Je ne serai jamais cette maman que je m’imaginais être

mother with baby cry

Avant de devenir mère, je voulais être une maman énergique; le genre de mère toujours à l’affût d’une nouvelle activité pour garder son enfant actif.

Je voulais être une maman qui pense à tout; celle qui apporte des vêtements de rechange, des couches en plus et des collations à n’en plus finir.

Je voulais être une maman patiente; une mère qui cherche à tout comprendre plutôt que d’utiliser la punition ou le retrait.

Je voulais être une maman présente à la maison plutôt qu’une maman absente toujours au travail; celle qui passe tout son temps à la maison avec ses enfants plutôt qu’au travail à s’occuper de mille et un problèmes.

Je voulais être une maman imbattable; une mère souriante que rien n’atteint.

Je voulais être une maman qui a toujours du temps pour son enfant; une mère qui prend le temps de lire une histoire, de jouer et de se coller à tout moment de la journée.

Puis mon enfant est arrivé et je me suis rendu compte que la maternité n’était pas remplie que de moments rose bonbon.

Puis mon enfant est arrivé et j’ai compris qu’être maman était un apprentissage continu et que je ne serai jamais cette maman que je m’imaginais être.

Aujourd’hui mère, je suis une maman qui bien souvent préfère rester à la maison, emmitouflée dans une doudou, mon enfant collé à moi pour écouter un film plutôt que de planifier mille et une activités.

Je suis une maman tête en l’air qui oublie fréquemment des rendez-vous, des soupers et parfois même les couches de rechange.

Je suis une maman qui s’impatiente rapidement quand les pleurs ne cessent pas et dont l’enfant décide régulièrement de ne rien écouter. Moi qui pensais parvenir à tout comprendre et gérer avec des mots, j’utilise bien souvent le retrait afin d’apaiser mon enfant et de me calmer moi-même.

Je suis une maman qui jongle entre le travail et mon rôle de mère parce que, sans honte, j’avoue qu’être autre chose qu’une mère quelques heures par jour me permet de m’épanouir et de ne pas me sentir submergée.

Je suis une maman qui laisse parfois couler une larme quand rien ne fonctionne et que la fatigue prend le dessus.

Je suis une maman qui essaie d’apprendre à son enfant à jouer seul afin de s’octroyer ne serait-ce que quinze minutes de repos dans une journée.

Je ne suis pas la maman que je voulais être, mais j’aime celle que je suis; la mère qui fait de son mieux à tous les jours, qui apprend et qui aime son enfant plus que tout. Une maman présente qui donnerait n’importe quoi pour le bonheur de son enfant.

Crédit : Bricolage/Shutterstock.com
Katry Gagné
KATRY GAGNÉ

Une réflexion sur “Je ne serai jamais cette maman que je m’imaginais être

  1. Frédérique GUILLON WEBER Répondre

    Merci pour ce texte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *