Les 4 grandes craintes de la mère d’un deuxième, d’un troisième ou d’un dixième bébé

pregnant woman with 2 kids

Tu es au summum de la joie depuis quelques semaines. Eh oui, la deuxième petite ligne rose tant attendue est enfin apparue sur ton test de grossesse. Tu l’espérais tant… Tu es folle de joie, ton amoureux l’est tout autant, vos parents ne se contiennent plus et ton plus vieux comprend que bientôt il aura un tout nouveau compagnon de jeu pour la vie. Mais là, depuis quelques jours, ta joie laisse place à l’anxiété, tu te mets à te poser dix mille questions et tu es même en train d’oublier que ce que tu vis, en ce moment, est vraiment extraordinaire. Voici les quatre questionnements qui te sont probablement venus à la tête.

#1  Est-ce qu’il va être en santé ?

Que ce soit ton sixième bébé ou bien ton tout premier, c’est certain que cette question t’a effleuré l’esprit. Aura-t-il tous ses membres? Est-ce que l’échographie révélera une anomalie? Est-ce qu’il développera une maladie rare une fois qu’il sera né? Ma réponse va être vraiment plate, mais il n’y a rien que tu puisses faire pour éviter cela. Les anomalies, les syndromes et toutes les maladies vraiment plates qui peuvent toucher un bébé dépendent rarement de la maman. Alors tout ce que tu as à faire, c’est de profiter de ton beau bedon rond, ce moment est si vite passé.

#2  Mes enfants ont été des bébés faciles, est-e que celui-là sera un petit monstre qui ne dort pas/pleure tout le temps ?

Faire un enfant, c’est bien facile, mais le “après”, lui, peut être beaucoup plus ardu. Au même titre que tu n’as pas  le contrôle sur le “comment” cet enfant viendra au monde, il te faut bien admettre que certains enfants sont juste plus demandants que d’autres. Tu ne peux pas le prévoir, c’est comme ça, c’est tout. Malgré tout, une chose est sûre, c’est que peu importe l’enfant que tu auras, tout l’amour que tu lui porteras t’aidera à surmonter les difficultés. Eh oui, peut-être que cet enfant, contrairement à ceux que tu as déjà, t’en fera voir de toutes les couleurs  par sa personnalité explosive, peut-être même qu’il te fera pleurer, mais tu as en toi toute la force nécessaire pour bien le guider dans sa vie. Et, qui sait, peut-être aussi qu’il sera sage comme une image ?

#3  Mes enfants sont presque autonomes et je me relance dans les couches… À quoi j’ai pensé?

Peut-être qu’en ce moment tu doutes de ta force à recommencer à zéro avec un nouveau petit bébé adorable à souhait. Mais, dis-toi que si tu as décidé de te réessayer pour un petit deuxième (troisième ou dixième), c’est que quelque part, il y avait une partie de toi avait envie de prendre soin d’un nouveau bébé. Ça s’est bien passé jusqu’ici ? Alors pourquoi ce serait différent pour ce bébé-là? Oui, tes autres enfants sont plus autonomes, mais ce qui est merveilleux avec les bébés, c’est qu’ils grandissent (beaucoup) trop vite.

#4  Je m’ennuie déjà de ma liberté et j’en rajoute une couche

Ça se peut, je te comprends. Avoir un  enfant, même si c’est ce qu’il y a de plus merveilleux, ce n’est pas toujours facile. Peut-être que tu t’ennuies de tes voyages en solo, des soupers au resto avec les copines et des soirées entières à embrasser ton amoureux devant un film. Mais ce n’est pas vrai que tu n’as plus de liberté, c’est seulement différent et tu dois simplement apprendre à organiser ton temps autrement que lorsque tu n’avais que toi à t’occuper. Peut-être que tu peux moins te permettre de spontanéité dans tes décisions, mais avoir des enfants ne veut pas dire te mettre des boulets aux chevilles. Au contraire, tes enfants t’apprendront à voir le monde d’un tout autre œil. Et même si parfois tu risques de t’ennuyer de ta vie «pas maman », jamais tu ne voudras retourner en arrière.

Alors, chère future maman, chasse donc toutes ces inquiétudes qui tentent de prendre la place de la joie censée t’habiter! Caresse ton beau bedon rond et chéris ce moment si vite passé. Ne laisse aucune inquiétude te voler ce moment magique. De toute façon, tu n’as le contrôle sur aucune d’entre elles.

 

Stéfany Vanier Legault
STÉFANY VANIER LEGAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *