À toi qui gardes ton enfant chez vous depuis le mois de mars

family lockdown

À toi dont l’enfant a arrêté de fréquenter la garderie ou l’école à la mi-mars et n’y est pas encore retourné,

J’aimerais te dire que tu avais tout à fait le droit de faire ce choix et que tu es une bonne maman au même titre que celles qui ont pris des décisions différentes.

Peut-être que ton p’tit est encore à la maison, mais ça ne l’empêche pas d’apprendre tous les jours. Tu l’encourages à aller à la toilette seul, tu lui montres comment faire un gâteau et tu lui lis des histoires avant le dodo; tout ça est tout aussi précieux que de dessiner une maison sur un bout de carton à la garderie ou d’apprendre la table de trois à l’école primaire.

Peut-être que ton enfant n’a pas revu d’autres enfants parce que tu as peur qu’il soit en contact avec le virus et il est tout à fait possible qu’il s’ennuie de ses amis. Malgré tout, il a assurément découvert des facettes pas mal le fun de ses parents quand ton chum et toi avez enfin lâché la pression métro-boulot-dodo.

Peut-être que tu laisses ton p’tit écouter la TV une couple d’heures par jour mais puisque tu dois jongler entre tes enfants, les mille et unes collations qu’ils veulent manger par jour et ton travail, merci de te donner une chance. C’est vrai que le temps d’écran n’est peut-être pas idéal pour le développement du cerveau de ton tout-petit, mais n’oublie pas que si tu choisis bien les émissions que tu lui présentes pendant que tu essaies de finir ce que tu as à faire, il y a fort à parier qu’il apprendra l’entraide, le partage, l’amitié et peut-être même quelques mots d’anglais.

Les repas que tu prépares ne contiennent peut-être pas toujours tous les aliments prônés par le tout nouveau et amélioré Guide alimentaire canadien mais de temps en temps, les croquettes, ça dépanne et ça vous permet à ton chum et toi de faire souper les enfants, d’enligner la routine du dodo, de coucher les p’tits et de vous offrir un bon repas accompagné d’un verre de rouge bien mérité pour solidifier votre couple en cette période difficile. Et entre toi et moi, les céréales avec du lait, ça fait toujours un excellent souper-dépannage quand personne n’a vraiment faim et que tout le monde est ben ben brûlé de sa journée.

Peut-être que tu regardes ta maison et tu te demandes ça fait combien de temps que tu n’as pas fait le ménage. Si ça te crée de l’anxiété de voir les mousses rouler dans les coins,n’hésite pas à sortir ta balayeuse et à te débarrasser de cette tâche-là, mais n’oublie pas que le plus important, c’est encore que tes enfants et toi soyez heureux et que vous passiez du temps de qualité ensemble parce que ça, ça n’a pas de prix.

Se créer des souvenirs, c’est précieux. À la fin de la pandémie, tes enfants vont rapidement oublier que la salle de bain n’était pas toujours reluisante de propreté, que leurs repas n’étaient pas équilibrés tout le temps, qu’ils se sont ennuyés de leurs amis et qu’il t’est arrivé de perdre patience. Mais ce qu’ils n’oublieront pas, ce sont les fous rires que vous avez eus en faisant des batailles d’oreillers, la fois où vous avez pique-niqué dans la cour, toutes celles où vous êtes allés à la chasse aux écureuils, les histoires que tu leur as inventées avant le dodo et l’univers que tu as créé au fil des mois pour être certaine qu’ils soient heureux malgré tout.

Amélie Poirier
AMÉLIE POIRIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *