Lettre à mon enfant de deux ans

toddler tantrum

Mon trésor,

Nous venons encore de vivre une soirée de tempête. J’oserais même dire, une parmi tant d’autres car ces temps-ci, elles se multiplient à l’intérieur de ton corps. Ton si petit corps qui peut contenir tellement d’émotions que je m’en vois désarmée chaque fois.

C’est une période difficile, mon cœur. Il y a des moments où je peine à trouver les mots justes et à faire les interventions adéquates pour t’accompagner à travers ce flot d’émotions grandissant et envahissant qui t’habite. Il y a de ces soirs où je lève le ton et d’autres où j’ai envie de baisser les bras. À contre-cœur, il m’arrive aussi d’avoir l’envie de déserter le navire, le temps que ta tempête se calme et que nous puissions recommencer à naviguer sur une mer plus calme, dans des eaux moins troubles.

Parfois, la tempête dure longtemps, plus longtemps que la précédente, trop longtemps pour ce que nos cœurs et nos corps peuvent endurer. D’autres fois, elle prend fin comme par magie, comme si le soleil en toi avait trop envie de briller pour la laisser ternir notre journée.

Mon coeur, je sais que ce n’est pas facile pour toi de te faire comprendre dans un monde de grands alors que tu ne possèdes pas tous les outils nécessaires. Mais même si j’y parviens plus difficilement certains jours, sache que je suis sans cesse à la recherche de solutions pour t’outiller et t’aider dans ce grand défi qu’est l’apprentissage de la gestion et l’expression des émotions.

Puis vient finalement ce moment où tu tombes de fatigue après une journée remplie de belles et de moins belles émotions. À ce moment, je ne peux m’empêcher d’être fière de toi.

Mon amour, nos journées ne sont pas de tout repos depuis quelque temps, mais elles sont aussi remplies de moments qui nous unissent et nous appartiennent. C’est une réelle chance que j’ai de pouvoir t’accompagner tous les jours dans tes apprentissages et c’est ce que je me fais un devoir de me le rappeler lors des journées où la mer est houleuse.

T’accompagner dans ce long voyage qu’est la vie est la plus belle chose qui me soit arrivée et je serai toujours là, peu importe les conditions.

Je t’aime.

Valérie Castonguay
VALÉRIE CASTONGUAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *