Tu ne m’aimes plus et j’aurais voulu que tu me le dises avant

À toi qui ne m’aimes plus depuis un moment déjà, mais qui étais incapable de me le dire clairement. Je sais que ces paroles fatidiques sont difficiles à prononcer, surtout quand nous avons partagé des années et que des enfants sont nés de nous, mais j’aurais quand même mieux aimé que tu me le dises Lire la suite…

À nous deux mis sur pause depuis que nous sommes parents

Mon amour, Il y a quelques années, nous sommes devenus des parents comblés. Quelle joie nous avons ressentie de multiplier cet amour qui nous habitait. Être parent est exactement ce que nous voulions, un rêve que nous avons eu la chance de voir se réaliser. Sauf qu’au fil du temps, nous avons oublié que nous Lire la suite…

Je vois bien que tu ne m’aimes plus

Je vois bien que tu ne m’aimes plus. Toi, que je n’ose plus appeler mon chum, mon amoureux. Toi, avec qui je partage tant mais rien à la fois. Parce que si nous partageons encore la même maison et le même quotidien, c’est très peu pour que mon cœur soit complètement comblé. J’aimerais tenir bon Lire la suite…

À toi qui entreras dans ma vie

À toi qui entreras dans ma vie, sache que quand tu y arriveras, il se peut que je n’y croie pas vraiment. Que je remette en question ces beaux moments, cette complicité et cet amour nouveaux. Les contes de fées, le coup de foudre et le grand amour, j’ai laissé ça à mon cœur de Lire la suite…

À toi qui m’as quittée après quelques mois

Quelques petits mois à être dans ta vie, c’était trop peu. J’en aurais souhaité plus. Quelques petits mois ce n’était pas assez pour te trouver plein de défauts et réaliser que finalement, tu étais un homme bien ordinaire. Dans ma tête, tu resteras toujours extraordinaire, avec des qualités qui rendaient notre relation si belle et Lire la suite…

Attrapez-moi si je tombe

Je suis ce papillon rare et flamboyant que tous les filets rêvent un jour d’attraper. Et c’est toujours plus haut, plus inaccessible, que j’ai l’habitude d’effleurer les cimes de la liberté. Parfois, mes ailes épuisées m’implorent de me poser sur un rocher dans l’espoir de repos mais moi, la seule chose que je sais faire, Lire la suite…

Je suis libérée de toi

Comme je suis heureuse de boire du thé dans mon bain, de me glisser sous ma couette silencieuse, un livre à la main. D’avoir les cheveux en bataille, le mascara de l’avant-veille qui coule me donnant l’air d’une héroïnomane, de ne plus vivre pour plaire et de m’en foutre. Comme il est bon de me Lire la suite…

Notre famille sera toujours forte

Mon garçon, J’aurais voulu te dire tellement de choses. De belles choses. J’aurais voulu prendre le poids de cette nouvelle, de ce bouleversement de tes petites habitudes. De ta petite vie construite sur les rayons de bonheur qui ont parsemé ton enfance. J’aurais voulu te dire que j’ai de la peine comme toi. Immense. Que Lire la suite…

On s’est gaspillés

On s’est gaspillés. À coups de petites chicanes qu’on a passées sous silence pour ne pas alourdir la légèreté qui nous habitait au début. À coups de je t’aime qu’on a gardé pour soi, à coups de nuits où nous avons dormi chacun de notre côté du lit en négligeant la distance qu’on laissait doucement Lire la suite…

Chère peine d’amour

Chère peine d’amour, Tu travailles si fort pour nous côtoyer. Avec le temps, grâce à toi, l’humain a su créer toutes sortes de moyens pour t’éviter une seconde fois dans sa vie. À grands coups d’anti-dépresseurs ou de création de stratégies pour rencontrer sans s’attacher. Aucun être humain ne veut ta présence dans son p’tit coeur Lire la suite…

Je vais t’oublier

Je vais t’oublier. Même si entre tes mains agitées, je devenais un long fleuve tranquille. Même si ton regard savait apaiser ce feu tout au fond de moi. Je vais t’oublier. Toi et tous nos soirs d’ivresse, nos rires sous les étoiles. Tu sais, nous deux contre le monde entier. Sous le soleil, dans la neige et au Lire la suite…

Le père qui veut se reconstituer

Ça fait plus de deux ans. Deux ans que je vis en ado, une semaine sur deux sans mes enfants, séparé de mon ex qui ne me supportait plus, mais peut-on vraiment la blâmer (et vice versa soit dit en toussant)? Deux ans que je fouille, que je plonge, que je découche, que je débouche, Lire la suite…

Lettre à mon ex, le père de mon enfant : je m’ennuie de notre team

Tu sais, avec le temps,  j’en suis venue à être d’accord avec toi; nous n’étions pas amoureux. Nos valeurs se mariaient bien ensemble, mais nous n’étions pas faits l’un pour l’autre. Par contre, une chose est  sûre. Bien qu’on ait perdu le cap et qu’on se soit échoués, nous sommes restés de solides capitaines mettant Lire la suite…

Ta première peine d’amour 

Mon enfant,  Sans que je m’en rende vraiment compte, c’était là. Tu vivais ta première histoire d’amour.   Je t’avais déjà entendu répondre oui auparavant, lorsqu’on te demandait si tu étais en amour et que tu fréquentais l’école primaire. On s’entend toutefois pour dire qu’à cet âge, on ne connaît pas grand-chose à ce sentiment. C’est encore parfois si dur à Lire la suite…

Ton premier amour, mon enfant

Ma fille, Du haut de tes douze ans, voyant les émois que ce garçon a su faire naître en toi, je me suis revue à ton âge il y a de cela longtemps. J’ai été émue de te voir ressentir des papillons dans le ventre, rougir lorsque l’on mentionnait son nom, pleurer parfois à cause de Lire la suite…

Tu aurais voulu qu’il t’aime

Tu as beau être mère, chef de famille monoparentale, responsable du bien-être et de l’épanouissement des êtres que tu aimes le plus au monde et l’ex de quelqu’un; tu aurais voulu qu’il t’aime. Parce qu’après quelques semaines, mois ou années de célibat, il est arrivé. Il t’a fait rire, il t’a montré que tu es Lire la suite…

Ta séparation : jour 1

Ça y est, tu as fait la grande déclaration, celle que tu redoutais, celle que tu évitais, celle que tu reniais depuis des mois. Tu as voulu choisir le meilleur moment, mais tu le sais, il n’y en a pas. Tu lui as enfin avoué que tu ne l’aimais plus. Aussitôt dit, tu as senti Lire la suite…

À toi, la maman monoparentale en peine d’amour

Je le sais que ça fait mal. Que ça te coupe le souffle. Je sais combien tu y as cru et combien tu tombes de haut maintenant. Je le sais que ça fait mal. Que c’est souffrant physiquement et que ça te fait perdre tes moyens. Que ça t’empêche parfois de t’occuper de tes enfants Lire la suite…