Prends-toi en main

woman sleep on couch

J’ai arrêté de compter à soixante livres de prise de poids lors de ma première grossesse; il me restait trois semaines à couver. Au lieu de manger deux fois mieux, j’avais plutôt compris Manger pour deux! J’ai largement abusé de poutine, chips, pâté chinois (t’sais des goûts de femme enceinte).

J’ai envie de te partager un conseil que mon père m’a donné un mois après avoir expulsé avec amour mon enfant, alors que j’étais encore passablement joufflue, dans mon linge mou, avec une toque sur la tête et la face clairement déshydratée.

« Prends-toi en main, fille ».

Ça a l’air cru dit de même, et tu pourrais même être tentée de le juger. Je dois t’avouer que lorsqu’il me l’a dit, j’ai eu un peu envie qu’il se casse une jambe en sortant de chez nous. Je n’en revenais pas qu’il puisse me dire une atrocité comme ça. « Heille champion, je viens d’accoucher, GIVE ME A BREAK ». Avec du recul, je comprends maintenant mieux la grande leçon de sagesse que mon père m’avait donnée.

Évidemment, que je ne t’encourage pas à perdre tout ton poids accumulé de neuf mois en une semaine. Tu as à te concentrer sur ton bébé, sur ton nouveau rôle, à t’adapter à ta nouvelle réalité, mais tu dois aussi revenir à l’essence de ce que tu étais.

Je remarque que beaucoup de femmes ont une petite tendance à se laisser aller après l’accouchement, en se donnant justement cette défaite pour ne plus faire attention à elles et à leur apparence.

Comme si le fait de devenir maman, était maintenant synonyme de : «me fous de ce que j’ai d’l’air, je suis une mère».

Ce que mon père a voulu maladroitement m’enseigner est que rester coquette me permettrait d’être encore mieux dans ma peau, et que de m’occuper de moi, m’aiderait encore plus à prendre soin des miens. Que même si je devenais une mère, je devais rester la personne la plus importante de ma vie. Que oui, c’était important que lorsque Conjoint revenait à la maison, qu’il ait envie de voir sa blonde cute, joyeuse et heureuse. Parce qu’on va s’le dire, avoir un enfant peut te sacrer ta relation de couple dans le fossé en deux secondes. Difficile d’être attirante quand t’es en post-partum.

Mon père a voulu me faire comprendre qu’être une maman, c’était d’abord et avant tout être une femme. Que mes livres en trop accumulées n’étaient pas si importantes, mais que pour ma santé, je devais me remettre à l’activité physique et en voir tous les bienfaits entre autres sur ma fatigue et mes cernes.

Mon père a poussé l’audace jusqu’à me dire qu’il avait tenu le même discours à ma mère lorsqu’elle nous a eus mes frères et moi. Qu’il n’avait pas voulu lui mettre de pression pour qu’elle retrouve son corps d’avant rapidement, mais qu’il lui avait fait le rappel amical et amoureux qu’elle n’avait pas à s’oublier complètement maintenant que son rôle avait changé. Que c’était important pour lui de continuer de la trouver belle, et que ça passait tout d’abord par la propre image qu’elle avait d’elle-même.

J’ai écouté ses bons conseils en ne me mettant aucune pression pour revenir à ce que j’étais. En étant également consciente que mon corps avait changé, que c’était tout à fait normal, mais en faisant les efforts nécessaires pour m’accepter et être bien dans ma peau.

Peut-être que ton père ou ton chum n’auront pas le courage de mon paternel pour te le dire, mais écoute-moi ou écoute Sylvain (c’est lui, mon père) qui te le glisse gentiment avec plein de tendresse à l’oreille : « Prends-toi en main, fille ».

Un jour, je te raconterai mon accouchement avec ma mère qui a passé son temps à me repeigner et me maquiller entre les contractions pour que ça fasse de belles photos. Je suis sérieuse. Je niaise f*ck all.

Mes parents sont des personnages de sitcom. Tu as le droit de le dire tout haut.

Comment te prendre en main :

– Quand tu as le go de ton médecin, recommence l’exercice physique à petites doses. Juste aller prendre l’air quelques minutes. Emmène bébé, ça vous fera du bien.

– Je t’avertis : ça se peut que tu n’aies pas souvent le temps de prendre une douche au début… Pose bébé dans un endroit sécuritaire dans la chambre de bain, laisse-le pleurer s’il pleure, et fais juste prendre une bonne douche chaude. Mets de la crème hydratante après… surtout dans ta face… Constate à quel point t’es comme une neuve.

– Peigne tes cheveux! BOOOOMMMMMMM best conseil ever. Si tu peux, lave-les. (Tu vois, moi je n’ai jamais pris de chance, et je vais chez la kéffeuse une fois par semaine pour qu’elle le fasse à ma place. Tu as le droit de dire que je suis une desperate housewife.)

– Quand ton chum arrivera de travailler, fais juste te mettre un peu de rouge à lèvres… au pire du gloss… au pire juste du Lypsyl. Pas parce que t’es rendue mère ma belle fille, qu’il faut que t’aies les lèvres gercées et sèches. C’est un gros NON.

– Tu n’entreras pas tout de suite dans ton linge, j’aime mieux te le dire. J’ai naïvement pensé que je pourrais enfiler mes jeans normales dès le lendemain. Ce fut un choc de constater que mes cuisses n’entraient même pas dans mes pantalons de maternité que je mettais à six mois de grossesse. Fais juste t’acheter un petit morceau de linge qui te fera sentir cute et adapté à ta taille actuelle. Tu le donneras après au pire.

– Mange sainement pour avoir plus d’énergie pour passer à travers les nuits courtes. Tu as assez mangé de poutines.

– Lâche prise sur le ménage. Concentre-toi sur bébé pis toi après… C’est tout. Je vais te le répéter ok? LÂCHE PRISE SUR LE MÉNAGE.

– Accepte les compliments de gens qui te diront que tu es belle. Parce que tu l’es. Parce que tes yeux brillent depuis que tu as eu ce petit nouveau minou. Parce que tu es maintenant une nouvelle femme. Parce que tu viens d’accomplir la plus grande affaire de toute ta vie. T’es belle OK ?

L’article ayant suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux a amené l’auteur a publié un vidéo à son propos. Cliquer ici pour le visionner !

MELISSA NORMANDIN ROBERGE
Move VIP

Mélissa Normandin Roberge est une entrepreneure-née. Ayant fondée sa première entreprise à l’âge de 18 ans, elle s’est toujours donné comme mantra d’aller au bout de ses rêves et de vivre le moment présent. Maintenant conférencière et coach en affaires, elle est devenue une experte en paillettes, désirant convaincre les gens qu’ils peuvent briller en osant être unique, différent, et surtout être eux-mêmes complètement. En savoir plus…

Site Web
Page Facebook

Crédit : Leszek Glasner/Shutterstock.com

5 thoughts on “Prends-toi en main

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *