Lettre à toi, mon enfant accident

woman unhappy pregnancy test

Il m’est arrivé un accident une fois, j’ai alors pensé que ma vie était finie, qu’elle venait de s’arrêter à tout jamais. J’ai pleuré, j’en ai voulu à la vie.

Depuis le jour où j’ai vu le petit + sur ce bout de plastique m’annoncant ton arrivée, je me suis demandé comment j’allais faire pour t’expliquer que ta venue n’était ni prévue, ni souhaitée. Parce que oui, ça se peut, des femmes qui ne veulent pas d’enfants. Alors que tous tes amis se feront dire qu’ils sont le fruit d’un papa et d’une maman qui s’aiment, toi, tu apprendras que tu es le fruit d’une bad luck. Mais je ne te le dirai pas.

Je te dirai que j’ai décidé de te garder dans mon ventre et de te faire voir le jour parce que je savais que je serais une bonne mère. J’en avais pas envie à l’origine mais dès le départ, je me suis sentie incapable de me défaire de toi. Je ne sais pas pourquoi. Mais inconsciemment, je savais que je prenais la meilleure décision de toute ma vie. Tu as décidé de t’incruster dans ma vie afin de tout chambouler. Tous mes plans, tous mes projets, tous mes rêves. Et j’en avais beaucoup.  Mais ils venaient de prendre le large parce que toi, petit être borné, tu t’étais fait un nid à l’intérieur de moi. Et pour ça, j’ai envie de te dire merci.

Dès que je t’ai vu, j’ai compris et je comprends toujours de plus en plus avec les années qui passent. Tu es venu à moi pour me faire connaître une forme d’amour que je ne soupçonnais même pas être possible. Pour me faire voir mes forces, que je sous-estimais grandement, pour me faire voir la vie d’une autre façon, plus belle et plus pure et surtout pour vivre avec toute l’intensité du monde.

Merci, mon amour. Suite à ta venue, mon regard sur la vie a changé du tout au tout. Il est maintenant empli de douceur, de la joie d’avoir ta petite main dans la mienne, d’une après-midi collés à écouter un film et surtout de ton rire si franc et vif. Te voir vivre chaque jour, comme si c’était le plus beau cadeau du monde, vaut toutes les grasses matinées et les cinq-à-sept dans un bar fancy du monde, je te jure.

Quand tu vas savoir la vérité, plus tard, quand le temps sera venu, ne m’en veux pas je t’en prie. Et rappelle-toi que, par ton acharnement à vouloir vivre, tu as fais de moi une personne meilleure et qu’avec cette belle détermination qui est la tienne, rien ne pourra t’arrêter jamais.

Tu t’es battu pour être ici dès tes premiers instants et c’est sans doute pour faire quelque chose d’extraordinaire demain.

Merci d’avoir changé ma vie.

Je t’aime.

Maman

Karine Desautels
KARINE DESAUTELS

2 thoughts on “Lettre à toi, mon enfant accident

  1. Nain connu Répondre

    Il n y a pas d’erreur juste des apprentissages 😉

  2. Nancy Répondre

    Wow tres beau le message que tu as écrit et c’est tellement vrai un accident sur le coup mais la plus belle des surprise que la vie ma faite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *