Si j’avais su que c’était la dernière fois que je vous embrassais ce matin

little girl alone

Mes enfants, si, sans le savoir, c’était la dernière fois que je vous embrassais. Si la vie avait tragiquement décidé que je ne reviendrais pas ce soir pour souper avec vous, vous donner vos bains et vous border tendrement. Si, par malheur, je n’avais plus cette chance inestimable de vous serrer contre moi. Voici ce que j’aimerais vous écrire.

Maman fait maintenant partie des étoiles. Inatteignable certes, mais bienveillante.

Je voudrais pouvoir vous réconforter, aspirer votre peine et l’écraser par terre, comme je le faisais avec vos petits bobos. Je voudrais avoir la force d’éradiquer cette souffrance par magie car je sais que mon départ vous fera vivre des émotions terribles, voire violentes.

Je sais que votre papa devra se battre pour vous et que ce sera une dure épreuve pour lui. Je sais aussi que tous ceux qui resteront penseront à vous et au vide que laisse un départ inattendu, mais je voudrais qu’il en soit autrement.

Je voudrais que ceux qui restent pensent au bonheur et à l’immense fierté que j’ai éprouvée d’être votre maman et qu’ils honorent mon départ en savourant tous les petits et les grands moments de vos vies, comme je l’aurais si bien fait. La vie est parfois injuste, remplie d’événements qui ne font aucun sens, de moments cruels qui nous révoltent, mais elle est aussi remplie de beaux moments, de premières fois, de merveilleuses rencontres, de rires et de sourires.

Si j’avais su ce matin, que c’était la dernière fois que je vous embrassais, je vous aurais dit à quel point mon cœur explose d’amour pour vous. À quel point vos naissances furent les meilleurs accomplissements de ma vie. À quel point votre papa sera extraordinaire et qu’il veillera sur vous.

Je vous aurais dit que je recommencerais sans contredit cette belle aventure qu’est celle d’être maman parce qu’il n’y a rien au monde qui peut rivaliser avec cette fierté ni égaler ce sentiment si puissant.

Je vous aurais dit que je veux que vous trouviez votre chemin, votre voie, à travers les obstacles que la vie vous apportera. Que je veux que vous soyez respectueux des autres et ouverts aux différences. Que je souhaite que vous appreniez à vous aimer tels que vous êtes, avec vos forces et vos faiblesses. Que vous avez le droit à l’erreur et les autres aussi. Que vous devez vous entourer de bonnes personnes et fuir celles qui vous rendent malheureux.

Malgré mon départ, j’aimerais que vous vous rappeliez que de beaux moments vous attendent et que je vous aimerai éternellement, bien au-delà de la mort.

Votre maman qui vous aime

Valérie Lessard
VALÉRIE LESSARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *