Ta relation avec les jouets

Quand tu es devenue mère, il s’est passé quelque chose en toi;  tu es officiellement devenue une « folle à jouets ». T’en achetais plein tout le temps. Comme si ton achat compulsif de jouets te faisait à croire que t’étais une bonne mère. « Moi, mon fils à moi, ne sera pas sous-stimulé. OH! NON MADAME! ». Ta maison Lire la suite…

Je vis mal ton absence, mon bébé

Je l’avoue, je vis mal avec ton absence. Je m’étais faite à l’idée que tu étais ma raison de vivre, ma raison de sourire. Je m’étais faite à l’idée que tu étais la variable manquante à l’équation du bonheur, du sens à la vie. Après une dure journée au travail, je comptais sur ta présence Lire la suite…

J’accourrai toujours vers vous

Mes enfants d’amour, je veux que vous sachiez que je serai toujours là pour vous, inconditionnellement, peu importe l’heure, peu importe l’endroit, pour peu importe la raison.  Je me fendrai toujours en quatre pour m’assurer de votre bonheur peu importe les conditions dans lesquelles nous évoluerons, peu importe les tragédies qui nous frapperont, peu importe Lire la suite…

Je suis votre mère, pas votre servante

Mes chers enfants, Je vous aime d’un amour inconditionnel plus grand que nature. Depuis votre naissance, je fais tout en mon pouvoir pour vous rendre la vie douce. Mais aujourd’hui, l’heure est venue de me rendre la pareille. Qu’on se comprenne bien, je suis votre mère, pas votre servante. Vous êtes trop jeunes pour subvenir Lire la suite…

Tu sais que t’es virée folle avec le linge pour mini quand…

En devenant mère, il est facile de tomber dans l’excès. Il y a plusieurs types d’excès : les couches lavables, les jouets, les suces et, surtout, les vêtements.  On a toutes une fille de ce genre dans notre entourage : une accro à la guenille infantile. On peut également être soi-même une accro et s’assumer Lire la suite…

Tu es belle

Tu es belle quand tu te lèves le matin, les cheveux tout ébouriffés avec  le mascara qui a noirci tes yeux, les plis de ton oreiller qui décorent joliment ton visage. Tu es belle sous toutes tes coutures, avec ton petit nez retroussé, tes cheveux bouclés, tes lèvres en cœur, tes yeux marron, tes petites Lire la suite…

Tu as le droit de mettre un genou à terre, mon amour

C’est vrai que tu es mon pilier. Que tu es celui de toute notre famille. Que c’est toi qui nous protèges, qui nous rassures, qui t’assures qu’on ne manque de rien. Même si je mets la main à la pâte, même si les années où les hommes partaient aux champs et les femmes entretenaient la Lire la suite…

La revanche de papa : à toi, l’Autre père de mes enfants

Ce n’est pas le fait que mon ex frétille sous tes mains qui me turlupine, au contraire, c’est ce que je lui souhaite. Ce n’est pas le fait que je ne te connaisse pas et que je ne désire pas tellement développer de liens nous menant à prendre une bière ensemble accompagnés de rires gras Lire la suite…

La joie des « pestacles » de tes enfants

Tes enfants vont à l’école, tu les as peut-être inscrits à des cours de musique, de gymnastique, de hip-hop, de cheerleading, de chant… Name it. Tu as peut-être naïvement pensé que ça t’achetait du temps de “luxe” où tu pouvais boire ton café à une température plus haute que celle de la piscine, et d’avoir Lire la suite…

La liste de tes plaisirs coupables de mère

Parce qu’en tant que maman, ça t’arrive de vivre des moments de grand bonheur à petit prix. Dans le langage maternel, on appelle ça des plaisirs coupables de mère. Coucher les enfants trente minutes plus tôt que d’habitude. Manger des mini-barres de chocolat dans leurs sac de bonbons d’Halloween. Prétexter que ton enfant a la Lire la suite…

Perdre son parent

En réaction à : http://www.tvanouvelles.ca/2017/04/17/un-homme-perd-la-vie-dans-une-collision-frontale On dit toujours qu’un parent ne devrait pas survivre à son enfant.  Mais quand le parent, dans la logique des choses, meurt avant son enfant,  où est la limite de la normalité? Quand est-ce que la douleur sera moins grande? Quand on a vingt ans, quarante ans, soixante ans? Je crois qu’on Lire la suite…

Lâchez mon nouveau-né

Là, il va falloir qu’on mette les choses au clair. Un nouveau-né, c’est pas parce qu’il est nouvellement humain qu’on peut lui faire tout et n’importe quoi, et qu’il devient la propriété d’un peu tout le monde en même temps.  C’est un humain à part entière qui mérite tout votre respect et votre gros bon sens. Lire la suite…

Les 10 lois maternelles non écrites

En tant que mère, il y a des choses que tu sais même si personne ne te les a jamais dites explicitement. Des affaires ben claires. Des lois maternelles non écrites que la plupart des mères suivent à la lettre. Ou devraient suivre. C’est selon. #1  Ne pas juger la mère d’à côté Il n’y Lire la suite…

La place des pères

Il y a l’image du père absent. Il y a celle de celui qui pourvoit aux besoins de sa famille. Il y a aussi celle de celui qui joue à outrance avec les enfants, en étant lui-même un. Mais la vérité, c’est que le rôle de père, c’est tellement plus que ça. C’est un rôle privilégié qui Lire la suite…

À toi, la fille jalouse faussement heureuse

Tu lis le titre et tu sais déjà de qui je te parle. Tu le sais parce que t’en as une de celles-là dans ton entourage. Ta collègue, ton amie, ta cousine, ta belle-sœur ou même ta propre mère. Cette femme, pas toujours maman, qui t’envahit de son fait-semblant et de sa traînée de jugements. Tu sais, Lire la suite…

Toi, mon enfant pas baptisé, les oreilles pas percées

Aujourd’hui, ma fille, t’as presque trois mois. Tu es encore trop petite pour faire tes propres choix, mais un jour tu seras assez grande. Tu es sortie de mon ventre, je t’ai prêté cet espace pendant  neuf mois. Neuf mois pour te permettre de te construire toute une personne à part entière. Chaque jour, dans Lire la suite…

Je me suis relevée

Il y a un an, je me suis crashée.  Du jour au lendemain, ma vie lumineuse est devenue aussi sombre qu’un matin de tempête de neige.  Il n’y avait juste plus de lumière au bout du tunnel, rien pour éclairer ma  route. J’ai flotté dans le néant un moment, me demandant si seulement j’arriverais à Lire la suite…

Ta culpabilité maternelle

On va se le dire, à partir du moment où tu deviens maman, le sentiment de culpabilité s’incruste dans ta vie. Dès le moment où les deux barres roses s’affichent sur ton Première réponse, ça commence. Pis quand t’expulses enfin ta progéniture au bout de  neuf mois, t’es pognée avec ce sentiment-là pour le reste Lire la suite…

Tes 45 minutes de liberté

Quand tu es revenue à la maison avec ton nouveau-né qui dormait paisiblement dans tes bras, tu étais fatiguée et en manque d’un bon bain chaud, mais c’était secondaire. Tu voulais t’assurer que bébé s’acclimate bien à sa nouvelle demeure, et comme tout le monde t’avait dit, tu pourrais profiter de ses nombreuses siestes pour Lire la suite…