Lettre à mon bébé perdu

Deux simples petites lignes sur un test de grossesse et mon cœur était prêt à exploser de bonheur! Enfin. Tu étais là, à t’accrocher à moi, à dépendre de moi et à me remplir de joie. Je t’aimais déjà, ma petite crevette. J’ai préparé l’annonce à ton père avec le gros scénario et il était Lire la suite…

À ma petite dernière

À ma petite dernière, Je t’écris cette lettre pour que tu comprennes lorsque tu seras grande. J’espère que tu sentiras combien je t’aime et à quel point j’ai peur que tu m’en veuilles. Je me sens coupable et j’ai toujours cette impression de ne pas te donner tout ce que tu mérites. Je me rappelle Lire la suite…

Les enfants sont couchés et tu te retrouves seule

Les enfants sont couchés. Tu te retrouves seule. C’est calme. Par terre, traînent les vestiges de tes petites tornades. Y’a des bébelles à la grandeur. T’hésites entre tout ramasser ou starter une série sur Netflix. Tu fais un topo de ta journée. C’est arrivé. T’as lâché un wack. T’as crié parce que t’étais plus capable Lire la suite…

Mon retour au travail me fait peur, mon bébé

Mon bébé, L’une des seules certitudes que j’avais quand je suis devenue ta maman, c’est que mon congé de maternité finirait par prendre fin. Cependant, même en connaissance de cause, je dois t’avouer, que j’ai peur. J’ai peur de m’ennuyer de nos journées en pyjama, collés, à s’aimer et à juste faire ça, et j’ai Lire la suite…

À toi, le deuxième enfant que je n’aurai pas

À toi, le deuxième enfant que je n’aurai pas, Mon accouchement a été difficile et les complications qui s’en sont suivies ont changé ma perception. La vérité, c’est qu’aujourd’hui, le fait de penser revivre tout ça me glace le sang. À cette peur, s’ajoute l’appréhension de devoir revivre les premiers mois. Ces premiers mois tellement Lire la suite…

Ce soir, j’ai une date avec mon anxiété

Ce soir, toi pis moi, mon anxiété, on se date encore. On commence à se connaître pas mal après toutes ces années, hen? T’es fidèle au poste depuis longtemps. Dès que j’entre dans ma maison vide en finissant de travailler, tu m’accueilles et m’enveloppes de ce sentiment étouffant, mais tellement familier qu’il en est presque Lire la suite…

Je suis l’enfant survivant

J’ai perdu mon frère. Mes parents avaient fait de moi une petite soeur et la vie a fait de moi une enfant unique. Me voici plusieurs années plus tard, l’unique pupille de mes parents. La survivante. Être celle qui reste après que mes parents aient vécu le pire, c’est lourd. C’est chargé de responsabilités invisibles Lire la suite…

Déjà un an que tu es parti, mon Alexis

Un an. Déjà un an que tu es parti. Ou devrais-je plutôt dire seulement un an? Je ne sais plus. Le temps s’est arrêté pour moi au moment où tu as pris ton dernier souffle, où tu m’as regardée pour la dernière fois. À ce moment, une partie de moi s’est envolée avec toi. Je Lire la suite…

À ma très chère Maman, de ton bébé-reflux

Maman, Je n’ai pas choisi d’avoir le ventre qui me brûle sans cesse, maman. Tu sais, quand j’ai le ventre vide, j’ai faim, très faim. Ça me fait mal et j’ai peur. J’ai peur de boire, parce que lorsque je bois, le feu me passe du ventre à la bouche. Alors, je pleure en buvant. Lire la suite…

Tu ne peux pas aller chercher Papa au ciel, mon garçon

Mon garçon, Aujourd’hui, tu m’as dit quelque chose qui m’a profondément ébranlée. Nous étions tout simplement en train de nous amuser dans le salon, lorsqu’une chanson qui t’a rappelé ton Papa s’est mise à jouer. Tu m’as alors regardée, et comme tu le fais souvent, tu m’as dit “Papa est au ciel, Maman?”. Je t’ai Lire la suite…

Je suis une maman séparée et je veux vivre pour vrai

Je ne sais pas comment raconter la suite en beau, en lisse avec la lumière et l’espoir pis tout ça. Je ne sais pas décrire cette nouvelle réalité. Cette liberté, ce monde de possibilités, imposé au départ, que je tente maintenant de choisir au quotidien. Un apprentissage rythmé par mes obligations et mes désirs. Je Lire la suite…

Aujourd’hui mon grand, c’est toi qui étais fier de toi

J’ai été fière de toi tellement de fois que je ne pourrais pas les compter. Toutes les premières fois ont été source de cette félicité. Tes accomplissements me semblent toujours si extraordinaires que je sens s’emballer mon coeur de mère. En fait, il ne se passe pas un jour sans que je sois fière. Mais Lire la suite…

Maman va cruellement s’ennuyer de toi, mon bébé

Maman va cruellement s’ennuyer de toi, mon bébé. J’appréhende ce moment où j’aurai à te laisser dans d’autres bras, dans une garderie que j’aurai choisie avec soin, dans un tout nouvel environnement dans lequel tu devras passer tes journées. Notre routine sera chamboulée et ce ne sera pas toujours facile. Maman va cruellement s’ennuyer de Lire la suite…

La maternité m’a remplie de deuils silencieux

Je suis mère. D’abord et avant tout. Avant moi. Avant nous. Avant vous. Tous les jours, je les vois grandir, s’épanouir, se développer. Ils m’impressionnent. Derrière chaque fierté se cache une déception camouflée dans un épais brouillard d’égoïsme. Celle de ne jamais revivre ce moment précis, avec eux, pour eux. Leur réussite rime avec le Lire la suite…

Je t’aimerai toute ma vie

Je t’aimerai toute ma vie. Même si un jour tu n’y es plus. Même si un jour tu choisis de déserter mon paysage. Même si un jour tu es contraint à laisser ce monde avant moi, je t’aimerai toute ma vie. Je t’aimerai toute ma vie. Même si tu me fais parfois voir noir. Même Lire la suite…

Avant d’être ton papa, je ne me posais pas de questions

Avant d’être un papa, ton papa, les jours se succédaient sans que je ne me pose trop de questions existentielles. Il y avait très peu de pourquoi et de comment, et beaucoup de quand, où, qui et surtout combien. Quand devrais-je investir dans mes REER? Où acheter ma future maison? Avec qui pourrais-je partager ma Lire la suite…

Les petits bonheurs de maman qui te permettent de tenir bon

Tu sais que la maternité, c’est beau. Mais une fois ben trempée dedans, tu as appris à la dure que c’est tout aussi rushant. Parfois, t’aurais même le goût de lancer la serviette tellement tu en arraches. Tu rêves d’accrocher tes patins, de lever le drapeau blanc. Mais c’est aux petits bonheurs que la maternité Lire la suite…

Mon amour, dis-moi que tu m’aimes encore

Mon amour, dis-moi que tu m’aimes, j’en ai tellement besoin. Les années passent et on n’y peut rien. Le temps est l’une des seules choses sur lesquelles on n’a aucune emprise, mais même s’il s’écoule sans jamais s’arrêter, j’ai encore besoin que tu me vois, que tu me regardes. Mon amour, j’aimerais que tes yeux Lire la suite…