Maman a compris

mother and kid with messy house

Les enfants, maman a compris.

Maman a compris qu’elle ne devait pas être une mère parfaite en tout temps et en tout lieu.

Maman a compris que la pression qu’elle se mettait chaque jour sur les épaules pour tout faire parfaitement n’était bénéfique ni pour elle ni pour vous.

Maman a compris que pour être une bonne maman, il ne fallait pas que chaque repas soit fait maison, bio, sans pesticides et local. Que si jamais de temps à autre nous décidions de manger au fast-food du coin, Satan ne m’enverrait pas en enfer pour autant. Que me lever à cinq heures tous les jours pour préparer le déjeuner ne vous aide pas, mais vous conforte dans l’idée que tout vous arrive toujours tout prêt dans la bouche sans que personne n’est d’efforts à fournir.

Maman a compris qu’elle avait le droit d’être fatiguée, triste, en colère ou exaspérée que vous soyez là ou non. Elle a le droit de dire non à une énième partie de jeu de cartes, à une énième après-midi au parc où elle doit vous aider à monter sur chaque jeu car vous êtes trop petits pour y arriver seuls. Elle a le droit d’être en colère en rentrant du travail, dans la voiture ou contre le voisin. Elle a le droit de pleurer quand rien ne va, quand le solitude lui pèse ou quand elle a mal. Parce que si elle ne le fait pas, comment saurez-vous que toutes ces émotions font aussi partie de nous au même titre que la joie ?

Maman a compris qu’être une bonne maman pour vous, c’est aussi savoir partir sur un coup de tête avec vous. Courir à tout rompre en pleine rue, chausser ses bottes de pluie pour aller sauter dans les flaques d’eau juste pour le fun, cuisiner des biscuits et finir par une bataille de farine à blanchir toute la cuisine.

Parce que pour être une bonne maman, il faut mettre en place certaines règles et s’assurer de les faire respecter. Mais pour être la maman dont vous avez besoin pour vous épanouir, il faut non seulement que je me préoccupe de votre bien-être physique, mais aussi de votre bonheur. Et pour ça, je peux vous dire que maman a compris que dans cette maison le plaisir et la spontanéité devraient dorénavant avoir leur place tout comme vous devez comprendre que maman a parfois besoin de répit et que si vous voulez des crêpes au déjeuner, vous devrez aussi mettre la main à la pâte.

Les enfants, maman a compris. Et elle compte bien utiliser la légèreté de toute cette pression qui ne repose plus sur ses épaules pour profiter du quotidien avec vous.

Emilie
Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *