Vanessa Fuoco



Maman imparfaite (et maintenant séparée) d'une petite puce si adorable et si têtue, depuis janvier 2018, j'essaie de retrouver mon équilibre, qui en fait a toujours été une quête bien sinueuse. L'écriture, tout comme la spiritualité, la musique, le chant et la création sous toutes ses formes ont toujours eu une place de choix dans ma vie. Ma plume : une alliée, mon remède, mon déversoir de mots et de maux. Je suis une sensible (trop), une rêveuse (encore trop), une douce à la fois forte qui est passée par un lot de chemins rocailleux et qui tente d'avancer malgré tout, sereinement (encore à la recherche de cet état doux et calme). J'espère toucher plus d’une maman pour que nous nous sentions moins seules, ensemble.

Posts récents

Je vois pointer le jour où tu ne tiendras plus ma main

Je vois pointer le jour où tu ne tiendras plus ma main. Bientôt, la tienne lâchera la mienne; bientôt, tu n’auras plus besoin de cette prise pour te sécuriser. Tes petits doigts déjà se dénouent tranquillement des miens et continueront de le faire parce que le temps occupé à filer refusera toujours de s’arrêter. Je Lire la suite…

Mon enfant, un jour, ton cœur se brisera

Mon enfant, un jour, ton cœur se brisera. Parfois en deux ou trois gros morceaux facilement récupérables, mais parfois aussi en mille fragments impossibles à recoller. Ta vie n’en est qu’à ses débuts et je songe déjà à toutes ces fois où ça arrivera; ces fois où je me sentirai impuissante en te voyant traverser Lire la suite…

Mon enfant, tes petits gestes d’amour sont mes remèdes

Mon enfant, Si tu savais comme les câlins que tu me réclames me font autant de bien qu’à toi. Si ces derniers ont le pouvoir de sécher tes pleurs, sache qu’ils ont bien souvent aussi la capacité d’apaiser les bleus sur mon cœur. Si tu savais comme en tes étreintes réside une magie dont tu Lire la suite…

Mon amour, j’aurais voulu qu’on ait un enfant à nous

Mon amour, j’aurais voulu qu’on ait un enfant à nous. J’aurais aimé qu’on mêle nos couleurs pour en voir le chef-d’oeuvre possible. Que l’on tisse un petit être humain avec nos mailles à nous. Qu’à jamais sur cette Terre réside une trace de notre amour partagé si fort qu’un bébé en ait germé. Mon amour, Lire la suite…

Maman, comme tu es forte

Maman, Parfois, ton regard s’embue parce que tu ne sais plus si le rôle de mère en est un fait pour toi. Mais moi, je veux que tu saches que je te trouve forte. Je te trouve forte de te tenir debout en tout temps pour me protéger et veiller à notre bonheur, peu importe Lire la suite…

J’aimerais voir le monde avec tes yeux d’enfant

  Il y a tellement d’étoiles dans tes petits yeux, mon enfant, que parfois, j’aimerais en dérober quelques-unes pour les déposer dans les miens. Réussir à puiser quelques gouttes de magie dans ton regard pour les mêler à mes pupilles. Voir le monde comme toi. J’oublie parfois que le bonheur se retrouve dans les petites Lire la suite…

Petite maman, prends le temps de t’arrêter

Petite maman, Je sais que les heures de toutes tes journées se succèdent follement. Que tu as souvent du mal à appuyer sur la pédale de frein de cette course quotidienne effrénée que tu mènes chaque jour. Mais, petite maman, prends le temps de t’arrêter car il y a de tant petits moments qui passent Lire la suite…

Je suis ta maman vulnérable

Mon enfant, je suis ta maman vulnérable. Je vis des émotions fortes, un peu tout le temps. J’ai le courage de ne pas me créer une forteresse pour les empêcher d’être vues par des yeux extérieurs. Je te montre que ces marées de cœur sont humaines, totalement saines ; même si parfois, je semble perdre Lire la suite…

Au deuxième bébé que je n’aurai peut-être jamais

Toi, mon enfant qui n’a jamais été, C’est un peu étrange, mais j’avais envie de te parler. Tu es le deuxième bébé que je n’aurai peut-être jamais, mais que j’imaginais et chérissais tout autant que mon premier. Tu n’as même jamais été conçu, mais tu es dans mon cœur, parce que dans mes rêves de Lire la suite…

Ma fille, ne renonce jamais à toi

Ma fille, ne renonce jamais à toi. À ce qui fera de ton cœur un havre de petites étincelles. À ce qui pour toi prendra tout son sens rien qu’à y penser. Ne t’oublie pas lorsque tu seras placée devant des nœuds de vie à dénouer, des choix déchirants mais incontournables, de vives certitudes impossibles Lire la suite…

À toi qui n’es plus là, Maman

Maman, j’aurais aimé que tu sois là pour vivre ma maternité avec moi. Que tu me voies en tant que maman, le rôle le plus grandiose de ma vie. Durant ma grossesse, alors que la vie se développait en moi et que je renaissais de mes cendres, toi, tu t’éteignais à petits feux. Tu nous Lire la suite…

Ma fille, tu m’as guérie

Ma fille, J’ai longtemps détesté mon corps et pendant de trop nombreuses années, mon rapport avec lui a été compliqué et totalement déboussolant. J’ai perdu de petits bouts de moi un peu partout en chemin, mais après de longues années à faire du mal à mon corps qui ne faisait que crier famine – tant Lire la suite…