, J’ai toujours su que ce moment arriverait. J’ai toujours su que je devrais éventuellement laisser ce que j’ai de plus précieux dans les bras d’une étrangère lorsque mon congé de maternité arriverait à terme. Mais trouver une éducatrice à la hauteur pour le petit trésor que tu représentes à mes yeux semble impossible. Lire la suite…

À toi, la maman souvent seule mais pas célibataire

À toi, la maman souvent seule mais pas célibataire, Celle dont l’amoureux travaille de jour, de soir ou de nuit. Militaire, camionneur ou employé d’usine. Celle qui s’assure de veiller sur la maisonnée parce que papa a un horaire plus dur à suivre que ton terrible two qui pleure quand il obtient pourtant tout ce qu’il Lire la suite…

À mon boss, d’une employée et maman reconnaissante

À toi, mon boss, qui traites tes employés comme tes semblables et non comme des esclaves. Toi, qui ne regardes personne de haut, mais qui, au contraire, te met au même niveau que tous les membres de ton équipe. Toi, qui as compris que de démontrer de la compréhension et de l’ouverture d’esprit rapporte beaucoup Lire la suite…

À toi, mon foutu manque de sommeil

À toi, mon manque de sommeil, avant d’avoir des enfants, je ne savais pas à quel point tu allais rendre ma vie si pénible; nuit après nuit, mes cernes se creusent et ma patience aussi. À toi, mon manque de sommeil, tu affectes mon couple. Les disputes se multiplient, le ton monte et je déteste Lire la suite…

Quand tu as cessé d’y arriver

Tu te voyais aller depuis un bout. Tu te voyais bien rouler à fond, toujours plus vite, mais avec de moins en moins d’entrain, de bonne humeur et d’énergie. Souvent, le matin, tu te levais en te demandant comment tu allais passer à travers la journée, à travers la semaine. Tu te rendais bien compte Lire la suite…

La vérité, c’est que c’est peut-être ta faute si ton enfant n’est pas du monde

ATTENTION : La Dure-Mère est la couverture controversée utilisée par toutes les mamans qui ont envie de partager leurs opinions les plus arrêtées sur la maternité. Fracassante, sans nuances, aux limites caricaturales, La Dure-Mère juge, dérange, choque, soulève les passions et suscite des débats. Vous l’aimerez jusqu’au jour où vous ne l’aimerez plus parce qu’elle aura Lire la suite…

À toi, la maman dont le métier du chum est très prenant

Ton chum travaille sur les shifts. beaucoup trop ou trop souvent. Bref, t’es une maman qui se claque souvent toute seule les cinq à sept rushants à la maison, les week-ends et, certaines semaines, tous les jours qui se terminent en “i” ou en “che”. Parfois, il arrive même que ton chum travaille à la Lire la suite…

Voici pourquoi tu es dans le jus en tant que mère de famille

Cet article est présenté par Rougemont. Voici pourquoi tu es dans le jus en tant que mère de famille. Tu es dans le jus parce que les journées durent seulement vingt-quatre heures et que tu as plus ou moins le choix de courir comme une poule pas de tête entre la maison, la garderie, l’école Lire la suite…

Je te sacre à la porte, mon gars

Fais un homme de toi, shit. Je ne suis plus capable de te voir gamer à la journée longue; de t’entendre sortir à vingt-deux heures et t’entendre rentrer après trois  heures dans ton vacarme de snack de fin de soirée; de te voir dormir jusqu’à midi; de sentir l’odeur de ton weed que tes pores Lire la suite…

Mon retour au travail me fait peur, mon bébé

Mon bébé, L’une des seules certitudes que j’avais quand je suis devenue ta maman, c’est que mon congé de maternité finirait par prendre fin. Cependant, même en connaissance de cause, je dois t’avouer, que j’ai peur. J’ai peur de m’ennuyer de nos journées en pyjama, collés, à s’aimer et à juste faire ça, et j’ai Lire la suite…