Mon bébé, j’aimerais figer le temps avec toi

Mon bébé, j’aimerais figer le temps avec toi car ni tes premiers rires, ni tes premiers pas, ni tes premiers mots ne reviendront. Mon bébé, j’aimerais figer le temps avec toi pour ne jamais oublier la douceur d’un câlin après un gros chagrin. Mon bébé, j’aimerais figer le temps avec toi pour sentir chaque jour Lire la suite…

Tu ne veux plus que je te lise une histoire avant le dodo

Tu ne veux plus que je te lise une histoire avant le dodo. Une autre étape nous a encore filé entre les doigts, emportée par ta constante évolution souvent plus rapide que ce à quoi j’étais préparé. Je ne savais pas au moment de la dernière lecture collés ensemble que cette fois serait la dernière. Lire la suite…

Je vois pointer le jour où tu ne tiendras plus ma main

Je vois pointer le jour où tu ne tiendras plus ma main. Bientôt, la tienne lâchera la mienne; bientôt, tu n’auras plus besoin de cette prise pour te sécuriser. Tes petits doigts déjà se dénouent tranquillement des miens et continueront de le faire parce que le temps occupé à filer refusera toujours de s’arrêter. Je Lire la suite…

Je voudrais pouvoir tatouer tous ces moments dans ma mémoire

Je voudrais pouvoir tatouer tous ces moments dans ma mémoire. Le bruit de tes petits pas la nuit quand tu viens te glisser entre nous; Ces « je t’aime maman » qui sortent tout seuls, suivis d’un câlin à m’étouffer; Tes tentatives acharnées pour boutonner tes pantalons tout seul; L’expression sur ton visage quand tu y parviens. Lire la suite…

Mes amours, les vacances sont déjà derrière nous

Mes amours, Il me semble que c’était hier que l’on célébrait la fin de l’année scolaire et le début de nos belles et longues vacances. Pourtant, comme chaque année, les mois d’été ont passé à une vitesse folle. Août tire déjà à sa fin, ce qui signifie que les vacances seront bientôt déjà derrière nous. Lire la suite…

Mon bébé, j’ai cligné des yeux et tu es devenu si grand

Mon bébé, j’ai cligné des yeux et tu es devenu si grand. Je t’ai tourné le dos un instant et je n’avais plus de bébé. Le temps d’un souffle et tu t’apprêtes encore une fois à te servir du tien pour souffler tes bougies. Je vois déjà ton regard s’illuminer à l’idée d’éteindre leur flamme Lire la suite…

Je suis une maman et ma vie va trop vite

Je suis une maman et ma vie va trop vite quand je vois venir la fin de mon congé de maternité. Il me semble que c’était hier que j’accouchais et déjà, je dois laisser mon enfant à des inconnus, reprendre le travail et le concilier avec ma vie de famille. Si les nuits ont parfois Lire la suite…

À mes neveux et nièces

À vous, mes neveux et nièces; À vous, petits trésors que je considérerai toujours un peu comme mes enfants; Je ne suis pas responsable de votre venue au monde, mais l’annonce de votre arrivée a changé ma vie à jamais et m’a remplie de joie. Du premier au dernier arrivé, j’ai ressenti une joie immense Lire la suite…

Être mère, c’est vivre dans la dualité

Être mère, c’est vivre entre deux états d’esprit aux antipodes, une dualité marquante de pensées souvent taboues. Être mère, c’est se sentir impuissante et anéantie face à certaines situations, mais infaillible et assumée pour d’autres. Être mère, c’est un continuum d’essais et d’erreurs. C’est une série d’échecs cuisants mais aussi de petites victoires, d’échelons gravis Lire la suite…

Reste petit encore un peu

Reste petit encore un peu car rien n’est plus beau que l’innocence de ton enfance. Même si rien ne me rend plus heureuse que de te regarder grandir, une part de moi voudrait te voir continuer de t’émerveiller de toutes ces petites choses qui perdent de leur magie quand on grandit. Ton coeur est grand, Lire la suite…

J’aime que mon enfant soit grand

Partout, quand on parle de maternité, on parle de bébés. De leurs sourires, de leurs premiers pas et de tout ce qui fait qu’on les aime à l’infini. Mais parce qu’on parle très peu des enfants plus âgés, voici pourquoi j’aime que mon enfant soit grand. J’aime que mon enfant soit plus grand parce que Lire la suite…

J’aimerais que mes bras puissent encore te porter

J’aimerais que mes bras puissent encore te porter. Mais ils n’y arrivent plus. Je l’ai réalisé, ce soir, en tentant de te prendre dans mes bras pour t’amener dans ton lit alors que tu t’étais endormi sur un fauteuil. J’aimerais que mes bras puissent encore te porter. Mais tu es devenu trop grand, trop beau, Lire la suite…

Maman, papa, je grandis et j’ai besoin de vous

Maman, papa, je grandis et j’ai besoin de vous. Pour apprendre j’ai besoin d’interactions. J’ai besoin de contacts humains loin des écrans. J’ai besoin d’entendre un vocabulaire varié, d’observer des réactions. J’ai besoin de jouer avec vous, qu’on lâche notre fou et qu’on développe notre complicité. Pour suivre les consignes et faire de bons choix, Lire la suite…

À toi, la maman qui vit des deuils

À toi, la maman qui vit un deuil parce que tu as eu l’épidurale alors qu’il n’en était absolument pas question au départ; À toi, la maman qui vit un deuil parce que tu as accouché par césarienne plutôt que de façon naturelle; À toi, la maman qui vit un deuil parce que l’allaitement n’a Lire la suite…

Aujourd’hui, nous avons retiré les petites roues de ton vélo

Aujourd’hui, nous avons retiré les petites roues de ton vélo et je t’ai vu t’éloigner au début à petit élan puis avec confiance. Ces dernières poussées où je tenais ton siège pour t’éviter une vilaine chute ont bien fait de te donner la confiance de t’éloigner seul et en contrôle de ta route. Encore hier Lire la suite…

Mon aîné, tu es toujours un enfant

Mon premier enfant, Tu es soudainement devenu plus grand à mes yeux quand j’ai tenu ton frère dans mes bras. Tu as dû, par la force des choses, devenir plus autonome du jour au lendemain. Je sais que je t’ai souvent demandé d’être un grand garçon depuis l’arrivée de ton petit frère. Que je t’ai Lire la suite…

Mes amours, vous avez révélé ma vraie beauté

Mes chers enfants, depuis que vous êtes arrivés, je me sens plus belle, pourtant moins maquillée et rarement coiffée car vous avez révélé une beauté intérieure en moi que nul autre ne pouvait trouver. Mes chers enfants, je suis fatiguée et cernée par ces petites nuits et vos pleurs incessants, mais la chaleur que vous Lire la suite…