Je ne suis pas la maman que je pensais être

Avant d’être maman, je croyais que ma réserve de patience serait infinie devant le sourire attendrissant de mes enfants que j’aimerais plus que tout au monde.  Mais maintenant maman, après une mauvaise nuit de sommeil, une journée difficile au bureau ou un matin qui ne tourne pas rond, l’impatience s’invite bien souvent sans être invitée, Lire la suite…

T’es une bonne maman pareil

À toi, la mère qui est trop dure avec elle, qui s’autoflagelle plus qu’elle ne le devrait et qui pense ne pas être à la hauteur; tu es une bonne maman pareil. T’es une bonne maman même si tu n’es pas toujours au top, que tu passes la journée en pyjama avec tes enfants en Lire la suite…

Mes enfants, vous me tombez sur les nerfs

Mes enfants, vous me tombez sur les nerfs. Quand vous ne respectez aucune des consignes que je vous donne. Quand vous testez mes limites à tous les jours. Quand vous me faites répéter sans arrêt. Mes enfants, vous me tombez sur les nerfs. Quand je n’ai jamais une minute seule. Quand vous êtes toujours collés Lire la suite…

À toi, mon foutu manque de sommeil

À toi, mon manque de sommeil, avant d’avoir des enfants, je ne savais pas à quel point tu allais rendre ma vie si pénible; nuit après nuit, mes cernes se creusent et ma patience aussi. À toi, mon manque de sommeil, tu affectes mon couple. Les disputes se multiplient, le ton monte et je déteste Lire la suite…

Tu feras mieux demain, petite maman

Au bout de la journée, la nuit tombe et parfois tu regrettes, persuadée de ne pas avoir été à la hauteur de ton rôle de mère. Tu regrettes de ne pas avoir joué davantage avec tes petits, d’avoir dit « non » lorsqu’ils t’ont demandé de t’amuser avec eux, par manque de temps, par manque d’envie. Tu Lire la suite…

Petite maman, j’aimerais te dire que c’est correct

À toi, la petite maman qui doute de ses compétences de mère et qui culpabilise maintes fois au cours d’une même journée. À toi, la petite maman qui se questionne à savoir si tu as suffisamment accordé de temps à tes enfants, qui s’interroge sur l’efficacité de ta discipline, qui s’inquiète, craignant de ne pas Lire la suite…

Quand maman n’en peut plus les jours de semaine

Mon petit homme, Tu sais comme moi que notre routine de la semaine roule habituellement comme sur des roulettes. Après deux ou trois coups de débarbouillette derrière les oreilles, tu sautes dans ton pyjama pendant que je prépare ta chambre pour la nuit. Le matin, tu manges tes rôties au beurre d’arachides tout en chantant Lire la suite…

En t’attendant, mon bébé

Il y a si longtemps déjà que tu fabriques ton petit nid à l’intérieur de moi. Tellement de semaines, de jours, de nuits que je t’attends. Mais le grand jour approche, enfin. Le dernier décompte est commencé, mon bébé. Mais qu’est-ce qu’elle fait en t’attendant, ta maman? En t’attendant, mon bébé, je m’imagine ce qu’il Lire la suite…

Accepte la mère que tu es

En tant que mère, tu passes ton temps à te remettre en question. À t’en vouloir. À trouver que tu n’en fais pas assez. Que tu ne le fais pas assez vite. Que tu ne le fais pas de la bonne façon. Tu peux compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où Lire la suite…

T’as le droit d’être fâchée

Tu aimerais bien ressembler aux mères souriantes et comblées par la vie que l’on retrouve dans les pubs de produits nettoyants à la télévision. Elles lavent le plancher que leur petit monstre a sali en talons hauts, avec tout le bonheur du monde étampé dans la face. Ou celles des pubs de céréales. Elles ont Lire la suite…

La mère monoparentale occasionnelle

Toi, t’as la chance d’être avec l’homme de ta vie, qui est en plus le père de tes enfants.  Vous avez votre routine avec les p’tits pis les semaines se suivent et passent plutôt rapidement, dans l’amour et la bonne entente (au moins deux minutes par jour en tout cas).  Mais LA fois que tu dois Lire la suite…

L’%?$!# de trafic

En plus de toutes les responsabilités pis de la maudite charge mentale, y’a une affaire qui ferait se damner tous les saints de ce monde le matin et qui ajoute un poids et un stress sur la charge mentale, l’esti de trafic. Tu prends la peine de te lever à 5h00 du mat, pour avoir le Lire la suite…

5 solutions pour limiter ta crissitude maternelle

Être la mère attentionnée, l’épouse dévouée et la travailleuse acharnée comporte son lot de complications. Y’a des journées où c’est mieux que d’autres. Des journées où ça va mal, mais vraiment mal. Voici une liste de moments où tu as dépassé les limites et où tu aurais dû caller off pour préserver ta santé mentale. #1  La Lire la suite…

Ta journée de bouette 

5h58. Ta marmaille est bien réveillée, en criant famine. Aujourd’hui, il y a quelque chose de différent. Tu n’as pas envie de te lever.  Tu n’as pas envie de faire le déjeuner, de te battre pour qu’ils s’habillent, de te taper les maudits lunchs. Tu regardes ta pile de vaisselle sale. Ta pile de linge Lire la suite…

J’ai l’humeur bipolaire depuis que je suis mère

Mes chers enfants, Depuis que vous faites partie de ma vie, je passe par des montagnes russes d’émotions. Pis moi qui suis pas trop trop du type manège-de-haute-voltige, ben disons que j’ai le haut-le-cœur facile depuis que j’ai mis bas. Ne vous y méprenez pas, mes bébés, maman vous aime plus que tout au  monde. Lire la suite…

Quand mon impatience rencontre ma maternité

Mon gars, laisse-moi te présenter le dark side principal de ta mère. Un jour, une puissance supérieure a inventé l’impatience et ensuite, elle lui a recommandé de se trouver quelqu’un dans qui habiter. L’heureuse élue, ben c’est moi. Mam’zelle impatience est ben confo au fond de moi faut croire parce qu’il n’y a pas un seul livre Lire la suite…

Ton impatience maternelle

Tu n’es pas le genre de personne vraiment patiente.  En fait, sur une échelle, tu es environ à 1 sur 10.  Rien de pire pour te faire damner qu’une personne qui marche très lentement devant toi ou encore qui prend une éternité pour payer à la caisse.   Pis toi, tu pensais, que miraculeusement, ça serait Lire la suite…

Pourquoi je hais les sorties en famille

J’adore ma famille. J’adore mes merveilleux enfants. Mais je suis du type qui adore sa famille encore plus lorsqu’elle est à la maison. Qu’est-ce que tu veux, je trouve ça plus facile quand on est dans nos affaires. La gestion est plus aisée. La panique me prend moins vite. C’est pas que j’ai pas essayé Lire la suite…