Lettre à ma mère qui ne sera jamais celle que j’aurais aimé avoir

fille triste avec mère

Chère maman,

Aujourd’hui,  je me sens enfin en paix. En paix avec l’idée que tu ne m’apprendras jamais à coudre, que tu ne me prendras jamais dans tes bras, que tu ne me diras jamais « je t’aime ».

J’aurais tant aimé que tu m’apprennes ces choses-là. J’aurais tant aimé avoir la sécurité émotionnelle dont j’avais besoin. J’aurais tant aimé que tu m’apprennes à cuisiner et même à faire la lessive, laissant dans la maison un parfum doux la rendant plus accueillante. J’aurais tant aimé que tu m’apprennes la différence entre l’endroit où l’on demeure et un nid d’amour. J’aurais voulu que tu m’emmènes visiter ton magasin préféré ou que tu me proposes de passer une journée au spa mère-fille comme j’en ai rêvé toute mon adolescence en me comparant avec mes amies.

Aujourd’hui, je suis maman à mon tour et j’ai compris ce que c’était que d’être mère. J’ai compris que mes enfants n’ont pas demandé à venir au monde et qu’à partir du moment où j’ai choisi d’être parent, mon rôle serait d’être présente, à chaque instant de leur vie et de faire d’eux ma priorité, peu importe leur âge, leurs choix, leurs décisions ou leurs erreurs. J’ai compris que mon rôle était de donner le meilleur de moi-même pour qu’ils réussissent plus que je n’aurais jamais pu le faire. Qu’il me fallait les encourager dans tout ce qu’ils entreprennent.

Avec le temps, malgré que tu n’y aies pas contribué, j’ai appris à aimer sans compter, à donner sans attendre en retour et à aimer inconditionnellement et aujourd’hui, je me sens enfin en paix. En paix avec le deuil de la mère que j’ai toujours rêvé d’avoir et que je n’ai jamais eue. Celle qui m’aurait regardée avec les yeux remplis de fierté. Celle qui m’aurait dit «je t’aime» chaque jour pour être certaine que je m’en souvienne. Celle qui m’aurait encouragée à atteindre mes objectifs, qui aurait voyagé avec moi et mes enfants.

Peut-être que j’irai moins bien demain et que je verrai les choses d’une autre façon, mais aujourd’hui, je suis en paix avec l’idée que tu ne seras jamais la mère que j’aurais aimé avoir.

Crédit : altanaka/Shutterstock.com
La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

3 thoughts on “Lettre à ma mère qui ne sera jamais celle que j’aurais aimé avoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *