Je suis une maman séparée incapable de refaire sa vie et c’est correct

mother with baby sun field

Je suis une maman séparée incapable de refaire sa vie et c’est correct.

Plus les années passent et plus je réalise que je suis incapable de refaire ma vie, de retomber en amour. Pas que j’en aie pas envie; j’adorerais voir la vie en rose quelques mois et partager mon fardeau avec une autre épaule que la mienne, mais je ne suis juste pas capable.

Ma séparation m’a brisée. La lumière s’est éteinte. J’ai beau faire semblant, j’ai beau lire et écrire, teinter ma vie de positivisme, méditer, j’ai atteint la millième nuit à dormir toute seule et j’ai l’impression que la personne pour qui je suis faite n’existe tout simplement pas.

Je suis une maman séparée incapable de refaire sa vie et c’est correct.

Tant qu’à me créer des souvenirs en famille pour qu’un membre soit manquant au final, j’aime mieux couper court et partir sur la pointe des pieds au petit matin quand s’achève la phase de séduction. J’aime mieux garder les petits bouts de tartare qui restent de mon cœur, loin des loups et loin des pleurs pour aimer mes enfants et vivre.

Je ne sais pas ce qui m’a enlevé le goût de refaire ma vie. Tout comme je ne sais pas ce qui me remplit le cœur de lassitude quand je suis devant un bel homme et que j’écoute son poignant discours pour me séduire. Mais je n’ai plus envie d’être deux, de partager en toute sérénité et de me laisser aller totalement.

Je suis une maman séparée incapable de refaire sa vie et c’est correct.

Ça fait du bien d’en parler et d’avouer que le problème n’est pas les hommes mais moi. C’est moi qui ai trop cru en se berçant jusqu’à l’aube sans nouvelle de l’autre. C’est moi qui ai mis sur un piédestal des hommes qui ne m’arrivaient même pas à la cheville, me rassasiant de miettes dégueulasses. Mea culpa sur le fait que je n’ai souvent pas su définir les limites de mon intégrité, que j’ai sûrement moi-même passé mon coeur dans le broyeur, mais là j’ai appris.

Je suis une maman séparée incapable de refaire sa vie et c’est correct.

Les années passent et oui je me refais. Mais je ne me refais pas comme on doit être refait pour offrir une partie de son cœur à quelqu’un d’autre. Je vois les couples autour de moi s’unir puis se séparer et ça me convainc amplement de me faire une tisane en mou à dix-neuf heures pendant que le commun des mortels célibataires enchaîne les essais sans succès. Tout comme le mur de mes escaliers tapissé de photos de mes enfants pis de mon moi-pas-de-chum me rassure que j’fais le bon choix de m’écouter là-dedans.

Je suis une maman séparée incapable de refaire sa vie et c’est correct.

Je suis la femme forte que tout le monde admire, mais que personne ne voudrait être au final. Parce que personne ne veut de ces tempêtes qui t’emmènent à te relever et à marcher seule. Je suis le mouton noir de l’amour et je fabrique des pantoufles pour ceux qui y croient encore. Si tant de gens se demandent pourquoi autant de mères sont seules, moi, je leur réponds tout simplement qu’une fois reconstruite, qui a le goût de se faire briser à nouveau ?

Je suis une maman séparée incapable de refaire sa vie et c’est correct.

Un jour qui sait, j’aurai peut-être une illumination ? D’ici là, la vie me dit que c’est correct d’élever ma marmaille seule, sans prises de bec et sans chichis, dans l’instant présent.

Je suis incapable de refaire ma vie, du moins pas comme la société sait si bien le préconiser.

Moi, je préfère vivre mon grand amour avec mes enfants un p’tit peu à tous les jours et c’est correct.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

5 thoughts on “Je suis une maman séparée incapable de refaire sa vie et c’est correct

  1. Marie Répondre

    Très beau texte! J’ai vécu 12 ans seule, totalement présente à mes enfants et ça été correct, j’ai appris après 2 tentatives malheureuses. Au moment où je ne m’y attendais le moins, j’ai retrouvé le goût de vivre en famille mais bientôt je vais revivre en couple, un nouvel apprentissage…

  2. JADE Répondre

    Bravo ! Exactement ce que j’avais besoin de lire et ce wue je ressens après 5 ans depuis ma séparation…merci

  3. Manon Répondre

    J’ai vécu la même chose et je me suis sentie exactement comme toi. Je suis contente d’avoir choisie de me concentrer sur mes enfants. Tant que les blessures sont ouvertes, impossible de tenter une relation. Il faut du temps……… beaucoup de temps.

  4. Sophie Répondre

    Waouw c’est la première fois que je lis un texte qui traduit ce que je ressens vraiment! C’est tellement rare…
    Tout le monde me dit / veut / attend de moi que je « refasse ma vie ». Et c’est parfois lourd. Je sens qu’ils éprouvent de la pitié pour moi. Personne ne comprend que je souhaite rester seule. Que je préfère me concentrer sur moi et mon enfant. Que je ne me sens pas la force de m’investir dans une relation. Je m’en sens incapable, Je n’en ai pas envie. Pas pour le moment. (3 ans depuis ma séparation). Et c’est ok. Oui c’est ok!
    Merci
    Ps: J’ai aussi remarqué que depuis que je me suis enlevé cette pression de « refaire ma vie » absolument, et bien je vis nettement mieux!

  5. Helen Répondre

    Que de belles lignes et de beaux témoignages.
    Etre seule avec ses enfants n est pas un handicap mais une force, une force que mes enfants m ont enseigné, cette force de me relever de ce quotidien pas simple.
    Etre heureuse avec ses enfants, c est une victoire sur la vie.
    Nous sommes fortes , nous devons et le devons pour nos enfants et surtout pour nous même, nous les femmes …alors le point lever …
    Je suis une maman séparée incapable de refaire ma vie et c est correcte
    Respect à toutes ces mamans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *