Lettre à mon bébé si je meurs trop tôt

mother breastfeed baby

Mon bébé,

Au moment où je t’écris, tu es encore tout frais, tout neuf et je viens tout juste de réaliser que mon souvenir le plus lointain remontait à mes trois ans et demi. Je sais donc qu’aucun de nos premiers moments ensemble ne restera gravé dans ta mémoire et je t’écris ceci pour que tu puisses conserver un souvenir de moi si je meurs avant que tu puisses te rappeler qui j’étais.

Malgré ta courte existence, nous avons déjà vécu tellement de belles choses.

Enceinte, j’adorais sentir tes coups dans mon ventre. J’ai pleuré la première fois qu’on s’est regardés dans les yeux et que j’ai senti ta chaleur sur ma peau. Je chéris chaque nuit durant laquelle je t’allaite et qu’un petit sourire se dessine sur le coin de tes lèvres juste avant que tu t’endormes dans mes bras. Souvent, nous nous berçons ensemble jusqu’à ce que le sommeil nous gagne tous les deux et que je te dépose doucement dans ton lit. Les progrès que tu fais chaque jour remplissent mes yeux de larmes et devant chacun de tes petits accomplissements, je ressens une fierté que je ne pensais pas pouvoir ressentir. Tu m’as fait découvrir une nouvelle sorte d’amour.

J’aimerais te dire “je t’aime” assez de fois pour que ce soit tes premiers mots. J’espère qu’on aura le temps d’aller cueillir des pommes, de faire des biscuits ensemble, d’aller à la bibliothèque choisir des livres et écouter les histoires, de danser comme si personne nous regarde, de jouer dehors et de découvrir la nature et de se parler de tout et de rien. Tout simplement. J’espère être là pour ta première journée de maternelle et pour t’accueillir quand tu vas revenir. J’ai hâte de t’entendre me raconter ta journée. Je veux être présente pour te rassurer lorsque tu vivras ta première chicane d’amitié, lorsque tu passeras sous la haie d’honneur à la fin de ta sixième année, à ta rentrée au secondaire, lorsque tu auras ta première copine, lorsque tu feras ton choix de carrière, à la journée de ton mariage et à la naissance de tes enfants. Mais je veux par-dessus tout être présente lorsque tu auras besoin d’aide.

Si mes voeux ne se réalisent pas, je veux que tu saches que tu mérites une vie merveilleuse, avec des gens qui te combleront de bonheur, un métier qui te satisfera et qui ne te donnera pas l’impression de travailler. Je te souhaite d’avoir le courage de changer les choses qui ne te feront pas de bien et celui nécessaire pour traverser les épreuves difficiles sur ton chemin. Je te souhaite aussi d’entretenir une belle relation avec ton père, parce qu’il a le coeur le plus pur que j’ai rencontré. Sache que si on peut vraiment regarder la vie d’en haut, mes yeux seront rivés sur toi pour t’admirer.

Pour l’instant, je chéris chaque petite minute passée avec toi. Ce sont des instants précieux qui passent trop vite et qui ne reviendront pas. Je me considère chanceuse que tu sois en bonne santé, que tu aies tous tes morceaux, de pouvoir t’offrir une famille aimante et un toit sur la tête.

Je t’aime déjà de tout mon coeur et chaque jour qui passe fait grandir mon amour un peu plus.

Maman qui t’aime pour toujours, peu importe où elle sera.

Maude Forget
MAUDE FORGET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *