À toi, la maman forte mais si fragile

T’es une femme forte.  Tu le sais.  Et on te le dit souvent aussi. On admire ta force de caractère.  Et t’es fière de ce trait de personnalité qui te définit. T’es fière de regarder en avant avec détermination pour faire ta vie, et non pas la subir.  Tu sais qu’il n’y a pas de Lire la suite…

L’allaitement : ça a le droit de ne pas marcher

Belle maman persévérante, Si tu savais comment je t’admire. Tu sais depuis que tu as vu la deuxième ligne rose apparaître sur ton premier test de grossesse que tu veux allaiter et tu y tiens mordicus. Tout au long de ta grossesse, tu te plais à répéter à qui veut l’entendre que tu as choisi Lire la suite…

À toi, la maman qui n’a pas un sou

À toi, la maman qui n’a pas un sou, J’ai pensé t’écrire, car tu rêvais depuis très longtemps de la journée où tu allais avoir un petit être dans ta bedaine, mais tu n’es pas sans savoir que la vie à deux, ça coûte cher et que la vie à trois, ça ne sera pas diable Lire la suite…

À toi qui as détesté l’allaitement

Toi, t’as détesté allaiter. T’as subi ça une, deux ou trois semaines (ou mois?) pis après t’as tiré la plug. J’emploie bien ici le verbe «subir», parce que c’est vraiment ce que tu as vécu. Des fois, en jasant avec les autres mamans, tu te sens comme une extra-terrestre. Les autres, elles sont en symbiose Lire la suite…

À toi, le père pas trop moderne

Aujourd’hui, j’ai le goût de parler à ton chum. Ce modèle two thousand ten qui a peut-être évolué avec l’ère du temps ou qui est peut-être resté pris quelque part dans le temps où il passait ses journées à labourer les champs pendant que sa p’tite femme s’occupait des p’tits. C’est vrai qu’en 2017, c’est Lire la suite…

Je pense encore à toi, mon ancien élève

Notez que les prénoms ont été changés par souci de confidentialité. Je pense encore à toi, Lina. Tu n’avais que huit ans quand tu es arrivée dans ma classe en plein milieu d’année. Tu parlais à peine français, mais dans tes yeux, je pouvais lire ce que la directrice m’avait dit en apportant un pupitre Lire la suite…

Guide pour survivre aux bébés aux besoins intenses

Tout au long de ta grossesse, tu te flattais la bédaine en imaginant comment serait ton bébé : souriant comme maman, drôle comme papa ou bien tiens, pourquoi pas patient comme mamie. Il sera assurément un bébé parfait, un ange quoi! Mais pourtant, dans les jours et les semaines qui suivent la naissance de ce petit Lire la suite…

Toi, mon homme qui ne s’inquiète jamais

C’est bien connu, un homme, c’est fort. Ça ne s’inquiète pas pour des riens comme une maman avec énormément un petit peu trop d’hormones. Toi, mon homme, le père de mes enfants, tu ne t’inquiètes jamais. Et ça m’énerve. Lors de ma première grossesse, j’avais peur à en mourir. Peur que quelque chose cloche avec Lire la suite…

Les 10 commandements pour emmener ta marmaille en camping

#1  Un ou des partenaires (ayant largement passé l’âge de l’adolescence, on s’entend là-dessus), tu trouveras Pour accompagner tes/vos enfants dans vos péripéties, mais aussi, ne l’oublie pas, pour agrémenter ton voyage à toi. #2  Sur la durée, tu te modéreras Une belle et longue journée, une nuit, deux nuits, trois si vous êtes très Lire la suite…

L’adolescent que tu deviens

Quand tu étais petit, ton adolescence était à des milles de nous arriver en pleine face; j’avais le temps de m’y préparer et honnêtement, ça faisait bien mon affaire que de me faire croire que ce n’était pas demain la veille que j’aurais à gérer ton acné et ta puberté.  Mais voilà. Comme dans toutes les Lire la suite…

Aux papas qui nous entourent

Je suis une féministe. Pas une féministe sans nuances, qui voit les hommes comme des bourreaux et les femmes comme des pauvres victimes sans moyens, en tout cas pas dans notre coin du monde. Non, je soutiens simplement que les femmes sont capables des même choses que les hommes, tout comme les hommes sont compétents Lire la suite…

Ta «bébépression»

À toi la maman forte et merveilleuse qui se bat avec une «bébépression», j’avais le goût de t’écrire aujourd’hui et te dire ce que j’aurais aimé lire dans le cauchemar qu’est devenue pour moi la maternité. Car oui, maman, t’es pas seule, moi aussi j’ai fait une «bébépression». J’avais planifié ma vie au quart de Lire la suite…

T’es pas mon fils

Je te regarde descendre la rue chaque matin, les yeux sur ta planche, la tuque bien calée sur ta tête. Pas de casque. Tu montres déjà ouvertement ta protestation envers les règles établies et t’es tellement beau. Y’a cette chose chez toi qui fait chavirer mon cœur de mère, même si je ne suis pas Lire la suite…

À toi, ma fille qui a peur de grandir

Ma chérie, tu étais encore si petite quand ton frère est né. Tu parlais à peine, mais tu étais si débrouillarde. Tu étais la première et, à mes yeux, déjà si grande…  Tu n’en étais pourtant même pas encore dans des phases de « si c’est comme ça, je me roule par terre de colère » ou Lire la suite…

Bonne fête des Mères, chère maman

Nous avons tous des porte-bonheur qui nous accompagnent dans notre vie. Moi, c’est ta main, maman. Cette main qui a été la première à m’accueillir dans ce monde.  Celle qui m’enveloppait chaleureusement pour me bercer et me serrer contre toi.  Qui me soulevait de mon lit pour me porter à ton visage afin de m’embrasser. Lire la suite…