L’anxiété a eu raison de toi

woman anxiety concept

Toutes ces années, tu as bâti ton barrage une brique à la fois en t’assurant que le mortier serait assez solide et que tout était bien aligné. Toutes ces années, tu t’es convaincue que ces murs seraient assez résistants pour retenir tout ce qui les mettrait à l’épreuve. Tu t’es même assurée de les polir afin d’oublier ce qui se cachait derrière.

Puis un bon soir, malgré tous les avertissements que tu as tenté d’ignorer et de camoufler sous une nouvelle couche de vernis, ton barrage a cédé, détruit par l’anxiété.

Ton anxiété a eu raison de ton barrage. Ton anxiété a eu raison de toi.

Et tu t’en es voulu. Tu t’en es voulu d’avoir cru que tu pourrais enfermer cette bête et choisir de l’ignorer. Tu t’en es voulu de tout. Tu t’en es voulu de toi.

Mais tu étais dans l’erreur.

Tu n’étais pas coupable. C’est ton anxiété qui jouait violemment du coude et tu te devais d’apprendre à être plus forte qu’elle.

Ton corps a décidé que ç’a en était trop. Paralysée  physiquement et mentalement, tu étais effrayée, tu ne savais pas comment t’en sortir et tu ne le sais toujours pas.

Sache que cette peur qui gronde dans tes tripes, ce sera désormais ton moteur. Qu’elle deviendra le nouvel ingénieur de ta pensée, de ton estime et tu remporteras ce combat contre l’anxiété pour ta santé et pour toi d’abord.

Plus jamais, tu ne te sentiras un imposteur de construire des barrages pour camoufler tes faiblesses, car ce n’est pas un barrage que tu devras ériger cette fois; c’est un filet que tu devras dresser. Un filet qui laissera passer ce qui doit passer, mais plus doucement. Un filet qui pourra filtrer les remous de ton âme. Un filet tissé avec de l’amour et de la confiance.

Ce nouveau chemin, tu ne pourras pas le défricher seule. Tu dois être accompagnée; accepte la main qu’on te tend. Prends soin de toi, laisse les gens compétents te venir en aide. C’est difficile, c’est confrontant, mais tu n’as plus le choix.

Ce n’est pas un échec, c’est une une nouvelle chance; vois-le comme une renaissance.

Fais-le pour toi, fais-le pour tes enfants, pour ton amour-propre, pour l’amour que tu portes aux autres et que les autres te portent.

Et surtout, prends le temps qu’il faut.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *