Quand je ne serai plus là

mother daughter hands black and white

Aujourd’hui mon bébé, tu es toute petite et la vie s’ouvre à toi. Cette vie, je te la souhaite pleine, riche en émotions et en expériences de toutes sortes, mais surtout remplie d’amour et de respect. Je tente de t’inculquer des valeurs qui feront de toi une femme forte, ambitieuse, aimante, respectueuse, fière et belle à l’intérieur. Parce que toutes ces valeurs te seront utiles dans la vie. Encore plus le jour où je ne serai plus là.

Ce jour-là, mon amour, tu le vivras avec toutes les émotions que ça implique. J’espère que notre relation sera assez belle à ce moment précis de ta vie pour que tu me laisses partir avec assez d’amour pour garder juste le bon de nous. J’espère aussi que tu auras su trouver des gens pour t’entourer d’amour aussi. Parce que je ne veux pas te laisser seule. Cette seule idée me fait trembler de peur.

Quand je ne serai plus là, tu te surprendras peut-être à répéter certains de mes gestes et de mes manies qui t’exaspéraient tant. Tu auras encore peut-être le réflexe de prendre le téléphone tous les dimanches pour m’appeler. En vain. Tu pleureras peut-être d’impuissance le soir en souhaitant que je sois encore tout près pour te consoler. Mais je ne serai plus là.

Tu devras donc apprendre à relever la tête et à mettre en pratique toutes ces belles valeurs que je me suis échinée à t’enseigner. Et quand tu auras réussi, tu pourras lever les yeux au ciel et me dire que tu as réussi, me dire merci. Et à ce moment-là, tu sentiras que je suis toujours là, en toi, et que je ne te quitterai jamais car tu es une partie de moi et je suis une partie de toi.

Je ne cesserai jamais d’être là, tout près de toi. Même si à l’adolescence et au début de ta vie d’adulte, tu détesteras qu’on te compare à moi – parce que les mères, c’est exaspérant tu sais – plus tard, quand je ne serai plus là, tu seras heureuse de me retrouver au tournant quand tu te surprendras à fredonner un air que je te chantais petite. Et moi, sur mon étoile au ciel, je serai heureuse de voir la femme que tu seras devenue grâce à tout cela.

Alors mon bébé, le cœur tend à vouloir me fendre en mille morceaux à la seule idée de te quitter, mais sache que quand je ne serai plus là, j’y serai toujours et que je ne te quitterai jamais.

En toi.

Amy Bureau
AMY BUREAU


4 thoughts on “Quand je ne serai plus là

  1. Moi Répondre

    Wow…j’ai pleuré tout le long. L’amour d’une mere envers ses enfants et devoir les laisser seul. Tres emouvant

    1. Amy Bureau Répondre

      Merci! J’ai pleuré aussi en écrivant ces mots!

  2. Joanne Tremblay Répondre

    Bonjour je ne te connais pas mais j’ai vraiment l ‘impression que ma mère qui est décédé il y a 10 mois a passe par toi pour m envoyer un message hier soir! Alors que je pleurais avec ma soeur et que nous nous demandions si elle était fière de nous qui sommes dans plusieurs tournant de notre vie! Merci pour ce texte que j imprimerai et relirai a chaque fois qu elle me manquera trop ❤️

  3. Nancy Répondre

    Un texte tellement véridique, touchant et empreint d’amour. Ma mère est décédée lorsque j’avais 21 ans, cela a fait 9 ans le 2 janvier. À la lecture de ce texte, je me suis vraiment retrouvée dans la petite fille à qui sa mère a écrit le message et cela m’a fait sourire car, je suis vraiment passée par toutes ces étapes et j’ai eu une belle pensée pour ma mère qui me regarde assise sur son étoile. Merci pour ce beau message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *