Ce matin, j’ai pris une photo de toi

Ce matin, j’ai pris une photo de toi. Une photo comme j’en prends des milliers depuis le jour de ta naissance. Tu es debout au bord de la fenêtre à regarder les autos passer. La photo est sombre, un peu floue, à contre-jour. Plutôt banale. Une photo que bien des gens supprimeraient à première vue. Lire la suite…

Je n’aurai plus jamais de bedaine

Je n’aurai plus jamais de bedaine. Les enfants pour moi, c’est terminé. Je n’aurai plus jamais de bedaine, mais j’aurais aimé le vivre une autre fois, une fois de plus, une toute petite dernière fois. J’aurais aimé me sentir encore deux pendant neuf mois, le temps de construire ce qu’aucun homme n’est capable de construire. Lire la suite…

4 moments doux/amers dans la vie d’un parent

Quand on devient parents, on se concentre principalement sur les nouvelles réalités qui agrémentent notre quotidien. On est tellement emballés par ce nouveau-né qu’on oublie parfois qu’être parents, c’est aussi dire adieu à répétition. Loin de moi l’idée de briser votre balloune de bonheur, tous ces petits moments sont importants et irremplaçables. Ils nous marquent Lire la suite…

Lettre à mes parents pour les fêtes

Chers parents, Aujourd’hui, je ne peux plus me défiler des fêtes. Parce qu’aujourd’hui, j’ai deux jeunes enfants. Parce qu’aujourd’hui, j’ai d’autres yeux à faire briller. Parce qu’aujourd’hui, il y a quatre petites mains qui veulent déchirer du papier cadeau. Parce qu’aujourd’hui, de petits êtres humains laisseront à leur tour des biscuits et un grand verre Lire la suite…

J’aimerais revenir en arrière

Quand la nostalgie s’empare de moi, je me perds dans des rêveries où je vois la peau de mon ventre s’étirer démesurément encore une fois. Je vois naître mon dernier, dernier petit dernier. Et puis je me réveille dans une bouffée de chaleur, gentil rappel que mon corps n’a plus l’âge de mon âme et Lire la suite…

Ton doudou

Mon fils, Mon doudou, il est rose, troué, difforme à force d’avoir été lavé, mais il m’accompagne encore dans chacun de mes déménagements. C’est mon toutou préféré qui m’a servi, des années durant, de confident, de sèche-larmes ou de réconfort, celui qui calmait mes peurs et qui a fait office de doudou attitré. Je croyais Lire la suite…

Mon garçon, tes câlins me manquent

Mon fils, Je ne sais pas ce qui s’est passé. Du jour au lendemain, tu es devenu grand. L’espace d’un été, tu as non seulement poussé verticalement, mais ton goût pour l’indépendance a, pour mon plus grand dam, lui aussi grandi de façon exponentielle. Entre deux randonnées à vélo, deux degrés scolaires et pendant ce Lire la suite…

Ton deuil de l’amour

Je sais quel effet ça fait de dormir dans un lit vide, de serrer son oreiller fort fort dans ses bras en imaginant que c’est un homme. Je sais que l’on se sent seule quand l’unique personne à qui on parle dans la journée est le livreur de pizza et que les seules voix qu’on Lire la suite…

Vivre sa grossesse sans sa mère

Maman, Je me rappellerai toujours le jour où j’ai su que j’allais devenir mère. Devenir la personne la plus importante dans la vie d’un enfant, celle qui doit être forte pour le protéger de toutes les embûches que la vie pourrait lui apporter, mais aussi celle qui doit lui apprendre à avoir confiance en lui. Lire la suite…

Bye bye maison

Dans quelques jours, je te dirai adieu. Je reviendrai te voir de temps en temps, mais tu ne feras plus partie intégrante de ma vie. Je ne pourrai plus dormir avec toi, siroter mon café le matin et vivre à tes côtés. Les souvenirs que j’ai vécus auprès de toi seront toujours là, ancrés bien Lire la suite…

Les vacances d’été ne sont plus ce qu’elles étaient dans ton temps

Quand tu compares le quotidien de tes enfants et ce que tu vivais il y a vingt trente ans, c’est le choc.  L’environnement était drôlement différent de celui dans lequel les gamins d’aujourd’hui évoluent, que ce soit au niveau social, technologique ou familial.  Ça te rend pas nostalgique tout ça, fille? C’est à peu près là Lire la suite…

La revanche de papa : aujourd’hui, c’est ta fête, mais tu n’es plus là

Aujourd’hui, c’est ta fête. Cette journée magique qui pendant des années a illuminé ma vie tant j’avais hâte de te faire plaisir. Parce qu’en fait, ta fête, c’était aussi la mienne. Tel un enfant espiègle, je préparais cette journée des semaines à l’avance. Un événement Facebook pour inviter nos amis, un petit tour au Costco pour ramasser des saucisses, Lire la suite…

Ton déménagement

Vous vivez dans votre maison depuis déjà un bon bout. Plus les années passent, plus les enfants grandissent, grossissent et prennent pas mal plus de place. Ton homme pis toi vous rendez compte que, malgré tous vos efforts de maximisation de l’espace en collaboration avec votre ami IKEA, vous ne pouvez malheureusement pas inventer de Lire la suite…

8 choses qui te manquent depuis que t’as des p’tits

Avoir tes p’tits est clairement la plus belle chose qui te soit arrivée. Malgré tout, y’a une couple d’affaires qui te manquent depuis que t’as mis bas. #1  Manger un repas chaud au grand complet sans te lever C’est un fait. Depuis que t’es parent, c’est scientifiquement impossible de rester assise plus que six minutes Lire la suite…

Je pense encore à toi, mon ancien élève

Notez que les prénoms ont été changés par souci de confidentialité. Je pense encore à toi, Lina. Tu n’avais que huit ans quand tu es arrivée dans ma classe en plein milieu d’année. Tu parlais à peine français, mais dans tes yeux, je pouvais lire ce que la directrice m’avait dit en apportant un pupitre Lire la suite…

T’es plus mon amie

“T’es plus mon ami, je ne t’inviterai pas à ma fête.” Dire que je lève les yeux au ciel à chaque fois que j’entends mon fils prononcer ces phrases et me voilà moi-même en train de les dire et ce, rendue à l’âge adulte. Mais c’est vrai, tu sais. Tu n’es malheureusement plus mon amie. Lire la suite…

Le temps qui passe, mon bébé

Il est passé où ce temps, mon bébé ? C’était hier que j’ai t’ai vu pour la première fois et que j’ai promis mer et monde à tes beaux grands yeux curieux. L’eau a coulé sous les ponts et sur tes joues depuis le jour de ta naissance. Et dire que j’aimais me projeter dans Lire la suite…

J’ai peur que tu meurs, Maman

J’avais sept ans et j’étais couchée sur tes genoux la première fois que j’ai réalisé tu allais partir. Qu’un jour ou l’autre, j’allais devoir marcher sans toi. Loin de ta voix. Loin de ton odeur rassurante et de tes bras, toujours ouverts pour accueillir mes joies et mes peines d’enfant. J’ai pleuré. Beaucoup. Et tu Lire la suite…