Au père de mes enfants, je rêve d’être à ta place

mère cuisine avec enfant

À toi, le père de mes enfants, sais-tu que je rêve d’être à ta place quand je te vois nu, ton corps indemne de toute cicatrice due à la grossesse ?

À toi, le père de mes enfants, sais-tu que je rêve d’être à ta place la nuit quand les soubresauts de notre bébé ne te réveillent pas ? Lorsque, confiant, tu dors sur tes deux oreilles pendant la troisième tétée de la nuit et que je croise les doigts pour qu’elle ne rime pas avec une nouvelle phase d’éveil.

À toi, le père de mes enfants, sais-tu que je rêve d’être à ta place quand, le matin, tu as quinze minutes de calme à la toilette et dix minutes de plus pour boire ton café pendant que je change les couches de nuit, donne les petits déjeuners et prie pour qu’il n’y ait pas de drame pendant les cinq minutes pendant lesquelles je pourrai vider ma vessie ?

À toi, le père de mes enfants, sais-tu que je rêve d’être à ta place quand tu pars avec ton manteau et ta petite mallette alors que je cours après le temps et que, chargée des sacs de nos enfants et du mien, je rejoins la voiture en me demandant ce que j’ai pu oublier cette fois-ci ?

À toi, le père de mes enfants, sais-tu que je rêve d’être à ta place pour avoir ta conviction que faire de ton mieux est suffisant pour nos enfants alors que l’avenir et mes capacités de maman m’angoissent au point qu’il m’arrive de ne pas en dormir la nuit ?

À toi, le père de mes enfants, sais-tu que je rêve d’être à ta place quand tu rentres de ta journée, fatigué d’avoir été si productif en tant que travailleur et ayant la reconnaissance de tes pairs pour ce que tu as accompli alors que ma seule réussite est d’avoir survécu au chaos de la journée avant que tu soupires de voir la maison désorganisée ?

À toi, le père de mes enfants, sais-tu que je rêve d’être à ta place quand, une fois les enfants couchés, tes préoccupations résident dans ce qui garnira ton assiette et quelle série tu écouteras pendant que je réfléchirai à différentes façons d’optimiser la journée du lendemain ?

À toi, le père de mes enfants, sais-tu que je rêve d’être à ta place quand, à l’heure de se coucher, tu t’interroges sur la probabilité d’un rapprochement intime entre nous pendant que je fais le bilan de cette journée et le lot de culpabilité qui l’accompagne dont mon rêve d’être toi ?

À toi, le père de mes enfants, je rêve parfois d’être toi; cependant, je ne voudrais être aux côtés de personne d’autre que toi pour en rêver.

À toi, le père de mes enfants, apprends-moi à lâcher prise sur ce qui n’est pas essentiel.

À toi, le père de mes enfants, aide-moi à te parler des difficultés d’être la maman que je rêvais d’être.

À toi, le père de mes enfants, ensemble trouvons l’équilibre pour rêver d’être nous…

Crédit : Bricolage/Shutterstock.com
Marion
MARION

Une réflexion sur “Au père de mes enfants, je rêve d’être à ta place

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *