À toi, la maman qui s’oublie

unhappy mother with baby

Au départ, j’enviais ta force. J’enviais ta détermination que tu avais à faire tous tes choix en fonction de ton bébé pour en favoriser le développement et le bien-être au maximum. Je te regardais aller et je me disais que ton petit était vraiment chanceux d’avoir une maman dévouée comme toi.

Maintenant, quand je te regarde, parfois, le coeur me brise un peu. Plus ton enfant grandit, plus c’est difficile de préserver les beaux principes qu’on veut inculquer à nos petits. On apprend à faire des compromis à cause des contraintes de la vraie vie, parce qu’on ne peut pas garder nos lunettes roses et notre bébé dans une bulle.

Je sais que tu es remplie de bonnes intentions, mais ça me vire à l’envers de voir tout ce que tu fais pour le préserver. C’est normal de faire des compromis en devenant parent, mais pas de s’oublier complètement. C’est normal de changer la routine et mettre les enfants au centre de nos vies, mais pas qu’ils deviennent la seule chose en laquelle on croit et on met des efforts.

Tu vaux la peine, toi aussi, d’investir en toi. Prends du temps pour toi.

Oui, tu es une maman, mais tu es quand même une personne à part entière. Tu as le droit de prendre du temps pour toi. Tu as le droit de pas avoir envie d’aller au parc un bon matin et c’est possible que tu n’aies pas envie de jouer aux petites autos un bon soir. Ça ne fait pas de toi une mauvaise mère.

Je m’inquiète aussi pour toi à long terme. Qu’est-ce que tu vas faire quand ton enfant va devenir plus indépendant? Comment vas-tu occuper tes journées quand il va entrer à l’école? Qu’est-ce qu’il va rester de toi quand il va quitter la maison pour vivre ses propres aventures?

Quand je te dis de prendre du temps pour toi, je ne parle pas seulement de prendre du temps pour te reposer; je parle de tes projets, de tes intérêts et de ce qui te passionne. Qu’est-ce que tu fais pour ton propre développement personnel ? Prends-tu des cours de tricot, de zumba ou de poterie? Peu importe tes choix, l’important est de prendre le temps de le faire, question de ne pas te retrouver dans quinze ans à ne pas savoir quoi faire de ta peau parce que tu t’es oubliée avec les années.

Ça va peut-être paraître dur, mais j’ai envie de te dire : décroche la mère. Des mères parfaites, ça n’existe pas et peu importe à quel point tu te donnes, tu ne peux jamais savoir quelle surprise l’avenir te réserve. Quand bien même que tu te donnerais corps et âme pour ton petit, c’est possible qu’il emprunte un chemin que tu n’approuveras pas.

Fais de ton mieux, tout simplement, et ne t’oublie pas.

Ça n’enlève rien à tes qualités de maman et en prenant du temps pour toi, tu inculqueras à tes enfants à penser à eux à leur tour.

Maman Ours
MAMAN OURS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *