Petite maman, tu es libre

mother with baby at night

Petite maman, tu es libre.

Tu es libre de regarder grandir tes enfants le coeur rempli d’amour, mais aussi d’anticipation pour le futur. Tu es libre de les élever avec les valeurs qui te semblent les meilleures, même si certaines personnes de ton entourage te trouvent trop intense. Tu es libre de dire non et d’intervenir quand tu n’es pas d’accord.

Tu es libre de défendre bec et ongles ton chérubin qui refuse de donner un câlin et de t’interposer entre lui et cette personne qui ne respecte pas ses limites; de vouloir protéger tes enfants de ce qui te semble malsain et d’exprimer ton mécontentement.

Tu es libre d’être épuisée à en pleurer et de prendre du temps pour toi. Tu es libre d’être émotive, de t’attendrir, de t’émouvoir, de laisser couler les larmes sur tes joues ou de te fâcher. D’être imparfaite et d’avoir des failles. Mais libre aussi d’essayer chaque jour d’atteindre la perfection si c’est ce que tu souhaites.

Tu es libre de préférer rester chez toi et aussi de sortir t’éventer les idées. De demander de l’aide et aussi de la refuser.

Tu es libre de t’informer des dernières découvertes en neurosciences, mais aussi de te fier à ton instinct. D’allaiter ton bébé aussi longtemps qu’il te semblera nécessaire ou de ne jamais le mettre au sein.

Tu es libre de rêver d’un monde meilleur pour tes enfants et de militer pour que la planète survive, afin qu’ils puissent avoir accès à un avenir plus doux.

Tu es libre de te questionner quant à ce qui est le mieux pour tes petits et d’être confiante que les réponses se trouvent en toi.

Tu es libre d’exiger le respect et de laisser derrière toi ceux qui sont incapables d’en faire preuve, de choisir les gens en qui tu as confiance et de t’éloigner des relations toxiques.

Tu es libre d’être toi-même, de te respecter dans toute ton authenticité, d’être fidèle à tes valeurs, d’être fière de ce que tu es et du cheminement que tu as parcouru pour le devenir.

Tu es libre de marcher la tête haute, les yeux remplis de satisfaction d’avoir choisi de vivre selon tes convictions, sachant que tu es une bonne mère et que tu donnes le meilleur de toi-même à tes petits.

Christine Jean
CHRISTINE JEAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *