J’aimerais être mère porteuse

J’aimerais être mère porteuse. Ma famille me comble, je sais que je ne veux plus d’enfants, mais j’aimerais vivre une dernière grossesse en étant la maison qui abrite l’enfant d’autres personnes. J’aurais envie de revivre tous les beaux moments qu’apporte une grossesse sans avoir à élever un enfant par la suite. Je laisserais volontiers les Lire la suite…

Mon bébé, j’aimerais te parler du temps

Mon bébé, J’aimerais te parler du temps. Du temps avant ta naissance et celui qui a bien changé depuis que tu es là. Avant que tu ne viennes au monde, le temps était différent. Il était rempli de travail, d’empressement et d’une liberté que je n’ai plus aujourd’hui. Je pouvais faire pratiquement tout ce que Lire la suite…

J’aimerais pouvoir me blottir à jamais au creux de ton petit cou

Le creux de ton petit cou, c’est l’endroit où le temps s’arrête lorsque ma tête vient s’y poser. C’est l’endroit où, une fois blottie, je n’entends plus que ton souffle et mon cœur battre dans ma poitrine. C’est l’endroit où se posent mes lèvres le matin lorsque je viens te chercher dans ton lit et Lire la suite…

J’ai accouché pendant la pandémie

J’ai accouché pendant la pandémie et j’ai eu peur que le père de mon bébé ne soit pas à mes côtés. J’ai eu peur qu’il ne soit pas là, à me soutenir, à me parler, à me calmer, à m’encourager, à vouloir prendre mon mal pour ne plus me voir souffrir. J’ai eu peur, tellement Lire la suite…

25 choses qui confirment que tu es la mère d’un toddler

Voici vingt-cinq choses qui confirment que tu es la mère d’un toddler. #1  Quand tu fais l’épicerie, tu arrives régulièrement à la caisse en constatant que le casseau de fraises est vide ou qu’une croquée a été prise dans le poivron rouge. Toujours gênant lorsque c’est facturé au poids. #2  Tu as le réflexe de faire Lire la suite…

Je suis une nouvelle maman et je me sens coupable

Depuis que je suis maman, je me sens trop souvent injustement coupable. Je suis une nouvelle maman qui se sent coupable quand mon médecin me demande si j’allaite encore. J’hésite entre dire la vérité ou mentir lorsqu’il me dit que le lait maternel est la meilleure chose que je peux donner à mon bébé sans Lire la suite…

Chère attelle Pavlik

Chère attelle Pavlik, J’ai une relation assez ambivalente avec toi. D’un côté, j’apprécie que mon enfant n’ait pas eu à avoir de plâtre ou à subir une opération jusqu’ici grâce à toi. Mais, de l’autre, je te trouve assez invasive. Tu t’es incrustée dans nos vies alors qu’on ne s’y attendait pas; ni moi, ni mon Lire la suite…

Les mamans ne sont jamais seules

Cet article a été écrit avec la collaboration de toute l’équipe de La Parfaite Maman Cinglante. Les mamans ne sont jamais seules car pendant qu’elles portent leur petit, rien ni personne ne pourrait les en séparer. Les mamans ne sont jamais seules lorsqu’elles allaitent parce qu’on les réclame toutes les deux puis trois heures sans Lire la suite…

Merci à ma sage-femme

À toi, ma sage-femme, Merci pour le travail si humain, surhumain, que tu accomplis tous les jours. Quand tu me permets un suivi personnalisé, chaleureux et authentique pour la plus grande étape de ma vie jusqu’à maintenant. Quand tu m’expliques méticuleusement les avantages et inconvénients de chaque soin. Tu fais honneur au choix libre et Lire la suite…

À toi, petite maman qui allaite

À toi, petite maman qui allaite ton enfant malgré toutes les embûches que cela peut représenter, sache que tu peux être fière de toi. À toi, petite maman pour qui les premières semaines d’allaitement sont compliquées, sois patiente, bébé s’habituera petit à petit et vous trouverez votre rythme. À toi, petite maman qui devient transparente Lire la suite…

Voici ce qu’il y a derrière l’adorable photo d’un nouveau-né

Parce ce que beaucoup de choses se passent lors du quatrième trimestre, voici ce qu’il y a derrière l’adorable photo du nouveau-né bien emmailloté dans sa petite couverture neuve. Il y a ces émotions, toutes les émotions possibles, générées par ce flux d’hormones si puissant qui t’habite. Tu peux pleurer, être émue, en colère, remplie Lire la suite…

À ma soeur de grossesse

À toi, ma sœur de grossesse, J’aimerais te dire que de partager ces moments précieux de ma vie avec toi m’a aidée à vivre pleinement cette aventure. Parce lorsque j’ai appris la grande nouvelle et que les émotions se sont bousculées entre bonheur et angoisse à savoir si j’allais être à la hauteur de mon Lire la suite…

Quand je vais pouvoir te serrer dans mes bras

Lorsque cette vague, cette pandémie, cette situation plus qu’exceptionnelle, sera chose du passé, je n’ai qu’un seul souhait : envoyer un tsunami d’amour à toutes ces personnes, tous ces êtres, plus chers les uns que les autres, qui m’ont tant manqué ces derniers mois. La technologie m’a peut-être permis de vous voir évoluer, chers parents, chers Lire la suite…

À toi, deuil du dernier bébé

À toi, deuil du dernier bébé, je sais que je dois passer par bien des étapes si je veux m’en sortir et ne pas avoir un goût amer en pensant que mon dernier bébé ne sera qu’un rêve oublié, mais peux-tu me laisser respirer un peu? Me laisser quelques jours de break, question de recharger Lire la suite…

Voici ce que je veux retenir des moments où je t’ai allaité

Je ne m’attendais pas à devoir autant me battre pour réussir à t’allaiter ni à cette fatigue écrasante au point de, certains jours, penser te sevrer. Je ne m’attendais pas à ce qu’on dise de toi que tu seras un fils à maman ou que c’est malsain que tu prennes le sein. Je ne m’attendais Lire la suite…

Chéri, je t’aime plus que mon envie d’un autre bébé

Chéri, je t’aime plus que mon envie d’un autre bébé. Pourtant mon corps, ma tête et mon coeur me réclament un autre bébé. Mon être tout entier veut vivre de nouveau la grossesse, cajoler et prendre soin d’un autre petit-nous. Mon coeur s’imagine voir grandir un nouvel être, mais pour toi, c’est inconcevable d’ajouter un Lire la suite…

À mon bébé né pendant la pandémie

À toi, mon bébé né en pleine pandémie, Avant de t’avoir, je ne pensais pas que nous serions tous en confinement, isolés les uns des autres, sans savoir quand nous pourrions ressortir de chez nous. J’imaginais tellement ton arrivée entourés de tous nos proches qui, eux aussi, attendaient impatiemment de découvrir à quoi tu ressemblais, Lire la suite…