Lettre à ma maman, de ton bébé né durant la pandémie

mother with newborn covid

Coucou maman, c’est moi, le petit dernier né durant la pandémie.

Je voulais prendre le temps de te dire ces quelques petites choses pour te rassurer. Ce que vous vivez en ce moment semble très difficile. Par contre, j’aimerais que tu saches que moi, je ne comprends pas ce qui se passe ni l’ampleur de la situation et je n’ai pas peur.

Je suis arrivé dans une période bien incertaine qui amène son lot de défis, ça, je le sais. Ce n’est pas le genre de naissance à laquelle papa et toi vous étiez préparés. Vous pensiez pouvoir célébrer ma venue avec le reste de la famille et vous n’avez pas pu le faire. Vous auriez souhaité pouvoir faire une belle fête pour me présenter à tout le monde et que chacun puisse me prendre dans leurs bras pour me souhaiter la bienvenue dans notre belle et grande famille, mais ça n’a pas été possible. Et vous avez dû vivre un petit deuil.

Malgré tout, n’oublie pas que moi, je n’ai pas conscience de tout ça. Le temps séparé du reste de la famille et des amis m’est inconnu pour le moment, je ne suis pas conscient de ce qui me manque et papa et toi, vous assurez très bien que je reçoive tout l’amour dont j’ai besoin.

D’ici le moment où les choses rentreront dans l’ordre, sache que ce temps et cet espace qui nous séparent des gens que vous aimez et à qui vous avez hâte de me présenter ne sont pas totalement perdus. Papa et toi, vous me parlez beaucoup des membres de ma famille, vous me montrez des photos et nous réussissons à nous voir en vidéo. Ce n’est pas ce qu’il y a de mieux, mais nous sommes bien chanceux tout de même, ne trouves-tu pas ?

Au cas où tu t’en inquiéterais, sache que leur place dans ma vie est déjà prête et les attend et que tout ce temps que nous ne pouvons pas passer tous ensemble pourra être repris plus tard.

Je suis arrivé et j’aime déjà toute ma famille malgré la distance, que ses membres soient liés à moi par le sang ou par le coeur.

Je suis arrivé et bientôt je vais rencontrer tout le monde pour de vrai et pour de bon.

Je suis arrivé et plus tôt que tu ne le crois, je ferai craquer tous les gens qui croiseront ma route avec mes sourires et mes petits soupirs de bien-être quand ils me serreront contre eux.

Je suis arrivé et je ne repartirai pas, alors ne t’en fais plus.

Je suis arrivé et tu peux être rassurée, tu es la meilleure des mamans et nous nous adapterons un jour à la fois, ensemble.

Je t’aime et je ne pourrais pas demander mieux que de vous avoir, papa et toi.

Monia Bouchard
MONIA BOUCHARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *