image_pdfimage_print

Maman, je suis petit et je ne peux pas agir comme un adulte

Maman, je ne connais pas encore tous les mots pour t’expliquer que parfois, tu me fais de la peine. Lorsque je suis en crise et que je ne comprends pas toutes les émotions qui explosent dans mon petit corps, ne crie pas.  Penche-toi plutôt vers moi et serre-moi dans tes bras pour calmer cette tornade Lire la suite…

Je suis une maman sans catégorie

Je suis une maman sans catégorie. Je ne suis pas une maman gâteau qui aime élever ses enfants dans l’opulence : jouets à profusion, vêtements tendance, activités super cool. La seule abondance que je veux dans ma famille, c’est de l’amour et je ne souhaite pas « l’acheter ». Mais j’adore les voir s’émerveiller devant Lire la suite…

Le rose n’est pas que pour les filles

Ça y est, tu viens de naître. « Félicitations madame, c’est un garçon ». Passée l’euphorie d’être maman, je suis subitement envahie par un étrange sentiment et pense à tous les interdits que la simple condition de garçon fait peser sur tes petites épaules. “Un garçon, ça ne pleure pas” Va savoir pourquoi, j’ai beau chercher, Lire la suite…

Je t’aime, ma Drama Queen

Ma chère fille, Sache que je t’aime. Mais depuis quelque temps, c’est difficile entre nous deux. Tu as six ans, mais j’ai l’impression de vivre avec une ado de quinze ans. À quatre ans, je me disais que c’était le fucking four. À cinq ans, je croyais que le fucking-four perdurait. Mais aujourd’hui, je sais tout simplement Lire la suite…

Lettre à mon grand sensible

Cher fils, Aujourd’hui, mon bébé, j’aimerais te parler du lien qui nous unit, mais aussi de ta grande sensibilité. Parce que les deux vont de pair, parce que lorsque tu as mal, comme lorsque tu es heureux, je le ressens au plus fond de mes tripes. Le cordon n’a jamais été coupé, et le tien Lire la suite…

À toi, l’enfant poqué

Le jour de la rentrée scolaire, je t’ai remarqué, petit être tout souriant, les yeux pleins d’espoir d’enfin entrer dans le monde des grands.  Pour toi, secrètement, l’école devenait ta porte de sortie d’un monde où on se parlait à grands coups de poing et où on oubliait à l’aide de petits bonbons ou de Lire la suite…