Je suis une maman à deux routines et ça me convient

father leave to work

Je suis une maman à deux routines : celle où nous sommes deux à la gérer et l’autre où je fais cavalier seul car papa travaille à l’extérieur. Deux routines, deux modes de vie, deux gestions, mais autant d’amour et de bonheur.

La routine que je préfère est sans nul doute celle où papa est présent. À deux, c’est souvent plus facile :  un s’occupe des enfants pendant que l’autre cuisine, un donne les bains pendant que l’autre range ou encore un fait les commissions tandis que l’autre joue au parc. Je suis la maman coéquipière qui veut faire le plus de choses ensemble pour profiter des moments en famille. Mais je dois avouer que d’alterner les tâches fait du bien.

Dans ces moments-là, je suis la maman plus zen, celle qui délègue des corvées, qui se dépêche de ranger convenablement la cuisine pour aller se prélasser dans le bain alors que papa joue avec les enfants. Je suis la maman qui ne se gêne pas de dire à ses petits : «Demande à ton père!» pour boire son café chaud. Je reste la maman très présente, aimante, mais qui s’autorise, sans trop de culpabilité, des petites pauses bien méritées.

Dès que je vois mon grand suivre papa dans l’entrée avec ses bagages, que j’aperçois mon chum l’air triste regarder notre bébé courir dans le salon en se demandant ce qu’il manquera comme progrès, je commence à me retransformer en maman germaine, celle qui gère le train-train quotidien seule. Je ne cacherai pas, que cette transition est difficile et, parfois même pénible, mais ça fait partie de la vie, de ma vie.

Dès le départ de papa, je deviens pleinement la maman solo qui reprend les rênes de la routine. Ce n’est pas toujours facile de tout faire seule, mais j’y arrive. C’est vrai que parfois c’est le chaos : j’ai la broue dans le toupet, la salle de jeux est un champ de bataille, la cuisine est un bordel, les enfants sont en crise, le panier de linge sale déborde, je suis à boutte, mais je reste la maman qui a un semblant de contrôle. Oui, il m’arrive de compter les dodos avant de redevenir la maman d’équipe, mais la maman «fait tout» demeure forte.

La routine seule me plaît aussi énormément. J’aime être la seule sur qui les enfants comptent, la seule qui réconforte une peine ou soigne un bobo,  la seule qu’on appelle la nuit en cas de cauchemars, la seule qui fait rire. Je suis la maman fière de se surpasser, de tenir le fort du mieux qu’elle peut. Je suis la maman qui aimerait prendre du temps pour elle le soir, mais qui s’endort en même temps que les enfants, trop brûlée mais tellement comblée.

Après plusieurs jours d’absence, je suis la maman excitée et légèrement cernée qui attend impatiemment le retour de papa. Je suis la maman germaine qui est prête à partager le flambeau question de reprendre son souffle… avant de refaire un autre bout de chemin seule.

Je suis une maman à deux routines et ça me convient.

Miranda Dessureault
MIRANDA DESSUREAULT

2 thoughts on “Je suis une maman à deux routines et ça me convient

  1. Stéphanie Brazeau Répondre

    Cest tellement nous aussi….
    Jadore ton texte

  2. Mariepièr Répondre

    Je me demandais ton conjoint part combien de temps? Je suis enceinte de 33 semaines et le papa est un officier dans la marine marchande qui part plusieurs semaines en ligne l’été et je dois avouer que ça me donne le vertige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *