À mon chum et mes enfants, j’aime être confinée avec vous

family in bed

À mon chum et mes enfants, j’aime être confinée avec vous.

Il y a quelques semaines, je voyais les mesures qui s’en venaient et je me disais que je n’allais pas passer à travers; je vous adore, mais la simple idée d’être confinée vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept avec vous m’étouffait.

Sauf que maintenant, je n’ai plus envie de retourner à la vie normale.

Quand je me lève, sans sonnerie, que j’entends vos petits pas qui viennent à ma chambre tout en sachant je n’aurai pas besoin de vous répéter sans cesse de vous dépêcher parce que je suis pressée, je ne veux pas retourner à la vie normale.

Quand j’ai le temps de m’occuper de vous et de moi et que je peux jouer, dessiner, bricoler sans me sentir privée de mon temps libre, je me dis que je ne veux pas retourner à la vie normale.

Quand je peux enfin avancer ma fameuse to-do list, revoir notre organisation, faire les touches de peinture que je veux faire depuis si longtemps et prendre le dessus sur la lessive, je prends un grand respire et je réalise que je ne veux pas retourner à vie normale.

Quand je suis moins stressée, moins impatiente à cause du rythme habituel et que je peux enfin prendre le temps de bouger quotidiennement, je me rends compte de la chance qu’on a et je me dis que je ne veux pas revenir à la vie normale.

Quand je passe plus de temps avec toi, mon amoureux, et qu’on écoute des séries ensemble en mangeant et en riant sans se soucier du temps qui file, je réalise à quel point on se voit trop peu habituellement et ne veux pas retourner à la vie normale.

Je sais que ça va se terminer un jour. Que je vais réapprécier mes sorties et mon temps seule.

Mais d’ici là, je vais profiter de chaque instant avec vous car je ne ressens aucune presse de retourner à la vie normale.

Émilie Verret
ÉMILIE VERRET

3 thoughts on “À mon chum et mes enfants, j’aime être confinée avec vous

  1. Maryse Répondre

    Le texte exprime grandement mes rèflexuon et émotions en ce moment. Merci

  2. Miranda Répondre

    Je trouve que c’est beau ce que tu écris et j’aimerais avoir la chance de vivre ça. Mais il y a aussi la réalité de ceux et celles qui doivent faire du télétravail en gérant les chicanes, les devoirs et la maisonnée et pour qui le confinement n’est vraiment pas ce petit monde idéal, ou ceux qui ont des moyens financiers diminués et qui stressent pour le futur sans parler de ceux qui travaillent dans le milieu de la santé ou qui sont confiné dans une petite chambre de résidence….. Je vous envie de pouvoir profiter de ça, mais il ne faudrait pas oublier les autres non plus.

  3. Steph Répondre

    Les mamans vont peut-être décider de retourner travailler à temps partiel 🤗

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *