image_pdfimage_print

À toi, la maman qui n’a plus de maman

C’est peut-être arrivé hier, le mois dernier, il y a un an, ou deux, ou même trente, mais tu as perdu ta maman. C’est terminé. Tu n’en as plus. Disparue, sur une étoile. Bien sûr, elle est, et restera toujours dans ton cœur. Tu sais qu’elle est toujours avec toi maintenant. Qu’elle te suit et Lire la suite…

Mon bébé, maman a décidé de ne plus t’allaiter

Mon bébé, Avant d’avoir des enfants, j’étais la première à dire que je ne m’acharnerais pas. Que j’essaierais l’allaitement, mais que je donnerais le biberon si ça ne fonctionnait pas facilement parce que je suis de celles qui croient que peu importe la façon dont un bébé est nourri, l’important c’est de le faire avec Lire la suite…

Grand-maman, tu es partie et tu ne reviendras pas

Grand-Maman, dès lors que tu es partie faire ce long voyage, un immense vide s’est installé dans nos vies. Grand-Maman, il me semble qu’encore hier tu étais assise à mes côtés et je pouvais te tenir la main, te percevoir, me blottir dans tes bras. Mais à présent, tu es partie, tu n’es plus là. Lire la suite…

À toi qui n’es “pas prêt à être un beau-père”

À toi qui n’es “pas prêt à être un beau-père”, J’apprécie ton honnêteté, vraiment. Mais ça ne te tentait pas d’y penser avant? J’ai été transparente dans mon profil sur le site de rencontres, j’ai mentionné mon enfant pour que tu puisses prendre une décision éclairée et en toute connaissance de cause. J’ai même utilisé Lire la suite…

À toi qui crois que je suis une mère indigne

À toi qui crois que je suis une mère indigne parce qu’il arrive parfois que je te donne l’impression d’être désorganisée, toujours à la dernière minute ou plus intéressée par mon travail que par mon enfant, j’aimerais te dire que les apparences sont souvent trompeuses. Tu as peut-être déjà cru que mon enfant passait en Lire la suite…

Je suis une enseignante et ce soir, j’ai pleuré

Je travaille avec “la belle jeunesse” comme dirait ma grand-mère. Je travaille avec une bande de petits monstres comme dirait mon voisin. Je travaille avec des enfants selon mon patron. Je travaille avec des petits poqués me dirait la DPJ. Je travaille avec des petites boules d’émotions, que je te dirais. Je suis enseignante. Mon Lire la suite…

Je ne t’oublie pas Camille

Je ne t’oublie pas Camille. Je voulais que tu saches que malgré le temps, les mois et les jours, non, mon bébé, je ne t’oublie pas. Comment le pourrais-je d’ailleurs? Tant ce que nous avons vécu tous les deux reste à ce point chargé d’amour et d’abnégation. Je ne t’oublie pas Camille. Tu fais partie Lire la suite…

À toi, la maman qui prépare son retour au travail

Avant ton accouchement, tu te demandais comment tu arriverais à passer à travers un si long congé. Tu n’avais jamais été à la maison durant une aussi longue période et, sans l’avouer trop fort, tout ce temps à tuer t’effrayait un peu. Et puis, ton petit trésor s’est pointé le bout du nez, et sans Lire la suite…

Si je n’avais pas peur de te faire fuir

Si je n’avais pas peur de te faire fuir, je te dirais que tu es la plus belle chose qui me soit arrivée depuis longtemps, que nos deux corps autant que nos personnalités sont faits l’un pour l’autre. Je te dirais qu’une journée passée sans t’embrasser et pouvoir te coller me torture toujours un peu Lire la suite…

Si tu ne l’aimes plus, quitte-le

Ton regard ne brille plus comme avant. C’est sûr, ça fait quelques années que vous êtes en couple. Le quotidien gruge chaque jour un peu plus de votre énergie. Les accolades et les baisers sont de moins en moins fréquents. Les sourires sont rares. Vous mangez chacun de votre côté de la table avec votre Lire la suite…

J’ai brisé ma famille

J’avais tout pour être heureuse. Un chum sexy, des enfants en parfaite santé, le VUS de l’année, un prêt hypothécaire, des souvenirs, des projets, une belle carrière, une vie à priori enviable. J’avais tout pour être heureuse mais moi, je focussais sur ce que je n’avais pas. Je me fouettais l’existence à grands coups de Lire la suite…

Je me croyais à l’abri des fausses couches

Maman de deux merveilleux enfants, je me suis toujours sentie privilégiée dans la vie de les avoir eus sans trop attendre, sans fausse joie, sans peine, sans peur, sans incompréhension et sans frustration. Lorsque la deuxième petite ligne qui change une vie a fait son apparition pour une troisième fois tant désirée, je me suis Lire la suite…

Maman n’a plus d’amoureux

Maman n’a plus d’amoureux et je suis tellement désolée. Désolée de devoir une fois de plus vous sourire dans le rétroviseur tout en cachant ma peine. Désolée de brasser ma soupe, soir après soir, et de ne plus avoir personne pour vous tenir compagnie. Comme je suis désolée de devoir encore mentir en vous disant Lire la suite…

Aux enfants du drame de Mascouche

En réaction au meurtre d’une mère de famille à Mascouche laissant dans le deuil ses six enfants. Quand ton père tue ta mère. C’est rough. Comme préambule, pis comme réalité. Beaucoup de petits humains vivent ou auront à vivre ce drame. Ce deuil si lourd à porter pour de si frêles épaules, que celui de Lire la suite…

Ce message est pour toi, le père qu’on a tassé du portrait

Ce message est pour toi, le père qu’on a tassé du portait. Celui à qui on a volé sa paternité par vengeance ou par vanité. Le père qui est considéré comme signe de piastre sur deux pattes, un géniteur, une simple paire de couilles, un pourvoyeur. Le père payeur de pension. Celui qui met de Lire la suite…

Pour toi, la maman d’un bébé miracle

Chère petite maman, Tu es tout sauf petite. Tu es grande, voire immense, et ta force est aussi gigantesque que l’amour que tu portes à ton bébé. Toi, celle qui est passée à travers toute la gamme des émotions. Toi, celle pour qui la famille est si importante. Toi, à qui ce rêve d’être maman Lire la suite…

Je ne veux pas te perdre, papa

Papa, Je t’avoue que je n’avais jamais pensé vraiment à ce que la peur de te perdre pourrait me faire pour la simple et bonne raison que je me croyais à l’abri de ce danger pour plusieurs années encore. Nous voilà face à cette réalité et je te jure que mes sentiments sont si mélangés Lire la suite…

À mon bébé que j’ai tué

Mon bébé d’amour, pardonne-moi. Pardonne-moi de t’avoir tué. Pardonne-moi d’avoir fait le choix le plus atroce, le plus ignoble qu’une mère puisse faire, celui d’ôter la vie à son enfant. Pardonne-moi de t’avoir enlevé la chance de grandir au sein de notre famille, avec tes grands frères, de t’épanouir et d’être heureux avec nous. Mon Lire la suite…