image_pdfimage_print

Je suis la maman d’un enfant gavé

Je suis la maman d’un enfant gavé. On m’a annoncé que mon enfant n’allait pas bien et que pour assurer sa survie et sa sécurité, il fallait le gaver. J’ai accepté pour son bien. Mais ça n’a pas été une nouvelle facile à accepter. Comme si je recevais un coup de deux par quatre en Lire la suite…

À mon garçon qui a souri jusqu’à la fin

Cette nuit, ta grande sœur est venue me rejoindre dans mon lit. Elle dormait mal à cause de son gros rhume et voulait le réconfort de maman. Blottie contre moi, elle m’a dit qu’elle était trop bien avant de se rendormir paisiblement. Ça m’a tout de suite rappelé toutes les nuits difficiles que j’ai passées Lire la suite…

Cher très mauvais médecin

Cher très mauvais médecin, Je suis une femme exténuée, une maman fatiguée, une employée surmenée, et aujourd’hui, j’ai voulu être aidée. J’ai réalisé, mieux vaut tard que jamais, que je devais m’aider et j’ai franchi le cap de mon orgueil mal placé pour te crier à l’aide. Je me suis présentée dans cette salle d’attente Lire la suite…

À toi, ma sage-femme

À toi, ma sage-femme, Je tiens à te dire merci, merci de m’avoir appuyée et de m’avoir respectée. J’aimerais te dire merci d’avoir respecté mon choix de lieu de naissance. J’ai préféré accoucher à l’hôpital et je ne me suis jamais sentie forcée de me diriger vers la maison de naissance. Tu as compris mes Lire la suite…

À toi qui veut accoucher en maison de naissance, je ne te comprends pas

ATTENTION : La Dure-Mère est la nouvelle couverture controversée utilisée par toutes les mamans qui ont envie de partager leurs opinions les plus arrêtées sur la maternité. Fracassante, sans nuances, aux limites caricaturales, La Dure-Mère juge, dérange, choque, soulève les passions et suscite des débats. Vous l’aimerez jusqu’au jour où vous ne l’aimerez plus parce qu’elle Lire la suite…

Ton chum qui lutte pour survivre

Son diagnostic n’est pas le tien. Et pourtant. Tu le portes comme si ce l’était. Comme si c’était ton fardeau. Parce que tu es persuadée, qu’à deux, vous êtes tellement plus solides. Invincibles. Certains jours, tu souhaiterais si fort prendre sa place. Le temps de lui donner le break qu’il mérite. Le temps qu’il retrouve Lire la suite…

Quand la maladie frappe tes parents

Depuis que t’es petite, t’as la chance de pouvoir compter sur la présence de tes deux parents dans ta vie. Ils ont longtemps été le centre de ton univers, ceux vers qui tu as toujours pu te tourner. T’sais, ceux que tu peux appeler, même aujourd’hui, quand tu files un mauvais coton. Ceux qui viennent Lire la suite…

À toi qui travailles dans le domaine de la santé, merci d’être là

Aujourd’hui , j’ai envie de donner une tape dans le dos à tous ceux qui travaillent dans le domaine de la santé. À toi, le médecin, l’infirmière, le brancardier, le technicien de laboratoire, la technicienne en radiologie, l’agente administrative, la secrétaire, le bénévole, la préposée, la travailleuse sociale, le gars du ménage, la préposée à Lire la suite…

Ton Papi est malade

J’ai choisi de t’annoncer cette nouvelle par l’écriture, à toi mon fils qui ne sait pas encore lire. C’est paradoxal, je sais, mais c’est parce qu’il y a une partie de moi qui ne veut pas que tu le saches et qui aimerait mieux ne pas avoir à t’annoncer ce genre de chose. J’ai pris Lire la suite…

Lettre au père de mes enfants parti trop tôt

Tu es parti beaucoup trop tôt. La vie t’a arraché à moi, à tes enfants, à ta famille, à tes amis. Tu étais encore jeune et tu avais la vie devant toi. Une vie pour voir tes enfants grandir. Une vie pour pratiquer ton sport préféré. Une vie pour voyager. La vie est ingrate parfois. Lire la suite…

À ma fille, ma guerrière

Ma grande fille, Tu as presque tes onze ans. Tout ce que tu as pu surmonter depuis ta naissance est tout simplement irréel. Depuis que tu es sortie de mon ventre, tu as enchaîné les rendez-vous médicaux sans broncher. Passant de médecin en médecin, tu as laissé chacun d’eux t’examiner sans même te plaindre. Heureusement Lire la suite…

Non, le jour de ton accouchement n’était pas le plus beau jour de ta vie

Pendant ta grossesse, tu y avais pensé et repensé, à ton accouchement. Ton appréhension grandissant à l’approche du terme, tu avais suivi des cours de « préparation à la naissance », te donnant l’illusion que tu aurais le contrôle sur ce qui allait se passer ce jour-là. Tu avais imaginé tous les scénarios possibles, rédigé un plan Lire la suite…

La revanche de papa : c’est malade un enfant

Je sais très bien où est la vaseline. Je la convoite en silence, sur la tablette du haut, entre ton Ativan et ton cache-cernes “pêche creuse tombante” qui ne fait pas vraiment la job (je parle du cache-cernes car l’Ativan semble être efficace quand vient le temps de faire nos devoirs). Elle me regarde quand Lire la suite…

Mon fils, le système a failli scrapper ton allaitement

J’ai toujours voulu allaiter. C’était non négociable. Je trouvais ça beau. Et simple. Et naturel. Il n’a jamais été question que je ne t’allaite pas. Ton arrivée ne s’est pas totalement passée comme prévu. Rien de bien grave, mais tu as dû être transféré dans un centre spécialisé. Je t’ai eu dix secondes sur moi. Lire la suite…

À la maman dont l’enfant a une déficience intellectuelle

Ça y est. Le diagnostic est tombé. Tu t’y attendais depuis des années, tu t’inquiétais depuis sa naissance, tu savais au plus profond de toi que ton enfant n’était pas comme les autres, mais tu espérais quand même. Tu espérais qu’ils se trompent tous, ces spécialistes. Tu espérais que ta fille rattrape ce retard, que ton Lire la suite…

À mon amie infirmière

Travaillant à l’hôpital, je suis bien positionnée pour te voir, mon amie. Je te vois t’occuper du patient en phase terminale en essayant d’apaiser ses souffrances de ton mieux, je te vois courir pour rattraper la dame confuse qui pense pouvoir quitter l’hôpital malgré sa hanche cassée, je te vois rassurer la famille de ces Lire la suite…

À toi, mon bébé pressé

Tu as décidé de faire ton entrée dans ce monde de façon remarquée. Quelques semaines d’avance avec un début de vie un peu plus compliqué. Je n’étais pas prête. Mon corps l’était, mais ma tête et mon cœur ne l’étaient pas. Et te voir comme ça me faisait mal. Je me suis sentie comme un Lire la suite…